jeudi 6 décembre 2018

Telecharger L’Empire de sable ebook gratuit de Kayla Olson

Telecharger L’Empire de sable epub gratuit

Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.



Ça fait bientôt cinq mois que je sers de punching-ball sur pattes. Le tout pour un salaire tout juste supérieur au Smic. Alors pourquoi rester dans cette boîte ? La peur de me retrouver dans la rue ? De perdre mon petit confort ? Un peu, sûrement. Pourtant, avoir un travail ne garantit pas d’échapper à la rue. J’en suis le triste exemple. Dois-je me taire et continuer de faire le dos rond en attendant que l’orage passe ? Je risque quoi ? De tout perdre ? Je n’ai déjà plus rien. La seule chose que je peux et veux récupérer, c’est mon destin. Je dois retrouver mes valeurs, mon estime. Ma décision est prise : je ne me laisserai plus faire ! Fini d’être traité comme un moins que rien. Il faut simplement que je choisisse le bon moment pour bénéficier de l’effet de surprise. L’avantage chez MSS, c’est qu’il est très facile de faire remonter une information, une rumeur.

L’Empire de sable epub gratuits


Je laisse donc libre cours à mon désarroi face à l’impasse dans laquelle je me trouve : « Je veux vraiment faire ce film, mais c’est impossible. J’ai l’impression d’être mis au placard alors que ma volonté est bien de rester dans cette boîte ! » Bingo ! Il n’aura pas fallu beaucoup de temps avant de constater que la sauce commence à prendre. Mon téléphone sonne. Je ne change rien : moins de deux sonneries, je décroche et me fais raccrocher au nez. Je suis convoqué chez la patronne. Dans le couloir qui mène à son bureau, pour la première fois, je n’ai plus peur. Je commence déjà à reprendre le contrôle de ma vie. Tuco est aussi là, à moitié affalé sur sa chaise. Sentenza s’adresse à moi : « Asseyez-vous… Bon, on me dit que vous glandez dans votre bureau et que vous ne foutez rien ! » Tuco qui veut en rajouter une couche, intervient : « À chaque fois que je passe… » Je ne me dégonfle pas et lui coupe l’herbe sous le pied : « Alors pour répondre à votre question, ça va faire bientôt un mois que vous, et vous [je désigne Tuco] et M. Blondin, ne répondez à aucune de mes demandes. »

L’Empire de sable (2018) epub gratuits


 C’est parti, la machine est lancée, je ne m’arrête plus : « Quant à vous, monsieur, à chaque fois que je viens vous voir, vous bottez en touche : “Je n’ai pas le temps”… “Voyez ça avec Blondin”, alors prenez un peu vos responsabilités et arrêtez de vous défiler ! » Tuco se redresse sur sa chaise. Il est comme un enfant que l’on prend la main dans le pot de confiture. J’enchaîne : « Dites-nous si je ne suis pas venu vous voir une bonne dizaine de fois pour le film ! Et concernant le matériel, le jour même où j’ai mis la main dessus, M. Blondin a eu sur son bureau une liste des pièces à changer, avec les références, les prix et les adresses où l’on pouvait se fournir. Toute la société est au courant, et vous jouez à présent ceux qui découvrent la situation ? » Mme Sentenza intervient : « Mais ne vous énervez pas comme ça ! »

L’Empire de sable pdf ebook gratuits

Je vois venir son manège. Elle veut me faire le coup de celle qui se fait agresser ; elle l’a déjà fait avec d’autres salariés. Calmement, je réponds : « Il ne faut pas poser de question si vous ne voulez pas que l’on vous réponde, madame. » Tuco ne sait plus où se mettre. Il ne dit rien. Sentenza est surprise. Il est évident qu’elle n’a pas l’habitude qu’on lui parle comme ça. Elle me demande de sortir, j’obtempère immédiatement. Je suis content de moi : que c’est bon de ne plus avoir peur, de pouvoir dire tout simplement ce que l’on pense ! Ah, ça vous change un homme ! C’est bizarre mais j’ai l’impression de m’être enfin retrouvé. Depuis des mois, je n’étais plus que l’ombre de moi-même. Dans ma situation, on pourrait penser que je suis complètement inconscient d’agir de la sorte, mais j’assume pleinement les conséquences de mes actes. Savoir que je suis encore maître de ma vie vaut tout l’or du monde. Pour un SDF, avouez que c’est beaucoup ! On verra bien si je tiens le même discours quand je retournerai dormir dans la rue. En relatant la scène à quelques collègues, je vois des visages s’illuminer. Ils n’en croient pas leurs oreilles. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre. Je sais que je vais être rappelé. Alors je m’installe à mon bureau et j’attends.

Telecharger L’Empire de sable 1001ebook epub gratuits

Au moment où nous écrivons ces derniers mots, nous voici donc revenus à la case départ. Évidemment, chacun de nous aspire à des jours meilleurs – et nous nous y attelons – mais, paradoxalement, et au risque de choquer, nous sommes intimement convaincus que notre situation est aujourd’hui plus enviable qu’elle ne l’était lorsque nous travaillions au sein de MSS. Comment un chômeur et un SDF peuvent-ils se satisfaire de leur sort, penserez-vous ? Disons que c’est là toute la « magie » de la tyrannie… Dans ce livre, nous souhaitions, sans prétention aucune et au travers d’exemples vécus, mettre l’accent sur un phénomène sociétal dont on ne parle pas ou trop peu et qui, pourtant, fait beaucoup plus de ravages que l’on pourrait le croire. En 1999, Amélie Nothomb, dans son roman Stupeur et Tremblements[25], a mis au grand jour la cruauté du monde du travail japonais. Mais penser que le pays du Soleil levant aurait le monopole de méthodes surannées et de l’humiliation au travail serait une grossière erreur.

Telecharger L’Empire de sable pdf epub gratuit


Aujourd’hui, en France, de nombreuses entreprises profitent d’un marché de l’emploi tendu pour avilir leurs employés. Pour elles, un taux de chômage élevé et une précarisation en hausse sont synonymes de véritables aubaines. D’abord parce que le proverbe « un de perdu, dix de retrouvés » prend tout son sens mais, surtout, parce que la menace de l’exclusion et la perspective de nouvelles galères développent chez les individus une capacité d’acceptation hors norme. Pourtant, les dommages collatéraux sont multiples et ne peuvent qu’être désastreux pour la bonne marche de notre société. À commencer par les individus qui ont à subir les humiliations de patrons ou de chefaillons peu scrupuleux. Pour eux, les conséquences psychologiques ne sont jamais anodines et peuvent même devenir parfois dramatiques.

L’Empire de sable ebook gratuit

Les salles d’attente des médecins sont remplies de patients qui viennent renouveler leur stock d’antidépresseurs, seuls remèdes qui leur permettent de « tenir ». « Le mal du siècle, c’est le travail », nous confiait un généraliste, ne pouvant que constater que le mal-être professionnel est désormais la première cause des maladies psychiques. Une situation dont la résultante économique n’est pas négligeable : dans de telles conditions, le travail ne coûte-t-il pas plus cher que ce qu’il est censé rapporter ? Puisque le chômage est une menace grandissante, à tout le moins persistante, l’entreprise a acquis un pouvoir immense. S’il est légitime, on peut toutefois s’interroger sur la raison qui pousse certains à en abuser. Autour de nous, combien de fois entendons-nous « je n’ai pas le choix » ? Une phrase qui pourrait être anecdotique si elle n’était pas malheureusement lourde de conséquences. De nos jours, il est indispensable de s’adapter, d’encaisser, de faire le dos rond, et ce, quel qu’en soit le prix…

Telecharger L’Empire de sable epub gratuit


Le second volet est, bien évidemment, celui de l’entreprise et de la richesse qu’elle est supposée créer. Investis d’un pouvoir et sous couvert de gains de productivité, certains managers croient bon d’utiliser des méthodes totalitaires d’un autre âge, prenant le risque d’obtenir l’inverse du résultat espéré. C’est du bon sens que de le dire, ce serait aussi du bon sens que d’en tenir compte. Quand la satisfaction de l’ego passe avant l’essor de l’entreprise, c’est la chute assurée. Dans l’inconscient collectif, un manque de sévérité est systématiquement assimilé à une certaine forme de laxisme, prémices du déclin. Tolérance, empathie, altruisme, sont ainsi autant de mots bannis des règlements intérieurs des sociétés. Au XIXe siècle, Honoré de Balzac nous avertissait déjà que « les affaires ne reposent pas sur des sentiments ». Certes. Mais au risque de paraître utopiques – ou sortis du monde des bisounours –, nous affirmons ici que les mots cruauté, humiliation et asservissement, sont également à proscrire des manuels entrepreneuriaux.

L’Empire de sable epub ebook gratuit

Car ce n’est pas parce que quelque chose est faux que son contraire est nécessairement vrai ! Il semblerait donc que l’Homme ait un besoin viscéral d’établir une hiérarchie quasi dictatoriale dans le travail, ne serait-ce que pour se persuader d’avoir fait ce qu’il faut pour que ça marche. Cependant, au lieu de travailler dans une même direction, pour le bien commun, managers et employés s’affrontent. Chacune des parties étant persuadée de détenir la vérité, sa vérité, celle qui la conforte dans ses convictions et ses agissements. De quoi se replonger dans un extrait des Misérables, de Victor Hugo : « Sombre face-à-face des égoïstes et des misérables. Chez les égoïstes, les préjugés, les ténèbres de l’éducation riche, l’appétit croissant par l’enivrement, un étourdissement de prospérité qui assourdit, la crainte de souffrir qui, dans quelques-uns, va jusqu’à l’aversion des souffrants, une satisfaction implacable, le moi si enflé qu’il ferme l’âme ; chez les misérables, la convoitise, l’envie, la haine de voir les autres jouir, les profondes secousses de la bête humaine vers les assouvissements, les cœurs pleins de brume, la tristesse, le besoin, la fatalité, l’ignorance impure et simple. »

Ebook gratuit : Télécharger L’Empire de sable bookfrench.com


Nous croyons dans l’épanouissement professionnel, et c’est parce qu’il existe, heureusement, dans de nombreuses entreprises qu’il est nécessaire de dénoncer celles qui le réduisent à néant. Nous pensons que considérer le travail comme le seul moyen de subvenir à ses besoins est une voie trop restrictive, car travailler est d’abord indispensable à un équilibre psychique. Être exclu du monde de l’emploi est une double peine, parfois difficile à supporter. Mais, si l’exclusion sociale peut aboutir à l’irréparable, il n’est plus rare aujourd’hui que le fait d’être « intégré » dans une structure puisse aussi amener à s’en extraire les pieds devant ! Quand le sauveur devient bourreau, la victime se retrouve face à une situation inextricable, l’obligeant à choisir entre l’enfer et le purgatoire. Bien sûr, d’aucuns pourront mettre en avant qu’il est possible d’obtenir réparation. Certes. Les tribunaux prud’homaux, au bord de l’asphyxie, s’attellent en effet à suturer les plaies… pour peu que vous soyez patients, très patients ! L’inspection du travail, elle aussi désarmée, est habilitée à intervenir dans des cas d’extrême urgence…

Ebook gratuit : L’Empire de sable pdf

Mais lorsque une voiture fait plusieurs tonneaux, vous pourrez toujours l’envoyer chez le meilleur carrossier de la région, ce n’est pas ce qui sortira le conducteur du coma ! Le monde dans lequel nous vivons nous rappelle au quotidien que les dictatures n’ont aucun avenir. Les pays totalitaires, même s’il en subsiste encore, sont fort heureusement voués à disparaître. Mais, pour les populations qui subissent ces régimes, l’issue est souvent lointaine, trop lointaine. Du côté des plus chanceux, on se scandalise, on s’offusque, et on retrouve vite son quotidien en se plaignant de son propre sort. Pourquoi alors dénoncer les pays dictatoriaux et ne pas en faire de même avec les entreprises qui en reprennent les grands principes ? Quel est le critère de jugement ? La situation géographique, le nombre de personnes touchées ? Pour être répréhensible ou choquante, une exaction doit-elle forcément concerner un nombre important d’individus ? Aujourd’hui, on se bat sur des statistiques, des chiffres, des courbes.

Télécharger L’Empire de sable epub gratuit


La belle affaire ! Derrière tous ces graphiques, on oublie trop vite qu’il y a des êtres humains. Que la priorité absolue soit l’emploi, c’est parfaitement légitime. Nous avons conscience qu’un travail est important, voire indispensable à la vie d’un homme ou d’une femme, et ce, au-delà même de la simple nécessité économique. Tout le monde aspire donc à travailler, à occuper une place. Mais qu’on se le dise, le travail est indissociable des conditions de travail ! Considérer l’un sans l’autre serait désastreux pour notre société. Il y a deux siècles, beaucoup de personnes dans le monde avaient du travail… Elles se baladaient simplement avec des chaînes aux pieds et on appelait ça l’esclavage ! Pas de comparaison hasardeuse entre ces conditions inhumaines, heureusement abolies depuis, et ce que nous pouvons vivre dans certaines entreprises aujourd’hui, mais ne nous voilons pas la face ! Une forme d’esclavage moderne est en train de se profiler, subrepticement et, surtout, silencieusement. On n’en parle pas pour ne pas faire désordre.

Vous aurez compris qu’au-delà du témoignage, ce livre aura été pour nous une sorte de thérapie. Aujourd’hui, grâce à sa rédaction, nous allons beaucoup mieux, merci… Maintenant qu’il est publié, nous nous posons une ultime question : et s’il nous permettait également de retrouver un vrai boulot ? Polo, notre compagnon de route, semble toujours quelque peu dépassé par les événements. Quant à la télévision, bizarrement, nous ne la regardons plus du même œil. Allez comprendre… Aussi, nous profitons de cette dernière page pour passer une annonce : Deux personnes aux qualités humaines et professionnelles rares, cherchent travail désespérément.

Telecharger L’Empire de sable pdf epub gratuit

En prendre conscience, c’est déjà faire un premier pas ! Tout comme les salariés, les entreprises et leurs dirigeants ont des devoirs. Ils ne peuvent les bafouer délibérément. Au travers de ce livre, nous espérons simplement lever le voile sur des pratiques scandaleuses, contre-productives et condamnables. Cette minorité de personnes qui agit au dépend de toute considération humaine, continuera sans doute malheureusement de sévir en toute impunité mais, souhaitons-le, en baissant un jour les yeux devant leur miroir. Victor Hugo – encore lui – écrit : « Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire