mardi 11 décembre 2018

Telecharger Quand l’au-delà se manifeste PDF ebook gratuit de Serge Girard

 Telecharger Quand l’au-delà se manifeste ebook gratuit


Il ne se passe pas une journée sans que nous soyons sollicités par des images, des films, des livres, des messages appartenant à un autre monde: celui des esprits désincarnés. Le présent livre Quand l’au-delà se manifeste n’est pas là pour effrayer. Bien au contraire, il aidera le lecteur à mieux saisir toute la portée des nombreuses manifestations des pensionnaires de l’au-delà. 
Depuis la parution de son premier livre, Serge Girard a reçu plusieurs confidences de lecteurs et de lectrices. Depuis près de trente ans, monsieur Girard a aussi été témoin de manifestations quasi quotidiennes d’esprits désincarnés. Il est donc parfaitement en mesure de nous instruire sur les manifestations de l’au-delà et leur nature.







http://cuoff.com/webroot/8fhb


 ce qui permet d’avoir les épaules détendues, la poitrine dégagée et le ventre souple. Vous pouvez tester différentes positions pour trouver une assise où vous aurez le dos à la fois droit et détendu. Méditer ne consiste pas à se battre contre soi- même ; alors si la position devient inconfortable - si par exemple vous avez mal aux jambes -, vous pouvez très bien bouger, en en ayant pleinement conscience. Maintenant que vous avez trouvé une posture confortable, laissez vos yeux se fermer doucement, à moins que vous ne préfériez les garder entrouverts - en maintenant, dans ce cas-là, le regard légèrement dirigé vers le bas, sans regarder quoi que ce soit autour de vous. Amenez ensuite votre attention sur l’instant présent. Devenez conscient de votre environnement et des sons qui vous entourent. Devenez ensuite conscient de ce que ressent votre corps - vos sensations physiques et peut-être une tension intérieure.

Quand l’au-delà se manifeste epub gratuits

Prenez quelques respirations profondes et détendez- vous. Puis notez les mouvements de votre esprit ainsi que vos sensations - vos pensées, vos émotions, vos attentes et vos souvenirs. Il est temps maintenant d’apprendre à vous centrer. Pour votre première méditation, vous allez vous servir du mouvement naturel de la respiration pour commencer à entraîner votre conscience à être dans l’instant présent. Cette première méditation guidée, intitulée « Se relier à la respiration », vous aide à devenir plus conscient du fait que vous respirez ; ou plus précisément que la respiration a lieu. Dans la méditation, le but est de faire l’expérience de la respiration sans la diriger ni la modifier, de simplement devenir conscient de la façon dont la respiration respire d’elle-même au rythme qui est le sien. L’expérience que vous faites de votre respiration peut prendre la forme d’une sensation de fraîcheur dans les narines ou d’un picotement à l’arrière de la gorge ; à d’autres moments, vous percevez votre souffle plutôt comme un mouvement dans la poitrine.

Quand l’au-delà se manifeste (2018) epub gratuits

Je recommande généralement de respirer par le nez, mais si vous êtes enrhumé ou s’il vous est impossible de respirer par les narines pour une raison ou une autre, vous pouvez le faire par la bouche, ou en combinant les deux. La méditation de pleine conscience n’est pas un exercice de respiration comme le pranayama (une forme de respiration rapide employée par les yogis). C’est vraiment un exercice destiné à entraîner votre conscience à être présente. Alors, quelle que soit la façon dont vous percevez votre respiration, c’est bien. L’une des premières choses que vous allez remarquer dans cette méditation, c’est la fréquence avec laquelle votre esprit s’égare. Ce constat est en fait la première vision que l’on a dans la méditation de vipassana ; on appelle cela « voir la cascade ».

Quand l’au-delà se manifeste pdf ebook gratuits

Vous pouvez dire à votre esprit de demeurer sur la respiration, mais écoute-t-il ? Presque jamais. Au lieu de cela, vous allez le surprendre en train de planifier ce que vous ferez quand vous aurez fini de méditer : des comptes à faire, des problèmes à régler. Chaque fois que vous le surprenez en train de vagabonder, vous parvenez à le ramener sur le souffle pendant trois ou quatre respirations, puis il repart faire autre chose. Quand vous méditez sur le souffle, vous commencez avoir le mouvement ou dialogue intérieur constant de l’esprit. Alors, comment entraîner l’esprit au milieu de tout cela ? La première instruction fondamentale dans la méditation est la suivante : chaque fois que vous prenez conscience d’être parti dans une réflexion, un projet ou un souvenir, abandonnez cette pensée et revenez à la respiration. Donc, chaque fois que vous partez à la dérive, revenez à la perception de la prochaine inspiration ou expiration. Si cela vous aide, vous pouvez dire mentalement « inspir » et « expir » à mesure que vous inspirez et expirez. Mais n’accordez que 5 % de votre attention à ces mots, les autres 95 % de votre conscience restant centrés sur votre respiration.

Telecharger Quand l’au-delà se manifeste pdf epub gratuit

Une première séance de méditation ressemble au début de n’importe quelle pratique d’art. Comme tous les arts, celui de la méditation exige un peu de temps. Saint François de Sales disait que, pour une vie contemplative, il était nécessaire d’avoir « une tasse de science, un baril de prudence et un océan de patience». Dans la pratique méditative, cette patience est aussi la volonté de revenir encore et toujours au moment présent. S’exercer à ce travail avec la respiration, c’est un peu comme éduquer un chiot. Vous prenez le chien, vous le posez sur une feuille de journal et vous lui dites de rester là. Mais le fait-il ? Jamais. Comme l’esprit, il se lève et part vagabonder. Alors, vous le reprenez, vous le remettez sur le journal et vous lui dites à nouveau de rester là. Après un certain nombre de fois où vous l’avez ainsi ramené en lui disant de ne pas bouger, le chiot commence à comprendre. À cet égard, nous sommes un peu plus lents que les chiots, mais il nous est quand même possible d’entraîner notre esprit.

Telecharger Quand l’au-delà se manifeste 1001ebook epub gratuits

Tout comme lorsque le chiot fait pipi dans un coin, nous pouvons nettoyer les dégâts que fait l’esprit et le ramener à la respiration. La véritable pratique de la méditation est le processus consistant à devenir attentif au fait que vous vous êtes égaré, à reporter votre attention sur la respiration, et à ramener le corps et l’esprit tous deux dans l’instant présent. En accomplissant cela maintes et maintes fois, votre pratique méditative vous apprend comment être et demeurer « ici et maintenant », où que vous soyez. Si vous avez déjà élevé un jeune chien, vous savez que ce n’est pas une très bonne idée de le frapper quand il ne reste pas sur le journal. Pour nous, c’est la même chose. Quand vous vous rendez compte que vous avez des pensées pleines de jugements tels que « je n’arrive pas à faire ça » ou « je ne le fais pas correctement », et que, de ce fait, vous culpabilisez, cela ne vous aide pas du tout.

Quand l’au-delà se manifeste ebook gratuit

Prenez simplement le chiot, gentiment, et ramenez-le à la respiration. Essayez alors de rester présent aux deux ou trois respirations suivantes. C’est aussi simple que cela. Petit à petit, vous commencerez à vous relier à votre respiration. Parmi les questions qui s’élèvent habituellement au cours des premières séances de méditation, certaines ont trait aux différentes qualités que possède la respiration. Il arrive que des personnes éprouvent une sensation d’oppression, comme si leur respiration devenait artificielle quand elles y prêtent attention. Cette expérience est assez commune et il est important de simplement se détendre et d’essayer de laisser la respiration circuler avec fluidité. Si ce sentiment d’oppression persiste, laissez-le simplement être là, avec un esprit paisible et un cœur léger. Parfois, les gens remarquent aussi que leur respiration devient très légère, et ils se demandent s’ils doivent la faire accélérer ou la forcer, de manière à pouvoir la percevoir plus facilement. La pratique consiste plutôt à affiner votre attention de façon à être capable d’entendre et de sentir plus profondément ce qui se trouve naturellement dans votre corps.

Telecharger Quand l’au-delà se manifeste epub gratuit

Donc, si vous sentez que votre respiration est légère, essayez de faire en sorte que votre attention corresponde à cette légèreté du souffle, et de remarquer les débuts et les fins de vos respirations, ainsi que l’intervalle entre elles - devenez conscient du souffle à mesure qu’il circule dans votre corps. Une autre expérience universelle que les gens remarquent, c’est que leur esprit s’égare une centaine ou un millier de fois en dix minutes. Il est naturel que l’esprit vagabonde - il l’a fait pendant toute votre vie, et tous les esprits le font. L’art de la méditation consiste à voir le vagabondage de l’esprit et à le reconnaître dans l’instant même, puis à revenir à la respiration. Peu importe le nombre de fois où votre esprit s’égare, tant que vous le ramenez chaque fois à la respiration. En un sens, la méditation est un rappel, un rappel à soi. C’est un processus de réveil, de présence à la respiration ou au corps, puis d’oubli.

Quand l’au-delà se manifeste epub ebook gratuit

Dans la méditation suivante, vous allez focaliser votre attention sur tout ce qui se passe dans votre corps, toutes les sensations sans exception, qu’elles soient pénibles ou agréables. Une fois que vous êtes assis dans la posture et centré sur votre respiration, l’étape suivante consiste à étendre le champ de votre pleine conscience, de votre attention jusqu’à inclure toutes les énergies et sensations de votre corps. Au cours de cette méditation, vous ferez sans doute l’expérience, à des moments divers, d’une multitude de sensations : bien-être, crispation, plaisir, démangeaison, et parfois douleur. Elles peuvent toutes être intégrées à votre méditation avec la même forme d’attention et de respect que celle que vous avez développée pour la respiration. Vous voilà donc assis, immobile ; votre corps commence naturellement à s’ouvrir.

Ebook gratuit : Télécharger Quand l’au-delà se manifeste bookfrench.com

Tandis qu’il le fait, vous percevez souvent les choses que l’affairement de la vie courante vous empêche de remarquer. Au début, il se peut que vous fassiez l’expérience de sensations inhabituelles, uniquement parce que vous n’avez pas coutume de rester assis immobile. En approfondissant davantage, vous allez parfois sentir une tension au niveau des épaules ou des mâchoires, dans le dos ou le ventre, ou dans toute autre partie du corps. La raison en est que, lorsque vous étes assis sans bouger, les zones de tension dont vous êtes porteur et que vous accumulez dans votre vie se révèlent. De ce fait, une fois que vous êtes assis et sentez le rythme de votre respiration, certaines parties de votre corps peuvent d’un seul coup devenir douloureuses, chaudes ou crispées.

Ebook gratuit : Quand l’au-delà se manifeste pdf

Quand nous en sommes capables, ce qui se passé dans notre corps, quoi que ce soit, n’est plus un problème, mais plutôt une guérison profonde, même si au départ cela paraît douloureux. Quand la tension dont nous étions porteurs se relâche, elle nous montre souvent tous les conflits, toute la douleur ou toutes les difficultés que nous avons emmagasinés dans notre corps. Si nous prêtons attention, avec douceur, à cette tension, elle s’ouvre graduellement et se relâche. Pour permettre au corps de faire partie intégrante de la méditation, le principe essentiel est d’accueillir ce qui vous arrive avec la même qualité de présence ou d’attention que celle que vous avez appris à développer avec le souffle. On raconte que saint François posait sa main sur le front ridé d’une personne tourmentée, ou même sur un animal, et, par la bonté de ce contact, il rappelait à cet être sa beauté intérieure.

Telecharger Quand l’au-delà se manifeste pdf epub gratuit

Toutes les énergies qui s’élèvent en nous au cours de la méditation - qu’il s’agisse de tensions, de douleurs, de plaisirs ou de difficultés - doivent être accueillies avec la même bonté que celle de saint François plaçant sa main sur le front d’un être dans le tourment. Au cours de la méditation, quand vous faites l’expérience d’une sensation corporelle, quelle qu’elle soit, la pratique consiste à la nommer doucement pour vous-même : « picotement, picotement, picotement» ou «tension, tension, tension». Ce faisant, vous donnez à cette sensation un espace pour s’ouvrir et vous remarquez également comment le corps lui-même veut changer, être fluide et mobile. Alors, si vous sentez une démangeaison, au lieu de vous gratter immédiatement, remarquez simplement « démangeaison, démangeaison, démangeaison ». Pour la première fois de votre vie peut-être, vous pouvez reconnaître la démangeaison.

Télécharger Quand l’au-delà se manifeste epub gratuit

Puis vous allez aussi remarquer comment elle finit par disparaître. Cela est vrai de toutes les sensations corporelles - que ce soit la fraîcheur ou la chaleur, la tension ou la douleur. Pendant que vous portez votre attention sur l’ouverture de votre corps, il est également important de ne pas décider intellectuellement à quoi cela est censé ressembler. Votre méditation va s’ouvrir telle une fleur, chaque aspect au moment qui est le sien. En pratiquant, vous allez découvrir trois sortes de sensations douloureuses pouvant s’élever en vous. La première est le signal que quelque chose ne va pas, comme lorsque votre main vous donne l’impression d’être dans le feu. En général, cela se produit parce que vous êtes dans une position inconfortable et que votre corps vous dit de changer votre assise. Cela arrive rarement mais, de temps à autre, vous pouvez avoir ce type de Sensation.

Telecharger le livre Quand l’au-delà se manifeste ebook gratuit

La deuxième forme de sensation douloureuse vient du fait d’être assis dans une posture inhabituelle. Il est courant d’avoir des fourmis ou des picotements dans les jambes. Cela arrive souvent quand vous n’avez pas l’habitude de vous asseoir immobile ou les jambes croisées. Il faut aussi un peu de temps pour se sentir à l’aise en maintenant le dos droit sans support. Vous pouvez faire l’expérience de ce que sont ces fourmis et picotements en restant assis et en les laissant faire partie de votre méditation ; vous pourrez ainsi apprendre à pratiquer tout en faisant l’expérience de choses aussi intenses que cela. Mais si vous avez le sentiment que c’est trop dur de vous focaliser là-dessus pour l’instant, alors changez tout simplement de position, puis revenez à votre respiration de façon naturelle. Il est toutefois utile d’expérimenter diverses postures. Si vous avez un mal de dos régulier et conséquent quand vous êtes assis, essayez de changer de position de manière que ce soit plus confortable. Il y a suffisamment de douleurs et de difficultés dans la vie, inutile d’en créer davantage.

Telecharger ebook gratuit Quand l’au-delà se manifeste


Le troisième genre de sensation douloureuse, le plus fréquent, inclut tous les autres désagréments dus au fait d’avoir un corps. Parfois, quand vous méditez, vos épaules vous font mal, à moins que ce ne soit votre mâchoire, votre estomac ou toute autre chose. Quand vous essayez d’être calme et que ces zones- là commencent à vous faire mal, c’est souvent parce qu’elles ont été contractées pendant toute la journée. Nous remisons tous nos tensions quelque part dans notre corps, et beaucoup de personnes se rendent compte qu’elles ont tendance à serrer les mâchoires ou à contracter les épaules ; chaque fois que nous faisons l’expérience d’un stress ou d’une difficulté, des zones de notre corps se raidissent d’une certaine façon, pour bloquer la tension ou la douleur. Si vous êtes attentif à ces zones-là quand vous êtes assis, vous leur permettez de s’ouvrir et parfois même de libérer cette tension. Vous ne devez pas obligatoirement vous débarrasser de la tension, mais il est important d’en prendre conscience.

En Pdf Quand l’au-delà se manifeste Telecharger ebook gratuit

Gela veut dire que vous commencez réellement à sentir votre corps. Puis, au bout de quelque temps, cette tension va se relâcher d’elle-même. Le but n’est pas de s’asseoir sans douleur. Au cours de certaines séances, vous allez peut-être ressentir du plaisir et de la félicité, et, à d’autres occasions, éprouver de la douleur. Dans la méditation, comme dans la vie, vous avez en général la même quantité de plaisir et de douleur. Il ne s’agit donc pas d’essayer de minimiser, d’éliminer, d’ignorer ou de fuir la douleur, car vous devrez alors passer la moitié de votre vie à fuir. Il est plus utile d’apprendre comment être en relation avec tout cela - le plaisir et la douleur - avec compassion, tendresse, clémence et compréhension. Quand vous prêtez attention à votre corps, il est important de ne pas vous focaliser sur la façon dont il devrait se sentir selon vous, mais sur les sensations qu’il éprouve réellement. Vous pouvez apprendre à percevoir la douleur et vous rendre compte qu’elle ne va pas vous tuer.

Telecharger En Pdf Quand l’au-delà se manifeste ebook gratuit

Il n’est toutefois pas question de transformer votre méditation en une lutte avec vos sensations corporelles. Alors, s’il y a quelque chose qui s’ouvre dans votre corps, prêtez-y attention du mieux que vous le pouvez et, quand cela devient une lutte, lâchez cela et revenez à votre respiration. Soyez conscient de la sensation pendant un certain temps, puis centrez- vous à nouveau sur la respiration. Peut-être serez- vous capable de revenir à la sensation avec moins de difficulté un peu plus tard. Quand vous êtes attentif aux sensations de votre corps, celles-ci font invariablement l’une des trois choses suivantes : elles disparaissent, elles restent les mêmes, ou elles empirent. Votre travail n’est pas de les contrôler mais simplement d’être présent à elles et de les laisser aller et venir dans votre conscience. Il arrive aussi que des relâchements encore plus forts se traduisent par des tremblements du corps ou de brusques mouvements spontanés. Cela peut faire peur, c’est comme si vous perdiez le contrôle de vous-même.

D’habitude, quand vous faites l'expérience de ce genre de sensations, votre esprit se met à y penser de manière à vous éviter de les ressentir et de comprendre à quel point vous ne contrôlez pas votre corps. Or, quand on y réfléchit vraiment, on ne le contrôle jamais complètement. Vous n’êtes pas réellement en train de respirer de votre propre chef, et pourtant la respiration a lieu, de même que votre cœur bat tout seul et que votre foie fait son travail sans la moindre instruction de votre part. Au cours de vos méditations, beaucoup d’autres sensations corporelles étranges vont apparaître et disparaître. Vous pouvez vous sentir léger, comme si vous flottiez, ou lourd, comme si vous étiez un rocher. Vous pouvez avoir l’impression que votre respiration zigzague à travers votre corps.

Les sensations dont vous allez faire l’expérience au cours de la méditation seront aussi parfois plaisantes. À d’autres moments, ce sera comme si un picotement, un frisson ou une sorte d’enchantement, que vous ne contrôlez pas, se produisait à l’intérieur de votre corps. Quand on n’est pas habitué à ces sensations, elles peuvent être angoissantes. Les sensations physiques sont en général les effets secondaires qui se produisent spontanément quand le corps commence à s’ouvrir. Certaines personnes n’en ont pas du tout et d’autres en ont fréquemment. Le plus important, ce ne sont pas les sensations elles- mêmes, mais plutôt le fait que vous soyez capable de trouver un centrage vous permettant de toucher un niveau plus profond de votre être. Les strates de tension, de peur, de malaise et de ravissement sont là, et vous allez les rencontrer, mais elles font partie de la couche superficielle de votre vie. Ce qui importe, c’est que, sous elles, vous puissiez vous relier à un point de centrage et de conscience qui vous donne de la force et vous aide à vivre tous les changements de votre existence.

Savoir comment travailler avec les sons dans la méditation est aussi très utile, car de nombreuses situations sont par nature bruyantes. Quand vous vous rendez compte que vous êtes en train d’écouter un bruit de votre environnement, vous pouvez intégrer cette écoute dans votre conscience de la même façon que vous prêtez attention aux sensations dans votre corps. Sentez simplement le son lorsqu’il touche votre oreille et, si vous le souhaitez, formulez mentalement « entendre, entendre, entendre ». Laissez le son être une onde, tout comme la respiration en est une. Quand il cesse, vous pouvez revenir naturellement à la respiration. J’avais un ami qui vivait en ville, près d’une caserne de pompiers. Au début, cela le contrariait vraiment, car, quand il méditait, alors qu’il était calme et présent à sa respiration, les sirènes retentissaient soudain. Puis il a appris à inclure ces sirènes dans sa méditation : quand elles se déclenchaient.

Au bout de quelque temps, il a commencé à souhaiter que les sirènes retentissent plus souvent pour que chaque fois elles lui servent de rappel. Pour cette deuxième méditation, vous allez à nouveau vous asseoir avec le dos droit et laisser votre corps se détendre, comme suspendu à la colonne vertébrale. Laissez vos yeux et votre visage s’adoucir, vos épaules et vos mains se détendre dans la position qui leur convient. Prenez une nouvelle fois votre respiration comme centre de votre méditation, sentez le souffle qui entre et qui soit, remarquez la fraîcheur, les tourbillons, les picotements, les démangeaisons, les pressions, les mouvements dans votre poitrine ou votre ventre, tout ce dont vous faites l’expérience, quoi que ce soit et où que ce soit. Ce sera le centre de votre méditation.

Maintenant, une fois que vous êtes assis, présent à votre respiration, si une intense sensation corporelle apparaît - une démangeaison, un picotement, une mouche sur le nez, une douleur au genou, une tension au niveau des épaules, du chaud, du froid ou toute autre énergie du corps -, lâchez un instant la respiration et portez votre attention sur cette sensation pour la ressentir pleinement. Accueillez- la avec conscience et bonté, et donnez-lui un nom : « chaud, chaud, chaud », ou « démangeaison, démangeaison, démangeaison », ou « picotement », « douleur », « fourmillement », etc. Tout en la nommant, percevez-la aussi précisément que possible ; prêtez-y attention de façon détendue à mesure qu’elle change, même si elle est pénible au début. Puis, quand elle disparaît, revenez à votre respiration. Dans cette méditation, vous alternez entre la perception de votre respiration et l’attention portée aux sensations corporelles lorsque celles-ci deviennent plus fortes que votre respiration. Dans la méditation centrée sur la respiration, vous êtes conscient de respirer et permettez au souffle de circuler naturellement, tout en remarquant le début, le milieu et la fin de chaque inspir et chaque expir. Faites la même chose avec les sensations et énergies du corps : accueillez-les totalement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire