jeudi 14 février 2019

(Ebook gratuit) Télécharger Sauve qui peut (la révolution) epub gratuit

Sauve qui peut (la révolution) epub


L’otium est un art de vivre pleinement sa condition de mortel sensuel et voluptueux. Sauve qui peut (la révolution) epub Il suppose le calme avec le monde pour faire la paix avec soi-même ; ou bien, ce qui veut dire la même chose, Telecharger Sauve qui peut (la révolution) epub le calme avec soi-même pour faire la paix avec le monde. epub Sauve qui peut (la révolution) Il crée les conditions de possibilité d’un effacement de l’accessoire afin de se concentrer uniquement sur l’essentiel. telecharger epub Sauve qui peut (la révolution) L’essentiel ? La construction de soi comme une force qui va. L’accessoire ? Tout ce qui n’est pas l’essentiel… Sauve qui peut (la révolution) telecharger epub Cet art de se mettre ou de se remettre au centre de soi-même permet de créer un axe existentiel à partir duquel s’organise le monde pour soi. Sauve qui peut (la révolution) pdf epub Il faut donc faire le vide pour trouver le chemin du plein d’être de l’être. Sauve qui peut (la révolution) livre epub Écarter les fâcheux et élire les amis, mettre le monde à distance et se faire un monde à sa main, choisir tout ce qui fait de nous des sujets de nous-mêmes, faire taire le bruit des autres, des gens, Télécharger Sauve qui peut (la révolution) ebook epub du monde pour n’entendre plus que le silence entre soi et soi, quitter les villes et préférer les campagnes. L’otium romain est repos du corps qui entraîne celui de l’âme, Télécharger Sauve qui peut (la révolution) epub ebook gratuit repos de l’âme qui entraîne celui du corps. L’âme n’est pas spirituelle, immatérielle, immortelle, invisible, comme Platon l’enseigne à longueur de dialogues ; elle est subtilement atomique, matérielle, mortelle, visible parce qu’elle définit une énergie consubstantielle au corps. Lucrèce dit bien ce qu’elle est : une partie du corps au même titre que les mains, les pieds, les yeux et d’autres parties du corps vivant… Il existe dans le corps concret un esprit et une âme – l’un et l’autre, non pas l’un est l’autre… Certes, ces deux parties distinctes sont unies dans une même substance atomique, mais pas confondues. L’esprit est pensée et se trouve dans la partie médiane de la poitrine, c’est le lieu des émotions comme l’effroi, la peur, la joie ; l’âme quant à elle, composée de petits atomes subtils, se trouve dans la totalité du corps, répartie dans les veines, la chair, les nerfs, et elle obéit aux impulsions de l’esprit.

Mais quand l’esprit se trouve puissamment affecté, l’âme s’émeut. Trois éléments constituent l’esprit : le vent, le feu, l’air ; mais il faut en ajouter un quatrième, qui est sans nom mais pas sans réalité matérielle : ce sont en effet les atomes les plus fins, les plus petits et les moins nombreux qui soient… 

Télécharger Sauve qui peut (la révolution) epub gratuit

Il est un genre de premier moteur de chaque mouvement qui s’effectue dans le corps : il part de lui une impulsion qui « se transmet à la chaleur, puis à la puissance invisible du souffle, puis à l’air ; puis le tressaillement est général, alors le sang s’ébranle, alors tous les viscères reçoivent une secousse et, en dernier, l’impression est transmise aux os et aux moelles, qu’il s’agisse du plaisir ou de la sensation contraire ». 

Télécharger epub Sauve qui peut (la révolution) gratuit

Il existe donc une force cachée dans les atomes qui est force de toutes les autres forces présentes dans le corps. C’est cette force que l’otium instaure et restaure. Les Romains n’ont que faire des âmes immatérielles qui permettent la transmigration et débouchent sur la métempsycose ou la métensomatose chère au cœur de Pythagore mais aussi, et surtout, à celui de Platon dont le Phédon s’avère la matrice des fictions chrétiennes en matière d’âme. 

Sauve qui peut (la révolution) livre epub

Qu’un humain puisse se réincarner dans un porc parce qu’il aura mené une vie cochonne, comme l’affirme celui qui passe pour le prince des philosophes, permet de saisir la portée de la métaphysique platonicienne – sur laquelle l’Occident judéo-chrétien vit encore, du moins pour ce qu’il en reste… L’otium est un art atomique, matérialiste, hédoniste. Il suppose le soin de l’âme par le corps et le soin du corps par l’âme – puisqu’il s’agit de deux façons de voir une seule et même chose. Le corps romain est plein de lui-même et vide de toutes les fictions grecques, donc chrétiennes. 

Sauve qui peut (la révolution) ebook gratuit

Il ignore le péché, la faute originelle, la trace infamante d’un forfait commis par le premier homme et la première femme. Étymologiquement, exister c’est être placé, autrement dit : avoir trouvé sa place. C’est faire surgir à soi-même un être englué dans la glaise de la matière, lui donner sens et corps, chair et âme. L’otium rend possible l’exercice de l’existence là où son défaut contraint à seulement vivre.

epub Sauve qui peut (la révolution) gratuit

de nectar platonicien ou d’ambroisie péripatéticienne, mais un art militaire utile pour débusquer la tactique nécessaire au service d’une stratégie existentielle. Le philosophe contribue à l’art romain de la guerre : il s’agit de vaincre aussi bien l’adversaire que l’adversité. Penser, c’est aller au combat. Musonius Rufus passe habituellement pour un philosophe stoïcien influencé par le cynisme. 

Sauve qui peut (la révolution) ebook epub

C’est dire d’une autre manière qu’il aura fait son miel aussi bien avec Zénon et Cicéron qu’avec Antisthène et Diogène. Tout aura dépendu de la circonstance, du fait, du lieu, de l’occasion, de l’interlocuteur. Les Romains sont pragmatiques et les philosophes, quels qu’ils soient, produisent des outils qu’on utilise en regard de la panne existentielle. On ne demandera pas à la clé à molette de faire ce qu’obtient le marteau, et vice versa. Nul besoin d’une masse conceptuelle quand c’est d’un tournevis rhétorique qu’on a besoin. 

Telecharger - Sauve qui peut (la révolution) pdf gratuit

Cette spécificité pragmatique et empirique de Rome suffit à tordre le cou à la vulgate qui voudrait qu’on invente les idées et la philosophie en Grèce alors qu’à Rome on se contenterait d’essayer de traduire ces génies pour n’en obtenir qu’un infâme brouet très peu à la hauteur du sublime hellénique. La philosophie à Rome, ce sont donc des foyers plus que des écoles. Des « conventicules pythagoriciens », comme l’écrit mon vieux maître Lucien Jerphagnon dans son Histoire de Rome, existent depuis le vie siècle, un temps où Rome n’est pas encore vraiment dans Rome. 

Telecharger Sauve qui peut (la révolution) epub gratuit

L’aristocratie, qui est le véritable public de ces penseurs, trouve matière à apaiser ses angoisses existentielles dans ces endroits où l’on enseigne que l’homme est constitué d’une partie mortelle, le corps, et d’une partie immortelle, l’âme, et que cette dernière est susceptible de survivre après la mort pourvu qu’on vive en regard de cette part lumineuse en nous. Rome, qui ne déteste rien tant que ce qui fait sécession et pourrait sortir des Romains de l’orbe civique et religieux donc politique de Rome, voit le pythagorisme d’un mauvais œil. Voilà pour quelles raisons, en 186.

Pas assez de pragmatisme, trop de fantaisie. À Rome, on n’aime pas les hommes qui prennent congé du réel pour leur préférer les idées. L’épicurisme a quitté la Grèce pour l’Italie. En se romanisant, la philosophie du Jardin devient moins impraticable que ce que l’ascète Épicure exigeait. Épicure n’aspirait qu’à éteindre sa soif avec un verre d’eau et sa faim avec une tranche de pain sec. 

Telecharger Sauve qui peut (la révolution) - ebook pdf gratuit

Un petit pot de fromage offert par un disciple lui fut un jour l’occasion d’une orgie. C’est dire… Or, à Rome, une tartine ne suffit pas. À l’ombre du Vésuve, en Campanie, l’épicurisme n’est pas une ascèse mais une volupté. 

Virgile, Catulle, Tibulle, Properce, Horace, mais aussi Lucrèce s’emparent de cette pensée pour en faire leur miel poétique. Dans les villae de riches mécènes, on mange, avec du pain cuit dans la maison, des sardines fraîches arrosées de l’huile des oliviers du champ de la propriété, le tout accompagné par un petit vin blanc frais issu des vignes locales. On estime que cette bombance relative entre amis suffit au bonheur des hommes. 

Télécharger Sauve qui peut (la révolution) epub gratuit

Quand les épicuriens montent à Rome pour vivre selon Épicure, ils rencontrent une ferme opposition de la part des autorités : Épicure n’invite-t-il pas à « vivre caché » pour vivre heureux ? Ne fait-il pas de l’individu qui vit en marge de la cité la mesure du bonheur ? N’estime-t-il pas que la politique engendre des ennuis aussi bien pour celui qui en fait profession que pour ceux qui la subissent au quotidien ? À Rome, cité du civisme, le catéchisme épicurien est vu comme hérétique. 

Les disciples d’Épicure sont expulsés en 173 avant l’ère commune. Une seconde expulsion aura lieu quelques années plus tard, en 161. Les pythagoriciens ? Trop irréligieux en regard de l’ordre religieux romain. Les épicuriens ? Trop inciviques selon l’ordre politique romain. Où l’on voit qu’à Rome on envisage la philosophie avec sérieux : on sait qu’elle porte des idées qui peuvent saper l’ordre social et qu’on tient plus à la forme et à la force de la cité qu’aux belles constructions théoriques. Trois philosophes grecs arrivent à Rome en 155.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire