samedi 9 février 2019

Telecharger Prodiges et miracles pdf gratuit de Joe Meno

Prodiges et miracles pdf gratuit


De gestes infimes et terribles. Mais il faudrait alors que je retourne y vivre, Prodiges et miracles pdf ce qui m’est impossible pour des raisons familiales et professionnelles. Avec Naples, de toute façon, les comptes ne sont jamais réglés, Prodiges et miracles telecharger pdf pas même si l’on s’en éloigne. J’ai séjourné pendant des périodes assez longues dans d’autres endroits, mais cette ville n’est pas un endroit quelconque, c’est un prolongement du corps, Prodiges et miracles livre pdf c’est une matrice de la perception, c’est le terme de comparaison de toute expérience. Tout ce qui a revêtu pour moi un sens durable s’est déroulé à Naples et s’exprime dans son dialecte. Ce sentiment est néanmoins récent, et c’est le fruit de réélaborations à distance. Telecharger pdf Prodiges et miracles La ville où j’ai grandi m’est longtemps apparue comme le lieu de tous les dangers. C’était une ville de querelles subites, de coups, de larmes faciles, de petits conflits qui s’achevaient en insultes, en obscénités indicibles et en fractures inguérissables, de sentiments exhibés au point de devenir insupportablement faux. Prodiges et miracles ebook gratuit Ma Naples est la Naples « vulgaire » de gens certes « installés », mais toujours habités par la crainte de devoir recommencer à vivre au jour le jour, pompeusement honnêtes, mais prêts en réalité à se livrer à de petites infamies pour éviter de faire mauvaise figure, tapageurs, bruyants, fanfarons, glorieux, mais aussi, sous certains aspects, stalinistes, noyés dans le dialecte le plus anguleux, criards et sensuels, Télécharger Prodiges et miracles pdf encore privés de la dignité petite-bourgeoise.

Mais désireux de se doter au moins de ses signes superficiels, convenables et potentiellement criminels, prêts à se sacrifier à l’occasion, ou à la nécessité de ne pas avoir l’air plus bêtes que les autres. Je me suis sentie différente de cette Naples, j’y ai vécu en proie à la répulsion, je me suis sauvée dès que possible, je l’ai emportée comme une synthèse, un succédané qui me permet de ne pas oublier que l’existence lèse et humilie par des moyens injustes la puissance de la vie. Cela fait longtemps toutefois que je l’examine au microscope. J’isole des fragments, je les pénètre, je découvre de bonnes choses qui m’échappaient dans ma jeunesse et d’autres qui me semblent aujourd’hui encore plus misérables qu’à l’époque.

Prodiges et miracles livre pdf 

En fin de compte, c’est une expérience de ville qu’il est impossible d’effacer et qui se révèle utile partout. Je peux me promener dans ses rues et ses ruelles en restant au lit, les yeux fermés ; à chacun de mes retours, j’éprouve d’abord un enthousiasme irrépressible, puis en l’espace d’un après-midi je me mets à la haïr, je régresse, je redeviens muette, j’ai l’impression d’étouffer, je suis envahie par un malaise diffus. Je crois avoir saisi, lorsque j’étais jeune, non pas une de ses phases limitées dans le temps et l’espace, mais les marques d’une dégénérescence qui s’est inexorablement répandue, au point qu’avec ses évocations de temps perdu à retrouver.

Telecharger Prodiges et miracles pdf ebook

 ou ses remémorations subites, la ville se borne à jouer la sirène perverse : elle utilise les rues, les ruelles, telle montée, telle descente, la beauté empoisonnée du golfe, tout en demeurant un lieu de décomposition, de désarticulation, d’égarement de cet esprit dont j’ai appris non sans mal à me servir loin d’elle. Malgré tout, c’est mon expérience, j’y conserve nombre de sentiments importants, j’en sens la richesse humaine, les couches complexes de ses cultures. J’ai cessé de m’en priver. Je suis incapable de répondre aux questions que vous me posez sur Delia et Amalia. Je ne pense pas avoir établi consciemment de lien métaphorique entre Amalia et Naples. Dans mon livre et dans mes intentions au moment de sa rédaction.

Prodiges et miracles pdf ebook gratuits

 Naples est conçue comme pression, force obscure du monde qui pèse sur les objets, somme de ce que nous appelons la menaçante réalité d’aujourd’hui, destruction par la violence, autour et à l’intérieur des personnages, de tout espace de médiation et de relation civile. Cela dit, dans mon livre, Delia doit simplement réussir à se raconter une histoire, qu’elle connaît de A jusqu’à Z, qu’elle n’a jamais refoulée. Cette histoire s’est juste empêtrée dans certains endroits de la ville, dans le vacarme du dialecte à travers lequel elle a pris forme. Delia va donc dans le labyrinthe de Naples la chercher, y mettre de l’ordre, régler espaces et temps, se la raconter enfin à voix haute.

Ebook gratuit : Prodiges et miracles pdf

elle parviendra aussi à additionner à sa propre personne sa mère, le monde de sa mère, ses torts, ses efforts, ses passions réelles ou imaginaires, ses énergies inhibées, celles qui, en revanche, se sont répandues dans les rares canaux auxquels elle a eu accès. Voilà tout. Même le mystère de la mort d’Amalia devient peu à peu négligeable à ses yeux ; mieux, il devient une partie secondaire de son histoire et de celle de sa mère. 

Telecharger Prodiges et miracles pdf epub gratuit

C’est vrai, bien entendu, Naples n’est pas une pure toile de fond. Tout en écrivant, je me rendais bien compte que le moindre lieu, le moindre geste, de cette histoire était marqué par une napolétanéité non rachetée, non rachetable, dotée d’une faible dignité narrative, pénible. Par ailleurs, les efforts de Delia consistaient surtout à relater ce qui lui avait longtemps semblé ineffable, et poursuivre sur ce chemin m’était bénéfique. Il se peut que le personnage le plus fuyant, le moins capturable.

Telecharger Prodiges et miracles  PDF ebook gratuit

 le plus densément ambigu, cette Amalia qui encaisse fatigue et coups mais ne plie pas, se soit figé en fin de compte sur la page avec la charge de napolétanéité la moins délimitable et qu’il se présente donc comme une sorte de femme-ville secouée, piégée, battue, poursuivie, humiliée, désirée et toutefois dotée d’une extraordinaire capacité de résistance. Je serais heureuse qu’il en soit ainsi. Mais il m’est impossible de vous le confirmer. Du reste, je vous l’avoue, je n’aime pas la fiction qui entend me décrire la Naples d’aujourd’hui, les jeunes d’aujourd’hui, les femmes d’aujourd’hui, la crise qui affecte les familles, les maux dont souffre l’Italie. 

Pdf : Prodiges et miracles  ebook gratuit

Ces opérations m’apparaissent toujours, ou presque, comme la mise en scène de lieux communs médiatiques, la poétisation d’un article de magazine, d’un reportage télévisé, d’une recherche sociologique, d’une position de parti. Ce que j’attends d’un bon roman, c’est qu’il m’apprenne du monde d’aujourd’hui ce que seuls le roman, sa formulation, les sensations qu’il présuppose sont en mesure de m’apprendre. Je ne possède pas d’instruments pour vous parler du film de Mario Martone, raison pour laquelle je préfère garder.

Telecharger pdf Prodiges et miracles  ebook gratuit illegal

j’avais l’impression de formuler ce qu’il savait déjà, rien de plus. Je peux toutefois vous parler du scénario, que j’ai lu et relu à l’époque. Dans mon livre, l’intrigue au passé et au présent est entièrement confiée à l’oscillation du dit et du non-dit, oscillation décidée en toute autonomie par la narratrice, de l’intérieur. Sur la page, Delia est une première personne littéraire, unique source du discours et unique source de vérité du récit ; personne n’interviendra vraiment de l’extérieur. 

Au cinéma, en revanche, la voix off, quand elle est présente, doit régler ses comptes avec son corps-objet exposé sur l’écran, son extérieur est dominant, raison pour laquelle elle est toujours un pâle reflet de son équivalent littéraire. Il m’est donc paru naturel que Martone choisisse de travailler dans d’autres directions et, probablement, en se fixant d’autres buts. Par exemple, il fallait que l’histoire de Delia, incarnée, soit inscrite à l’intérieur de la ville réelle et dans son dialecte réel. 

pdf Prodiges et miracles  ebook gratuit

Par conséquent, Delia une fois établie en dehors de la voix off, il était obligatoire, tout en travaillant sur ses silences et sur ses demi-mots, de la représenter de l’extérieur, à la recherche d’une vérité qu’elle ignore et qu’elle brûle de découvrir – parcours qui impose ce commentaire auquel vous faites allusion et qui, au-delà des efforts déployés pour exploiter à fond les marges d’ambiguïté possibles, doit forcément placer, montrer, affirmer, nier, éclairer davantage que la parole littéraire à la première personne. 

Il m’a semblé, en particulier à la lecture de la dernière version du scénario, que Martone avait trouvé des solutions intelligentes et créatives. Je vous donne un seul exemple, pour éviter de traîner en longueur. J’ai élaboré les derniers mots de la chute en travaillant plus ou moins inconsciemment sur un jeu de temps verbaux : « Il y avait eu Amalia. J’étais Amalia. » Le plus-que-parfait de la première phrase visait à clore de façon définitive l’histoire d’Amalia non par sa mort, mais par le passage, désormais effectif, de la vérité de son expérience dans l’esprit de sa fille. L’imparfait de la seconde phrase et la transformation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire