samedi 2 février 2019

Télécharger La vraie vie epub gratuit

Telecharger La vraie vie pdf gratuit


Elle n’avait aucune idée de l’heure. Elle s’était réveillée plusieurs fois, mais avait toujours réussi à se rendormir, en se persuadant qu’il faisait encore nuit. Même si ce n’était pas le cas, que ferait-elle dehors ? Où irait-elle ? C’était ici qu’elle devait rester, désormais. Le froid n’était plus aussi mordant. Elle se sentait mieux. À l’abri de l’obscurité, elle était parvenue à s’enfermer davantage au-dedans. Recroquevillée dehors, grandie à l’intérieur. 

La vraie vie Télécharger

Elle aurait voulu oublier complètement qu’il y avait quelque chose hors d’elle-même. Elle resta les genoux remontés contre le menton. Elle ne savait pas combien de temps. Mais elle finit par être obligée de s’occuper de son corps au-dehors. Elle se remit debout, adossée à la paroi rugueuse, et se glissa hors de l’étroite crevasse. La main posée sur la roche inégale, elle marcha quelques mètres vers la droite dans le noir puis s’accroupit pour uriner. C’était la première fois depuis des heures. Elle ne buvait pas assez. La grotte était sèche et froide. Pas d’eau ruisselant le long des parois, comme elle l’avait espéré, pas de lacs souterrains. 

La vraie vie livre pdf

En tout cas elle n’en avait pas trouvé. Pas même une flaque. Allait-elle à nouveau s’aventurer dehors ? Trouver à boire ? Se procurer encore de la nourriture, et peut-être une lampe de poche ? Ou des allumettes… ? Mais elle ne voulait pas sortir. Si elle sortait, elle serait obligée d’être dehors. Marcher, être sur ses gardes, approcher des gens. Peut-être la cherchait-on ? Elle voulait rester là. Être dedans. Elle revint sur ses pas en longeant la paroi de la grotte jusqu’à la crevasse, où elle s’y glissa à nouveau. Là, elle sortit de ses poches ce qu’elle avait pris dans la maison.

La vraie vie pdf

Il sortit du lit quelques minutes avant que le soleil se montre derrière les arbres au bord du lac. Il n’avait pas besoin de réveil, il se levait toujours avec les premières lueurs du matin. “Les paresseux sont les serviteurs du diable”, disait sa mère. Elle n’était pas du tout croyante, mais disait ça surtout parce que le petit matin était souvent le seul moment qu’ils passaient ensemble. Après, elle partait travailler, et il dormait d’habitude quand elle rentrait. Sa mère était morte depuis des années, mais il ne pouvait toujours pas dormir le matin. Il enfila son pantalon, boutonna sa chemise et se frotta les joues. Trois jours qu’il ne s’était pas rasé : il fallait le faire.

1001ebook La vraie vie

Devant le miroir de la salle de bains, il se badigeonna de mousse à raser et déplia son rasoir coupe-chou en laissant ses pensées tourner librement autour du sujet donné : Que savait-il des Carlsten ? À part leur engagement fanatique pour l’écologie et un environnement sans poison et leur attitude globalement négative face à tout ce qui sentait la modernité et le progrès. Qu’avaient-ils pu raconter à leur jeune invitée ? Où étaient-ils allés avec elle ? Où une fillette de dix ans, qui ne connaissait pas les environs et ne voulait pas se rendre à la police, irait-elle se cacher ? La police reprendrait les recherches dès le lever du jour. 

La vraie vie pdf gratuit

Allait-il se porter volontaire pour les accompagner ? Non, le risque existait que ce soit juste contre-productif. Et s’il était dans le groupe qui retrouvait la fillette, qu’elle le reconnaisse et le dénonce sur-le-champ. Il fallait qu’il la trouve avant tous les autres, sinon tout aurait été vain. Quelles étaient ses chances ? Minces. Mais il était obligé de tenter un coup. Pas seulement pour lui. L’enjeu était trop grand. Cinq personnes auraient perdu la vie inutilement s’il échouait. Pour rien. Il rinça à l’eau froide ce qu’il restait de mousse à raser et se sécha soigneusement les joues avec une serviette éponge. 

La vraie vie epub gratuit

Que savait-il des Carlsten ? Ils sortaient beaucoup dans la nature. Évidemment. Karin trouvait qu’il manquait une crèche de plein air à Torsby, et avait tenté d’infléchir les orientations pédagogiques de la maternelle de Fred. Sans succès. Mais ils sortaient beaucoup. Tout le temps. Probablement aussi quand la cousine leur rendait visite. Ils pouvaient donc l’avoir emmenée n’importe où. Encore fallait-il trouver le chemin.

Presque cent soixante personnes se retrouvèrent au petit matin devant l’hôtel de police pour reprendre les recherches. De nouvelles zones furent distribuées aux mêmes responsables que la veille. Torkel s’était fermement opposé à ce que Billy n’y aille pas, aussi lui attribua-t-on un nouveau groupe et une nouvelle destination. Plus loin, plus vaste cette fois. Nicole avait quitté la maison des morts voilà environ soixante-dix heures. Elle pouvait être arrivée assez loin. 

La vraie vie ebook gratuit

Erik avait en outre ajouté de nouveaux secteurs à ratisser, maintenant qu’ils étaient presque deux fois plus nombreux, moins accessibles et donc moins plausibles, mais tout à fait possibles. On distribua à nouveau numéros de téléphone, talkies-walkies, sacs de provisions et thermos. Les voitures démarrèrent et les lieux se vidèrent à une vitesse étonnante. Mais pas complètement. Une femme d’un certain âge restait là, appuyée sur une béquille. 

 La vraie vie epub gratuit

D’un âge certain, constata Erik tandis qu’elle s’approchait à petits pas rapides. Au moins quatre-vingts ans, en tout cas. Écharpe bien nouée autour du cou, chapeau sur la tête et épais manteau qui avait l’air en laine. Le soleil ne chauffait pas encore, mais le ferait bientôt, il n’y avait pas un nuage dans le ciel. Erik supposa que la vieille dame ne suait pas.

La vraie vie Pdf

Quinze minutes plus tard, Erik raccompagna à l’accueil la vieille dame, Ingeborg Franzén, qui lui avait fait savoir que son mari était président de l’antenne locale du Rotary Club. Tandis qu’il lui indiquait la porte, elle répéta que son mari avait “des relations” et serait informé que sa plainte n’avait pas été prise au sérieux. Erik lui promit que si, sans s’étendre sur le fait que même des plaintes prises au sérieux pouvaient ne pas être prioritaires. 

La vraie vie livre pdf

La victime se nommait Flammèche, un chat de gouttière de douze ans avec des traces de sacré de Birmanie. Les pies faisaient un sacré vacarme ce matin quand Ingeborg était sortie chercher le journal et, derrière la maison, elle avait trouvé Flammèche jeté près des poubelles. La nuque brisée. La langue pendait d’une façon telle qu’Ingeborg était certaine que quelqu’un avait étranglé son petit chéri. Erik s’abstint de dire qu’une voiture l’avait peut-être renversé, que son chauffeur était sorti et, après avoir constaté que Flammèche était fichu, l’avait tout simplement jeté sur son terrain. Indélicat, immoral, mais pas impossible ni illégal. 

Télécharger La vraie vie - EPUB gratuit

Au lieu de quoi il répéta sa promesse de faire tout son possible, tandis qu’il la mettait plus ou moins à la porte. Mon Dieu, quinze minutes pour un chat crevé, pensa-t-il en regagnant l’intérieur du bâtiment. Et en plus il ne travaillait même plus à Torsby. Il sortait son pass quand il entendit Dennis l’appeler depuis son guichet à l’accueil. Dennis était le seul à être resté, à part Erik et ce Sebastian Bergman, tous les autres participaient à la battue. Erik se retourna et vit que Dennis lui faisait signe de venir.

Télécharger EPUB La vraie vie gratuit

D’un geste, Erik l’invita à le suivre, tandis que Dennis répondait au téléphone. À peine Erik et son visiteur partis, la porte de l’hôtel de police s’ouvrit à nouveau. Dennis leva les yeux, le combiné à l’oreille. Les journalistes avaient reçu l’ordre strict de rester dehors, et la plupart s’étaient d’ailleurs portés volontaires pour participer aux battues. S’ils retrouvaient la fillette, ils auraient un témoignage direct, et peut-être une première et unique interview. 

Télécharger La vraie vie EPUB gratuit

S’ils ne la trouvaient pas, ils pourraient écrire un article plein de compassion et de vécu sur les recherches acharnées et les sacrifices consentis pour être de bons citoyens. Gagnant-gagnant, en somme. Mais il vit que ce n’était pas un journaliste. Un type dans les vingt-cinq ans. Employé de Statoil, à en juger par sa tenue. Il regarda autour de lui dans l’accueil désert et se dirigea d’un pas lent vers Dennis, qui lui fit un signe de tête tout en terminant sa conversation en notant un numéro de téléphone avec la promesse que quelqu’un allait bientôt rappeler. Puis il raccrocha et se tourna vers le nouveau visiteur.

La vraie vie telecharger epub gratuit

Elle fut réveillée en sursaut par un bruit, ça devait être ça. Il faisait jour dehors, nota-t-elle. Un peu de lumière parvenait jusqu’à l’anfractuosité où elle était couchée, mais pas assez pour la réveiller. Elle ne s’était donc pas enfoncée dans la grotte hors de portée de la lumière du dehors. Il faudrait qu’elle se déplace. Vers le fond. Vers l’obscurité. Vers l’oubli. Il faisait froid. Son haleine était blanche. Mais ce n’était pas ça qui l’avait réveillée. Elle avait eu froid plus ou moins toute la nuit. Non, elle était sûre que c’était autre chose. Un bruit. Elle retint son souffle et tourna la tête pour mieux entendre. 

La vraie vie - Télécharger EPUB gratuit

Son ventre gargouillait, elle ressentait un léger malaise dû à la faim. Mais elle refoula vite cette sensation quand elle l’entendit à nouveau. Un crissement. Un pied sur le gravier, à l’entrée de la grotte. Il s’arrêta. Le bruit du gravier déplacé sous son poids semblait se propager et s’amplifier contre les parois nues de la grotte. Où qu’elle se cache, elle devait probablement l’entendre. Il avait par ailleurs pris des précautions pour passer inaperçu. Garé sa voiture sur un chemin forestier à presque un kilomètre de l’entrée de la grotte, qu’il avait rejointe à pied à travers bois pour que personne ne puisse le voir en passant sur la route. 

Telecharger La vraie vie ebook gratuit illegal

Avant de partir, il avait choisi un Serbu Super-Shorty, seulement quarante-deux centimètres de long, facile à attacher et cacher sous son ciré. Le bruit allait-il le perdre ? Immobile, il sortit sa lampe frontale de la poche de son ciré et la fixa. Le puissant faisceau de la petite lampe carrée éclaira la paroi la plus proche et l’entrée. Son plan était d’entrer discrètement, en espérant qu’elle ait laissé des traces.

La vraie vie bibliothèque ebook gratuit

Il tendit l’oreille. Bien sûr, la grotte pouvait modifier et amplifier les perceptions, mais ça avait l’air proche. Très proche. Doucement, il avança d’un pas en serrant plus fort son arme. Elle était là. Il avait eu raison. Maintenant, il n’y avait plus qu’à la trouver. Mais c’était une fillette terrorisée, et il avait tout son temps. Ça ne pouvait avoir qu’une seule issue. Un instant, il ressentit presque du chagrin pour ce qu’il allait être forcé de faire, mais il le fallait. C’était sans retour. On fait ce qu’on doit faire, même si cela ne nous plaît pas. 

telecharger La vraie vie ebook gratuit illegal 2019

Il balaya à droite et à gauche avec sa lampe frontale. Plus loin, ça se diviserait en un labyrinthe de galeries et de puits, mais ici, il n’y avait qu’un seul chemin. Elle ne pouvait pas être passée ailleurs. Il s’arrêta. Qu’est-ce que c’était ? Une ombre ? Mais de quoi ? Rien ne dépassait. Non, pas une ombre, une fissure. Pas bien grande, mais assez pour qu’une fillette de dix ans s’y glisse. La lampe dirigée dessus, il parcourut d’un pas décidé les derniers mètres. Elle y était arrivée. Elle avait trouvé une place. Elle ne pensait pas qu’on puisse la voir en regardant dans la fissure. 

Elle l’entendit dehors. Plus près. Tout près. De temps en temps, elle voyait la lumière de la lampe tomber sur la paroi sur sa droite. Elle retint son souffle. Peut-être allait-il manquer l’entrée ? La lumière cessa alors de balayer à droite et à gauche et se fixa. Sur la fissure. Sur sa cachette. Mais il pouvait toujours la manquer. Elle se pressa encore plus fort contre le mur. La roche coupante lui rentrait dans le dos. Alors elle la vit. La boîte qu’elle avait fait tomber. 

La vraie vie livre gratuit en ligne

Elle était à un mètre de l’entrée. S’il éclairait à l’intérieur, il ne pouvait pas la manquer. S’il l’avait entendue, alors il avait compris qu’elle était là. Il fallait qu’elle la fasse disparaître. Mais comment ? Elle entendait les pas s’approcher, et la lumière ne quittait plus l’entrée. Elle allait se jeter en avant pour essayer d’attraper la boîte quand elle les entendit.

Il les entendit aussi. Les bruits. Faciles à identifier. Bruits de moteur, pneus sur le gravier, portières ouvertes et claquées, pas qui s’approchaient, voix… Impossible de dire combien, mais plus d’une personne. La police, ou une des battues, supposa-t-il. Pourquoi pas ? S’il avait su deviner où elle était, ils le pouvaient très bien eux aussi. 

telechargement La vraie vie ebook pirate

Et si elle était cachée dans la fissure ? Aurait-il le temps de la tuer ? Ils entendraient la détonation, mais il pouvait disparaître dans le réseau de galeries, se cacher. Mais combien de temps ? Et comment en sortirait-il ? Il ne savait pas à quoi ça ressemblait, tout au fond. Ils iraient chercher des chiens. C’était cuit. Il avait raté sa chance. D’un geste vif, il éteignit sa lampe frontale et, d’un pas rapide et presque silencieux, disparut dans le fond de la grotte.

Les faits, les promesses, les serments ne suffisaient pas, il fallait qu’il paie davantage de sa personne pour gagner la confiance de la fillette. Il inspira à fond et baissa un peu la voix, espérant qu’elle paraîtrait ainsi à la fois plus intime et plus sincère. — Des fois, quand il se passe quelque chose, quand on est triste à cause de quelque chose qu’on a perdu, les gens disent qu’ils comprennent ce que ça fait mais, le plus souvent, ils n’en ont pas la moindre idée. 

 La vraie vie livre gratuit pdf 

Parce qu’ils n’ont jamais perdu quelque chose de précieux. Il se tourna et fixa son regard dans l’étroite fissure. Imagina la fillette de la photo punaisée au mur du commissariat là-dedans, en train d’écouter. — Mais moi, je crois savoir exactement ce que tu ressens. Quand des personnes qu’on aime disparaissent d’un coup. Il s’arrêta. Était-il sur la bonne voie ? Voulait-il seulement s’y engager ? Peu importait ce qu’il voulait, se persuada-t-il. Seul comptait ce qu’il devait faire. — J’ai perdu ma femme et ma fille dans le tsunami, reprit-il. Tu sais ce que c’est ? Une vague géante. Celle qui a déferlé dans l’océan Indien à Noël 2004. Il se tut à nouveau. 

La vraie vie torrent

Il était si rare qu’il s’autorise ces souvenirs en état de veille. Il y avait une raison à cela. Il avait encore la possibilité de rebrousser chemin. D’essayer autre chose. Prendre un chemin plus simple. Mais non, les yeux grands ouverts dans le noir, il s’y transporta. Ce jour-là. La catastrophe. — Nous étions sur la plage, ma fille et moi. Elle s’appelait Sabine. Ma femme, la mère de Sabine, était allée courir. Nous jouions dans l’eau quand, soudain, cette vague est arrivée. Plusieurs mètres de haut. J’ai attrapé Sabine au moment précis où elle a déferlé sur nous. Je la tenais de la main droite. Je me suis dit que je ne devais à aucun prix lâcher prise. 

telecharger La vraie vie livre pdf gratuit sans inscription

Mais je ne sais pas comment, elle a disparu. Je n’ai pas pu la retenir. J’en rêve presque toutes les nuits. Je serre la main droite si fort que ça fait mal. Ce qu’il faisait à ce moment même, remarqua-t-il. Il respira plusieurs fois à fond et se força à desserrer les doigts. — Elle avait quatre ans. Sabine. Je ne l’ai jamais retrouvée. Je n’ai jamais non plus retrouvé ma femme. Elles m’ont été arrachées. Comme tes cousins, comme Karin et Emil.

Tout était comme d’habitude et, l’instant d’après, tout était brisé. Ça m’a fait si mal que je croyais ne plus jamais ressentir autre chose que la douleur de toute ma vie. Il se tut à nouveau. Il ne pouvait pas expliquer à une fillette de dix ans que c’était en effet ce qui s’était passé. Que la douleur avait perduré, était devenue un élément naturel de sa vie, que tous ses mauvais choix, toutes ses aventures d’un soir, tous ses efforts couronnés de succès pour s’aliéner son entourage y trouvaient leur origine. 

Telecharger La vraie vie epub livre gratuit

Qu’avec la culpabilité, la douleur l’empoisonnait lentement. Au lieu de quoi il se tourna pour pouvoir glisser la main droite dans l’étroite fissure. — J’ai lâché ma fille, mais… ici, il n’y aura pas de vague, Nicole. Pas de catastrophe naturelle. Seulement… un homme mauvais, et contre les hommes mauvais, je peux te défendre. Si tu prends ma main, je te tiendrai. Je ne te lâcherai pas tant que tu ne voudras pas être lâchée. Quand tu seras guérie. Quand tu n’auras plus mal. Je peux faire ça. Je te promets. Je peux t’aider. S’il te plaît, laisse-moi t’aider… Il sentit sa voix se briser et se tut. Pour la deuxième fois de la semaine, il sentit les larmes couler sur ses joues. Il tendit le bras autant qu’il pouvait. 

Il ne s’agissait plus de faire sortir une fillette d’une grotte, mais d’une possibilité de réconciliation. Il ne s’aperçut d’abord pas qu’elle avait bougé, puis il la sentit : Une petite main froide dans la sienne. Il porta Nicole vers l’ambulance. Elle était plus lourde qu’il ne le pensait et les pierres roulaient sur le sentier accidenté. Plusieurs fois, il faillit trébucher et perdre l’équilibre. Nicole se cramponnait à sa nuque. Elle ne produisait aucun son, mais il sentait sa chaude haleine dans son cou. C’était pour lui comme de l’oxygène. Il allait la sauver. Cette fois, il ne lâcherait pas prise. L’ambulance s’approcha au pas, deux ambulanciers les avaient aperçus et accouraient.

Il fallut quinze minutes pour que le tranquillisant commence à agir. En attendant, ils parvinrent à effectuer les prélèvements dont ils avaient besoin et à contrôler son pouls et sa fréquence cardiaque. Nicole le serra de moins en moins fort pendant les analyses, pour finir quelques minutes plus tard par lâcher prise complètement. Comme si toute son angoisse s’écoulait, remplacée par un sommeil réparateur. C’était à présent lui qui ne voulait pas lâcher prise. Même s’il savait qu’il le fallait, il avait beaucoup à faire. Samira revint. 

telecharger livre La vraie vie gratuit pdf

Elle avait joint Torkel. Il devait faire une conférence de presse avant de venir à l’hôpital, mais Vanja arrivait. Sebastian se décida à coucher Nicole endormie dans son lit. Elle était vraiment mignonne, surtout maintenant, sans ses mâchoires serrées et ses yeux inquiets qui guettaient les moindres mouvements. À présent, elle n’était à nouveau plus qu’une fillette de dix ans endormie. Seuls ses écorchures, son visage, ses mains et ses vêtements sales témoignaient de sa fuite de plusieurs jours. Sebastian la borda doucement, prit une compresse sur la table de chevet et la trempa dans l’alcool. Il commença à lui laver le visage. La compresse blanche devint vite grise. Il la jeta et en mouilla une autre. Qui prit de même une teinte grise.

Bien. Tu aurais quelques minutes ? Sebastian se leva. Avant de partir, il étendit une couverture orange de l’hôpital sur Nicole. À vrai dire, il ne voulait pas la quitter. Cette dernière heure avait été si intense émotionnellement qu’il n’avait pas envie de revenir à la réalité. À l’enquête. À une équipe qui tâtonnait dans le noir. Il sortit avec Vanja dans le long couloir vide. Ça aurait pu être n’importe quel couloir d’hôpital en Suède. Sol plastique vert qui reflétait les néons du plafond. Sebastian se demanda si une étude avait été faite pour que ces couloirs donnent envie aux patients de quitter les lieux au plus vite. Il ne se rappelait pas avoir jamais vu ailleurs cette nuance désagréable de vert clair qui couvrait ici les murs et le sol.

La vraie vie ebook ilegal

Plus loin, il entendit les éclats de voix d’une conversation animée. Sans doute parlaient-ils de la patiente qu’ils avaient admise. De la police. Des meurtres. Dont ils avaient entendu parler dans la presse. C’était comme ça que ça se passait : les événements ne devenaient réels et importants que lorsque les journaux et la télé s’y intéressaient. Ils avaient à présent une survivante. La fillette de “la maison de la terreur”, comme l’avait si poétiquement baptisée l’Expressen.

Une sorte de jeu pour la galerie. Pour montrer “l’ouverture de la police aux médias” comme c’était si joliment formulé dans le mémo de la direction, qui encourageait par ailleurs les grands chefs à ouvrir un compte Twitter. Torkel attendit sur son perchoir que le brouhaha des journalistes assemblés s’estompe, puis résuma ce qu’ils savaient. La fillette était de la famille des Carlsten. Elle se trouvait très probablement dans la maison quand la famille avait été abattue, puis avait réussi à se cacher. 

 La vraie vie Ebook gratuit à télécharger

On l’avait retrouvée – comme tout le monde le savait sans doute – dans la grotte de l’Ours, à environ dix kilomètres au nord-ouest de la ville. La fillette se trouvait actuellement à l’hôpital, ne souffrant à ce qu’on savait pour le moment que d’une légère déshydratation et d’hypothermie, sans autres lésions physiques. S’agissant du meurtre de la famille Carlsten, l’enquête continuait, mais en l’état actuel, il n’y avait pas de suspect. 

Avant les résultats de l’enquête technique et scientifique, il ne voulait pas se prononcer sur la question de savoir si Jan Ceder avait été abattu avec la même arme, mais on ne pouvait pas exclure un lien entre le meurtre de Ceder et celui des Carlsten. Torkel se tut et inspira à fond. Venait à présent le moment qu’il détestait le plus dans les relations avec la presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire