lundi 11 février 2019

Telecharger Perdu en chemin pdf gratuit de Ruth Klüger


Perdu en chemin pdf gratuit 


avec raison à ma haine pour ma sœur et à la légitimité du désir de la tuer. Perdu en chemin pdf Si bien que je conçus par la suite – je m’en souviens parfaitement – de nouveaux plans pour l’éliminer, des plans moins répugnants – l’empoisonner, Telecharger Perdu en chemin pdf la défenestrer, la pendre – de façon à m’interdire toute réaction débouchant sur une volonté de rachat. Et alors ? Étais-je faite pour le mal ? pdf Perdu en chemin Et qu’est-ce qui me poussait vers le mal ? Ma nature, ou plutôt les torts des autres ? Et n’était-ce pas ce mal qui poussait ma mère à me faire du tort, telecharger pdf Perdu en chemin et ce tort qui ravivait mon désir d’assassinat en un enchaînement sans fin ? Je piétinais, et ce jusqu’à l’âge de dix-huit ans, Perdu en chemin telecharger pdf  moment où j’avalai deux mille ans de christianisme sous forme de pilules kantiennes. Je me concentrai alors jusqu’à l’obsession afin de me doter d’un vouloir qui fût bon en soi et entamai une lutte exténuante pour interdire aux objets extérieurs de plier ma volonté à leurs exigences. Perdu en chemin epub pdf  Je crus avoir résolu tous mes problèmes moraux à travers cette bataille quotidienne et j’oubliai pendant un temps – tant que dura cet effort – le jour où, grâce à une formulation habile, Perdu en chemin livre pdf  j’avais envoyé ma petite sœur à la mort dans le cagibi. Le parcours n’est toutefois pas aussi linéaire, c’est l’écriture qui le simplifie. Le chemin qui mène du cagibi à la pièce où j’écris à présent est beaucoup plus long, plus tortueux, plus ramifié. Ce qui m’apparaissait comme un passage secondaire s’est renforcé et a pris le dessus. Télécharger Perdu en chemin ebook pdf  Le dégoût, par exemple. Et l’arrivée de ma mère. Par la suite, je me suis souvent enfermée dans ce cagibi dans le seul but de la mettre à l’épreuve, Télécharger Perdu en chemin pdf ebook gratuit de déterminer si elle se souciait de moi, si elle me préférait aux autres.

Permettez-moi donc de revenir en arrière, à l’époque de mes dix ans, et précisément à l’instant où je m’enfermai dans ce cagibi pour empêcher ma sœur d’y entrer. Avais-je vraiment décidé de me faire déchiqueter à sa place ? Je ne le sais pas. Je conserve des émotions lointaines, qui se confondent avec les sentiments que j’éprouvai plus tard. Je rue dans le noir, je renverse des objets, je casse des choses, en proie à un activisme dévastateur censé éloigner la bête jaune, mais aussi ma répulsion.

Perdu en chemin pdf livre pdf 

j’insulte la peur, et cela me procure même un certain plaisir, car, à travers l’action qui engendre le fracas, le dégoût se dissipe, la fureur du corps se radoucit, le mal que je me cause et que je crains qu’on ne me cause évoque un fluide chaud, vivifiant. Surtout je sens que ma mère m’entend et qu’elle va arriver.

Telecharger Perdu en chemin pdf ebook

Je suis heureuse qu’elle survienne, et en même temps j’en ai peur, car elle est parfois pire que la bête jaune : quand elle est nerveuse, elle m’épouvante, elle me donne l’impression de surgir comme un fantôme de la noirceur du cagibi noir. Autrement, elle est très gentille. Ainsi, tant qu’elle a allaité Gina, elle nous a autorisées, ma sœur cadette et moi, à demeurer à ses côtés.

Perdu en chemin pdf pdf ebook gratuits

Égarées, nous regardions la benjamine s’accrocher avidement à sa chair et téter, en espérant qu’elle se lasserait, ce qui ne se produisait pas, hélas. Mais lorsque, épuisée, elle glissait malgré elle dans le sommeil et que ses lèvres pâlies par le lait abandonnaient peu à peu le mamelon, notre mère nous souriait de ses yeux sombres, puis projetait quelques gouttes blanches dans nos bouches, saveur tiède et sucrée qui nous engourdissait.

Ebook gratuit : Perdu en chemin pdf 

Notre mère avait un corps miraculeux et cruel, elle accomplissait des actes prodigieux, mais ne nous en accordait qu’un misérable échantillon ; pour le reste, elle se donnait tout entière à Gina. Je la harcelais, l’appelais sans cesse, exigeais qu’elle accoure sur-le-champ, chaque fois que je le voulais. Elle devenait alors méchante, en particulier si mon appel n’était qu’un caprice. Or, pour moi, chaque caprice était une nécessité, et, lors de l’épisode du cagibi, la nécessité me sembla indéniable.

Telecharger Perdu en chemin pdf pdf epub gratuit

Quand elle se présenta, ma mère avait l’air gentil, et je songeai que me mettre en danger l’attirait plus promptement à moi, d’une certaine façon à plus juste raison, comme si le fait de courir un risque me ramenait à elle et qu’elle revînt à moi après une absence coupable. Non seulement sa gifle me parut injustifiée, mais elle dota aussi l’injustice de profondes racines : j’y lus une réponse décevante à un cri d’effroi.

Cette déception acquise, le cagibi cesse d’être le lieu d’une embuscade mortelle pour ma sœur et devient quelque chose de plus fuyant, un espace habité durablement dans mes souvenirs par ma mère et moi seules, une sorte de théâtre de la répétition, comme dans certains rêves – toujours la même action, toujours le même besoin.

Pdf : Perdu en chemin pdf  ebook gratuit

Pour que tout cela soit compréhensible, je dois d’abord vous raconter ce qui m’arrivait au cours de ces années-là. Comme le père de Delia, mon père était très jaloux. Sa jalousie avait pour fondement le pur et simple fait que ma mère était belle. Mon père était jaloux non parce que ma mère risquait de le tromper avec un homme déterminé – voisin, ami, membre de la famille : s’il avait conçu de telles pensées, il l’aurait tuée sur-le-champ, tout comme son probable amant. Sa jalousie était d’ordre préventif.

Il était jaloux du plaisir que d’autres hommes pouvaient éprouver en la regardant, en la côtoyant, en lui parlant, en effleurant non pas sa personne – chose inconcevable –, mais par hasard le bord de sa robe. Il était jaloux de l’éventualité, il était jaloux de la puissance de ma mère, plus que des actes qu’elle était susceptible de commettre. Il était jaloux ab ovo, sans nuances, il était jaloux du fait qu’en tant que corps vivant ma mère s’exposait à la vie. Par conséquent, il ne voyait pas dans les autres hommes la source de toutes les menaces, au contraire. Les probables rivaux se tenaient là, sur l’autre rive, et ils ne pouvaient qu’être éblouis par le flux vital qui émanait de ma mère. Le coupable de cet éblouissement n’était autre que le corps de ma mère, à travers chacun de ses gestes.

Telecharger pdf Perdu en chemin pdf  ebook gratuit illegal

La culpabilité de ma mère résidait dans la possibilité d’être une source de plaisir pour autrui. Je croyais à cette culpabilité. J’en avais la conviction secrète depuis toujours, et aujourd’hui encore elle ressurgit dans mes rêves, à l’aube. Enfant, je souhaitais que mon père enferme ma mère à la maison et lui interdise de sortir, qu’il l’oblige à demeurer dans une pièce sans respirer, à chaque visite d’amis ou de membres de la famille. J’étais certaine qu’elle accomplissait des actes affreux ne serait-ce qu’en se montrant.

Chose qui – telle était la contradiction – ne se produisait étrangement pas. Pis, mon père ne supportait pas que ma mère s’enlaidisse, il se fâchait quand une phrase ou un mot risquait d’amoindrir la belle personne qu’était son épouse, il l’encourageait plus que quiconque à soigner son aspect. Un jour il lui offrit du rouge à lèvres. J’allais souvent dévisser le couvercle du petit pot, pour en humer l’odeur exaltante.

pdf Perdu en chemin pdf  ebook gratuit

Lorsque tous deux s’apprêtaient à sortir, je scrutais ma mère avec appréhension, je la voyais poser le doigt sur la pâte du fard, et elle était soudain encore plus belle que d’habitude. Mon père aussi la contemplait, fasciné et nerveux, agressif et perdu. Il jouissait d’être le seul usufruitier de cette beauté, tout en craignant de devoir l’exposer à l’avidité du monde. Je ne le comprenais pas, j’enrageais en silence, apeurée. Je partageais son angoisse, j’étais sur le qui-vive, comme lui. Oui, j’aurais aimé qu’il soit plus déterminé et que, au lieu de lui infliger des scènes furibondes parce qu’elle avait commis la faute de se montrer, il lui interdise tout simplement de se montrer. Tout cela a été la norme de mon enfance.

Le moment insolite, le plus terrible, se produisait en revanche quand mon père était absent et que ma mère décidait de sortir seule, sans son autorisation. Je la regardais alors se préparer avec son application habituelle. Il était inutile d’espérer qu’elle sortirait pour l’occasion négligée, enlaidie, bref, moins visible : ma mère ne quittait jamais notre domicile sans avoir soigné le moindre détail de sa personne, ce qui me plongeait dans un état d’angoisse croissant.

Telecharger Perdu en chemin pdf  ebook gratuit

Chacun de ses gestes devant le miroir m’apparaissait comme un surcroît : un surcroît de danger, une plus grande offrande à la rapacité des rues, des transports publics, des magasins. Je la suivais pas à pas dans la maison, emplie de colère, je la détestais. Je pensais : on va nous la voler, et c’est ce qu’elle veut ; si elle se fait belle, c’est pour partir et ne plus revenir. Quand la porte se refermait sur son corps élégant, la panique m’envahissait, je tremblais, j’étais incapable de me calmer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire