jeudi 6 décembre 2018

Telecharger Les gardiens de l’océan ebook gratuit de Irene Salvador

Telecharger Les gardiens de l’océan epub gratuit

En plongeant pour sauver son père de la noyade, Marco se découvre l’incroyable don de respirer sous l’eau. Un inconnu lui révèle alors qu’il appartient à un peuple millénaire, les Gardiens de l’océan, et qu’il doit les rejoindre afin de maîtriser ses pouvoirs avant que ces derniers ne le détruisent. 
Épaulé par l’électrique Léo et la froide Diamant, il découvre sa véritable nature et apprend son rôle de gardien. Mais avant d’en devenir un à part entière, il devra affronter des pirates, explorer les fonds marins et braver le seul interdit qu’on lui a imposé… un interdit qui porte le nom de Laura.



 Grâce à l’aide d’un ami, Magnotta a trouvé un appartement dans la «grosse pomme». Pour payer son loyer, il affiche des annonces sur internet dans lesquelles il se présente sous le nom de Mike. C’est ainsi, raconte-t-il, qu’il rencontre Manuel Lopez, surnommé «Manny», rencontre qui restera gravée à tout jamais dans sa mémoire. Le rapport psychiatrique est muet sur le physique de cet homme, mais, selon Magnotta, Manny se montre d’abord gentil et attentionné avec lui. Ce n’est que plus tard qu’il lui révèle un côté plus sombre de sa personnalité en l’initiant au sadomasochisme. Magnotta se laisse entraîner. Lorsque les relations sexuelles deviennent trop violentes et qu’il prononce le «mot de sûreté» (safeword) pour tout arrêter, Manny n’en tient pas compte et continue. Ce dernier est obsédé par les ménages à trois, et il adore filmer leurs ébats. Ces vidéos auraient même servi à le faire chanter, jure l’accusé aux psychiatres. La rencontre de Manny bouleverse le destin de Magnotta, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Reste cependant une question aujourd’hui encore sans réponse. Cette rencontre a-t-elle réellement eu lieu? Et, plus précisément, Manny existe-t-il vraiment? Ou est-ce Magnotta qui a inventé un personnage prénommé Manny? Ni les psychiatres, qui ont pourtant étudié son cas de très près, ni les policiers, qui ont minutieusement enquêté sur ses faits et gestes, ne sont parvenus à confirmer l’existence de cet individu.

Les gardiens de l’océan epub gratuits


Toujours est-il que, si l’on en croit Magnotta, Manny est aussi un adepte de la scientologie et, pour cette raison, il l’encourage à arrêter de prendre ses médicaments. Ce n’est pas la première fois que le jeune homme entend parler de ce mouvement, car il s’y est intéressé dans le passé après avoir appris que Tom Cruise est un fervent scientologue. Magnotta ne veut pas obéir, de peur de recommencer à entendre des voix, mais Manny le bat jusqu’à ce qu’il jure de cesser tout traitement. Magnotta en vient à craindre Manny au point qu’en décembre 2010, il dit consulter un avocat, pour lui confier les horreurs que Manny lui fait subir. Il change de numéro de téléphone et envisage même de déménager en Floride. Mais d’une façon inexpliquée, Manny parvient à retrouver son amant. Il s’excuse pour son comportement et lui jure que ça ne se reproduira plus. Le soir même, toutefois, toujours selon les déclarations de Magnotta, Manny le drogue et filme un ménage à trois auquel ils se livrent avec un autre homme. Manny lui parle aussi de vidéos de chats et de lapins tués afin d’exciter sexuellement les internautes. N’en pouvant plus, Magnotta décide finalement de partir pour Miami chez un client qui serait prêt à l’héberger. Mais Manny insiste pour l’accompagner. Arrivé sur la côte floridienne, Magnotta appelle le 911, mais les autorités ne font rien.

Les gardiens de l’océan (2018) epub gratuits


Toute sa vie, Magnotta a entretenu le désir d’être célèbre. Il admet vouloir de l’attention, car cela l’aide à briser sa solitude. «J’ai écrit des choses pour faire croire que j’étais une célébrité», explique Magnotta aux psychiatres embauchés par son avocat. D’ailleurs, c’est manifestement pour faire réagir que le meurtrier a lui-même lancé la rumeur selon laquelle il aurait eu une liaison avec Karla Homolka. Cela lui a même valu des menaces de mort. Pendant son incarcération au centre de détention de Rivière-des-Prairies, durant son procès, il concède que c’était stupide. Il inondait internet de photos où on le voyait prenant des poses de mannequin et s’adressait lui-même des commentaires élogieux.

Les gardiens de l’océan pdf ebook gratuits

Et pour impressionner, il s’exprimait de façon théâtrale et grandiloquente. Mais pendant cette période où il soigne son image, Magnotta néglige de prendre sa Rispéridone et son Témazépam, si bien que les voix qu’il entend dans sa tête vont en s’intensifiant. Il ne sait pas combien il y en a, mais ce qu’il sait, c’est qu’elles lui disent de se suicider. «Laissez-moi tranquille», leur dit-il parfois. Il commence aussi à se sentir épié. Après les menaces de mort que lui a values la rumeur à propos de Karla Homolka, Magnotta se sent traqué. Parfois, il pense à se jeter du balcon. Poussé à bout par toutes ces idées noires, Magnotta décide de quitter à nouveau Toronto. Au printemps 2011, il emménage à Montréal où il rejoint une amie prénommée Rebecca. Celle-ci l’aide à s’installer rue Charlevoix. Bien qu’il ait déménagé, le jeune homme se sent toujours malade. Il consulte alors une médecin généraliste, mais il lui cache sa schizophrénie. Il prétend plutôt manquer d’énergie et être incapable de prendre du poids. Il ne dit pas non plus un mot à propos des voix qui lui parlent maintenant de plus belle, et tout particulièrement l’une d’elles, qui s’appelle «Manny».

Telecharger Les gardiens de l’océan 1001ebook epub gratuits

Les spectateurs du procès écoutent attentivement le récit du parcours qui a mené Luka Rocco Magnotta jusqu’à la nuit fatidique du 24 au 25 mai 2012. Le meurtre de Jun Lin ne semble pas avoir été commis sur un coup de tête. Au contraire, il semble être le point d’aboutissement d’une série d’événements survenus dans les mois qui ont précédé, notamment les vidéos le montrant en train d’étouffer deux chats. — Il m’a dit qu’avant cet incident, il n’avait jamais fait de mal à des animaux, explique au jury le Dr Joel Watts, l’un des deux psychiatres qui ont recueilli la version du tueur sur le drame. Ses grands-parents avaient deux chats et un chien qu’il adorait. Pendant sa vie adulte, il a souvent eu des chiens, des chats, des oiseaux, et il dit que personne ne l’a jamais accusé de maltraitance.

Telecharger Les gardiens de l’océan pdf epub gratuit


Il ajoute qu’il s’occupait même des pigeons durant l’hiver. Il se souvient d’avoir été traumatisé par sa mère qui avait laissé des lapins mourir de froid en hiver. Magnotta dit-il la vérité? Ou bien est-ce un tissu de mensonges qu’il a inventés pour s’en sortir à bon compte? Nombreux sont ceux qui doutent de son récit, mais à la fin, ce sera au jury de trancher. Tous les jurés sont attentifs aux éléments de preuve présentés. Aucune bribe de ce qui est dit dans la salle d’audience ne leur échappe. Vers juillet 2011, Magnotta a deux chats, Jasmin et Kenny. Il les a adoptés, car il souffre de la solitude. Il a aussi accepté d’héberger chez lui le python de son amie Rebecca, qu’elle ne peut pas garder chez elle à l’époque, même s’il craint que le serpent puisse faire du mal à ses petits félins. C’est alors que Manny revient hanter Magnotta. Sauf que ce n’est plus le Manny que le tueur, selon ses dires, a connu à New York. Cette fois, Manny revient sous la forme d’une voix que Magnotta entend dans sa tête. «C’est difficile d’en parler, car parfois, je ne suis pas certain s’il existe ou non, explique Magnotta au Dr Watts.

Les gardiens de l’océan ebook gratuit

Quand le psychiatre lui demande s’il entendait Manny lui parler à l’époque du meurtre, Magnotta lui répond par l’affirmative, en ajoutant que la voix le traitait occasionnellement de «salope». Cette précision coïncide étrangement avec une réplique du film Basic Instinct, que le tueur adore. Lorsque Nick Curran, le personnage joué par Michael Douglas, lui demande comment Manny Vâsquez, son ex, l’appelait. Le personnage joué par Sharon Stone, Catherine Tramell, lui répond: «Bitch, mostly, but he meant it affectionately.» Autrement dit: «Salope, la plupart du temps. Mais c’était dit affectueusement.» Le nom de Manny semble donc avoir aussi un lien avec ce film prisé du tueur. Et même si ce nouveau Manny n’est plus Manuel Lopez, son ancien client, il est tout aussi violent. C’est lui qui encourage Magnotta à tuer ses chats, après avoir appris qu’un python se trouvait dans l’appartement. Magnotta croit avoir d’abord refusé de s’exécuter, mais finalement il obéit aux ordres de son ami imaginaire. «Arrête d’être une tapette! lui dit Manny. Calme-toi, les gens nourrissent bien leurs serpents en leur donnant des lapins.

Telecharger Les gardiens de l’océan epub gratuit


Le chat, c’est aussi un animal de compagnie.» Le lendemain, c’est l’autre chat qui y passe, noyé dans la baignoire. Cependant, Magnotta ne s’est pas contenté de tuer les animaux: il a filmé les faits. Et c’est encore sur les conseils de la voix qu’il entend dans sa tête qu’il met en ligne les deux vidéos. Les images ne tardent pas à soulever un tollé sur internet. Des groupes de défense des animaux s’empressent de traquer l’auteur des atrocités et certains identifient Magnotta. Celui-ci se sent alors épié, surveillé, et il est plus que jamais persuadé que le monde veut sa peau. Et pourtant, malgré tout, il ne semble pas s’en faire réellement pour lui-même. Ainsi, il va même jusqu’à avertir que ce n’est que le début. «C’est difficile de penser à ces choses, confie-t-il au Dr Watts, j’ai peur parce que j’ai fait… parce que c’est dégoûtant, ce n’est pas moi. Quand j’y pense, je me déteste, je ne sais pas pourquoi je suis vivant. La nuit, j’ai beaucoup de problèmes quand j’y pense. Je veux juste… il y a tant de choses à dire et je ne sais pas comment les dire… Je ne suis pas cette personne horrible qui aime tuer des animaux et qui ne pense qu’à elle. Je ne peux pas croire que c’est moi, toutes ces choses dans lesquelles je suis mêlé, je ne sais pas pourquoi, et je ne sais pas ce qui ne va pas avec moi.»

Les gardiens de l’océan epub ebook gratuit

Quelques mois avant le meurtre de Jun Lin, alors que Magnotta réside à Londres, dans un hôtel de Wembley, dans l’ouest de la ville, un journaliste du tabloïd Sun, Alex West, vient cogner à sa porte. On soupçonne Magnotta d’avoir mis en ligne les vidéos qui défraient la chronique, et le journaliste veut le rencontrer pour savoir c’est bien lui le tueur des chatons. Magnotta nie tout et se lance dans une tirade contre ceux qui le harcèlent en ligne, n’omettant pas de mentionner au passage l’affaire Karla Homolka. «Je suis une victime, j’ai reçu 500 menaces de mort dans la dernière année», se plaint-il dans une bande audio que M. West a enregistrée à son insu. Autant Magnotta semble être en quête de célébrité, autant il la fuit quand les projecteurs sont braqués sur lui. Et pourtant, nouveau revirement, une fois parti, Magnotta adresse une lettre au Sun, comme pour capter à nouveau l’attention du journaliste. «Bon, je dois dire au revoir pour le moment, mais ne vous en faites pas, dans un proche avenir, vous entendrez parler de moi à nouveau. Cette fois, les victimes ne seront pas de petits animaux.

Ebook gratuit : Télécharger Les gardiens de l’océan bookfrench.com


Je vous enverrai une copie de la nouvelle vidéo que je vais faire. «Vous voyez, tuer ce n’est pas comme fumer… quand tu fumes, tu peux arrêter. Une fois que tu tues et que tu as goûté au sang, c’est impossible d’arrêter. La pulsion est trop forte pour ne pas continuer.» La lettre se poursuit par des propos obscènes sur un journaliste du Sun, dans lesquels Magnotta décrit les fantasmes violents qu’il nourrit à son égard. Il explique ensuite qu’il prend plaisir à voir des millions de personnes enrager contre lui et être frustrées de ne pas pouvoir l’attraper. «Bon, je dois disparaître pour quelque temps, vous comprenez… jusqu’à ce que les gens arrêtent de me déranger… mais la prochaine fois que vous entendrez parler de moi, ce sera dans un film que je produirai, où il y aura des humains, pas juste des chatons. Les choses que j’ai vues et les choses que j’ai faites, vous ne pouvez pas imaginer…» La lettre est envoyée par courriel sous un pseudonyme: John Kilbride. C’est le nom d’un enfant de 12 ans, assassiné en Angleterre le 23 novembre 1963 par les tristement célèbres Ian Brady et Myra Hindley. Cette histoire d’horreur avait choqué le pays au complet. Des années plus tôt, Magnotta avait dit à son père: «Je vais être une célébrité, une superstar», et son intérêt pour le vedettariat apparaît dans cette lettre: il nargue le journaliste en faisant référence à un événement qui a frappé l’imagination en Angleterre.

Ebook gratuit : Les gardiens de l’océan pdf

Quand il dit qu’il doit disparaître pendant quelque temps, c’est un clin d’œil à la star hollywoodienne Greta Garbo. Et quand il dit que, contrairement à la cigarette, on ne peut pas s’arrêter de tuer, il cite le personnage de Catherine Tramell joué par Sharon Stone dans Basic Instinct. Clairement, Magnotta aime entremêler la réalité et la fiction. Lorsque Magnotta rentre à Montréal, la voix de Manny s’intensifie encore dans sa tête. Son cruel ami imaginaire s’acharne à le dénigrer et à alimenter sa paranoïa en lui assurant que des justiciers d’internet continuent à le traquer, qu’ils veulent sa peau. Parallèlement, Manny le pousse à assouvir ses fantasmes, comme celui consistant à se faire attacher devant une caméra. C’est ce qu’il fait une semaine avant le jour fatidique, en tournant la première partie de son film. * * * Afin d’arrondir ses fins de mois, Magnotta continue à offrir ses services d’escorte, car les prestations qu’il reçoit à la suite de son diagnostic de schizophrénie ne suffisent pas. Le 20 mai 2012, il rencontre Thomas Murphy, un client qui est prêt à le payer de 150 à 200 $. Ce jour-là, c’est la deuxième fois que cet ancien membre de l’US Navy, alors âgé de 69 ans, retient les services de Magnotta.

Télécharger Les gardiens de l’océan epub gratuit


Debout à la barre des témoins, le retraité explique avoir eu affaire à un «gentil garçon simple et propre». Magnotta, précise-t-il, est venu chez lui avec son chiot. — Je l’ai choisi parce qu’il avait l’air jeune. Les types musclés, ce n’est pas mon genre. Il était affectueux, c’est ce que je cherchais à l’époque, pas tant du sexe que d’être avec quelqu’un. Les deux hommes discutent et boivent quelques verres de vin. Puis, M. Murphy prépare des steaks avec de la sauce, et ils discutent un peu, bien que l’hôte ne se montre pas très intéressé par les histoires de Magnotta et les difficultés qu’il a à s’intégrer au Québec à cause de la barrière de la langue. Ils ont ensuite eu une relation sexuelle fade et banale, se souvient le témoin, qui ajoute avoir voulu revoir Magnotta la semaine suivante. Sans succès. Selon Magnotta, Manny est resté silencieux pendant ces rencontres avec le retraité, mais il n’en continue pas moins de lui réclamer des ménages à trois. Son ami imaginaire veut le voir, et il lui ordonne de filmer la scène, explique Magnotta à son psychiatre. Obéissant aux ordres de la voix imaginaire, le jeune homme s’exécute et met en ligne une annonce proposant un «trip à trois, fête et jeu». Un homme lui répond. Magnotta et lui conviennent d’un rendez-vous au McDonald’s adjacent à la station de métro Snowdon pour le lendemain soir, 24 mai 2012.

Magnotta a raconté les événements qui suivent aux psychiatres qui l’ont interrogé, et le témoignage qu’il leur livre à propos du meurtre de Jun Lin est la seule version des faits dont dispose le jury. Les jurés ne pourront pas en entendre d’autre parce qu’il n’y a jamais eu de troisième amant à cette «fête»: ils n’étaient que deux dans l’appartement 208. Et Magnotta ne sera pas non plus contre-interrogé par la Couronne, car il reste muet tout au long de son procès, ce qui est un droit constitutionnel au Canada. À quel point sa version est-elle véridique? Si l’on en croit un intervenant au procès, qui a rencontré l’accusé à plusieurs reprises et qui s’est confié en privé: «L’âme de Magnotta, c’est un dédale où se mêlent réalité et fiction.

Telecharger Les gardiens de l’océan pdf epub gratuit

Et les faits issus de son imagination s’entremêlent habilement avec la vérité, au point où lui-même n’est probablement pas capable de les différencier. C’est complexe et fascinant.» Le soir du 24 mai 2012, il est 21 h 42 lorsque Magnotta part à la rencontre de Jun Lin. Les deux hommes reviennent ensemble à l’appartement miteux du boulevard Décarie à 22 h 16. L’heure des faits est confirmée par les bandes de surveillance vidéo présentées au début. Une fois dans l’appartement, raconte Magnotta, Jun Lin fume un joint et lui parle de bondage, une pratique sadomasochiste qui consiste à attacher son partenaire. L’étudiant chinois demande un verre et Magnotta lui offre du Wish for Love, un vin qu’il a acheté au dépanneur du coin. Comme Lin insiste, Magnotta accepte de prendre quelques bouffées de joint et de boire un peu d’alcool, même s’il n’aime pas ça. Les deux hommes discutent de choses et d’autres, jusqu’à ce que Magnotta parle d’un trip à trois avec Manny, mais Jun Lin n’est pas chaud à cette idée. D’après les souvenirs du tueur, Manny l’appelle alors de façon frénétique, et Magnotta craint réellement la colère de cette personne née de son imagination. Il raconte même que Manny le contacte par webcam.

Toujours selon le récit de Magnotta, Manny et Jun Lin entament alors une discussion. Magnotta se souvient qu’à un moment de la soirée, Jun Lin se filme en train de l’abuser, sous les encouragements de Manny qui lui crie de continuer, malgré les supplications du jeune homme. Magnotta se rappelle également avoir eu une sensation étrange à un autre moment. Alors qu’il vient de prendre une pilule ou deux de Témazépam, Jun Lin le voit faire et en ingurgite deux lui aussi. Ce détail est crucial, car ce médicament a des propriétés non seulement anxiolytiques, mais également sédatives. Dans la preuve, à laquelle Magnotta a eu accès, les experts ont relevé la présence de somnifère dans le corps de la victime. «J’étais attaché et M. Lin était sur moi à me baiser, raconte Magnotta, je le suppliais d’arrêter, ça fait mal, tout va très vite dans ma tête, ça devient confus, je n’arrivais pas à penser correctement, je me sentais mal et il continuait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire