samedi 8 décembre 2018

Telecharger Le Surhumain ebook gratuit de Myriam Dhupar


Telecharger Le Surhumain epub gratuit

En apparence, Sylvain, jeune étudiant de 23 ans, semble être un homme comme les autres. Sauf qu’il appartient au peuple des Surhumains et qu’il a été désigné comme leur Elu afin de vaincre leurs ennemis de toujours, les Licans, créatures abominables et sans pitié. C’est avec scepticisme qu’il accueillera d’abord cette nouvelle chargée de responsabilités. C’est en emportant avec lui sa solitude qu’il fera la connaissance de Myriam, L’Elue féminine du peuple. Les deux héros, accompagnés de leurs amis feront équipe pour faire face à cette guerre et à de nombreuses épreuves.





avec une telle ardeur, à quitter la maison. Ce ne fut pas sans soulagement que Regina ferma la porte d'entrée tant ses mésaventures matinales lui glaçaient encore le sang. Elle avait revérifié deux fois que la porte du grenier était fermée, le fauteuil calé comme il faut, un gros carton de vieux magazines assez lourd sur l'assise afin de renforcer le poids. Elles montèrent en voiture, soulagées de quitter le théâtre de ces drôles d'événements. Les routes étaient dégagées, il n'avait pas reneigé. Elles arrivèrent sans encombre à l'Hôtel de Ville afin d'y faire la demande de l'acte de naissance d'Alan. Une démarche qui ne mènerait peut-être nulle part mais il fallait avancer ! Bridget entra la première dans le bâtiment, une magnifique demeure datant du 17ème siècle.

Le refuge des coeurs blessés epub gratuits

Tout n'était que pierres et boiseries, de grands escaliers de chêne massif desservaient les étages. Le service de l'État civil se trouvait au second étage. Elles décidèrent d'emprunter les escaliers : tout effort physique leur fairait du bien, gommant pour un moment les milliers de questions qui leur tournaient dans la tête. C'est ainsi que Bridget ne le vit pas, avançant les yeux rivés sur les lames du plancher. «- Aïe ! » Bridget venait de rentrer de plein fouet, la tête la première, dans la poitrine d'un jeune homme qui en recula de surprise plus que de douleur. Lui non plus ne regardait pas devant lui, lui non plus ne l'avait pas vue. Bridget releva la tête, prête à se lancer dans une vocifération d'injures mais à peine eut-elle croisé son regard qu'elle se ravisa... Un regard bleu profond, malicieux et mystérieux.


Le refuge des coeurs blessés (2018) epub gratuits

ne sachant que dire. Ils bredouillaient tous deux, comme un couple de collégiens à un premier rendez-vous. «- Pardon, je suis désolée, je m'excu..., enfin je suis désolée quoi, je ne regardais pas vraiment où j'allais, je.... - C'est bon, je suis aussi fautif que vous, je ne regardais pas non plus, vraiment désolé, vous n'avez rien ? » Bridget était bouche bée. Cette voix, grave, sensuelle presque irréelle. Mais que lui arrivait-il ? Ce n'était vraiment pas le moment ! Elle était en train de craquer, là, dans cet escalier, pour un total inconnu, elle en perdait tous ses moyens. «- Excusez-moi, je suis totalement impoli : Jonathan. » Dit-il en lui tendant la main. Bridget en bafouillait.

Le refuge des coeurs blessés pdf ebook gratuits

Tout en essuyant sa main moite au revers de sa manche, elle répondit d'une voix éraillée : «- Bridget. - Enchanté Bridget » Lui dit l'inconnu qui avait maintenant un prénom. « J'ai tendance à être un peu dans mes rêves, mais parfois, le hasard fait bien le hasard. » L'expression était étrange, mais elle plut à la jeune femme. Ils se regardaient toujours tout en se tenant la main lorsque Regina appela Bridget du haut de l'escalier. Elle l'avait atteint seule alors qu'elle se croyait suivie par sa fille et n'avait ainsi rien vu de la scène. Son appel eut pour effet de faire sortir la jeune femme de son état de transe. Bridget dégagea sa main de celle de Jonathan, comme si elle voulait effacer par là un geste proscrit.

Telecharger Le refuge des coeurs blessés 1001ebook epub gratuits

Elles fixaient les écritures qui semblaient défiler, irréelles, vaporeuses... Père inconnu, mère... ? Ainsi, Alan n'était pas le fils d'Oliver et Sarah Jasper. Regina en était estomaquée. Mais qui était son mari dans ce cas ? Apparemment, né de mère russe.... Mais pourquoi était-il en Angleterre ? Comment était-il arrivé ici et comment n'avait-elle jamais été informée de la vérité ? Avait-il été adopté ? Pour quelle raison ses parents adoptifs ne lui avaient-ils jamais rien dit ? Bridget, de son côté, était pensive. Ce père qu'elle avait aimé, et même adoré, se muait d'un coup en un parfait étranger.

Telecharger Le refuge des coeurs blessés pdf epub gratuit

 Connaissait-il lui-même la vérité à son propos ? Ou alors, s'il la connaissait, l'avait-il cachée à sa mère ? Dans ce cas de figure, qui étaient ses véritables parents ? Perdues dans leurs pensées, les deux femmes n'échangèrent pas un mot le temps du trajet. De retour à la maison, Bridget alla tranquillement se préparer pour son rendez-vous du soir. Vers dix-neuf heures trente, elle confirma à Jonathan par texto sa présence au pub. Elle reçut un message en retour quelques minutes après, lui indiquant qu'il serait là, lui aussi, comme convenu. Les codes de rencontre étaient respectés : ne pas répondre de suite, ni trop tôt ni trop tard. Tout lui revenait après ces trois années de solitude. Heureuse de sortir, elle se demandait, par la même occasion, ce qui la poussait à le faire. A peine eut-elle franchi le seuil de la maison que le doute se mit à l'assaillir.

Le refuge des coeurs blessés ebook gratuit

Regina regardait partir sa fille, non sans angoisse : elle se retrouvait seule dans la maison. Heureusement, Paul veillait. De plus, les deux femmes avaient convenu d'un code rapide par SMS en cas de problème. Il avait pour intitulé : GHOST ! Bridget gara sa Mini non loin du pub et jeta un coup d'œil à son portable : vingt-et-une heures. C'était parfait, elle n'était ni trop en avance ni trop en retard. Lorsqu'elle poussa la lourde porte du pub, le brouhaha des voix ambiantes baissa soudain d'intensité ; son entrée ne passait pas inaperçue. Être la cible des regards la fit s'interroger sur la pertinence de sa présence en ce lieu. Prise d'un début de panique, elle s'apprêtait à exercer un demi-tour stratégique lorsqu'elle l'aperçut à une table du fond, pas trop isolée mais baignée d'une lumière intime. Il lui fit un petit signe de la main.


Telecharger Le refuge des coeurs blessés epub gratuit

C'était fichu, elle devait y aller. Elle avança fébrilement vers la table, Jonathan se leva à son approche et l'aida à se défaire de son écharpe et de son manteau. Elle en fut surprise, agréablement. Ils s'installèrent et avec eux, le silence. Après un échange de sourires un peu niais, il lui demanda ce qu'elle souhaitait boire et commanda deux Affligem blondes pression. Le serveur vint les servir directement à leur table et la bière aidant, ils se mirent à parler. De tout, de rien, de la façon maladroite dont ils s'étaient rencontrés, de leurs études, de ce qu'ils faisaient. Bridget eut plus d'une fois envie d'exprimer de vive voix la raison qui l'avait amenée à l'Hôtel de Ville mais elle n'en fit rien, ne sachant si elle pouvait avoir confiance. Et puis, ce qu'elle avait à lui apprendre ne le ferait-il pas prendre ses jambes à son cou? Elle se voyait mal lui dire « Voilà, je viens d'apprendre que mon père n'est pas celui que l'on pensait.


Le refuge des coeurs blessés epub ebook gratuit

et qu'en plus, depuis que je suis chez ma mère, je suis poursuivie par des esprits peut-être maléfiques. Sinon, ça va ta vie toi ? ». Non, décemment, elle ne pouvait pas. La soirée se déroula sans accrocs, presque trop bien. Bridget se demandait ce qui pouvait clocher chez ce garçon. Mais n'était-ce pas tout simplement son manque d'assurance en elle qui faussait les sentiments qu'elle pouvait ressentir ? Ils se séparèrent vers minuit, Jonathan la raccompagnant jusqu'à sa voiture. Malgré la folle envie qu'elle avait de lui sauter au cou, Bridget ne sortit pas de sa réserve. Elle ne souhaitait pas encore plonger sans réfléchir. Jonathan sembla le comprendre.


Ebook gratuit : Télécharger Le refuge des coeurs blessés bookfrench.com

Il lui prit la main puis l'embrassa tendrement sur la joue avant de lui souhaiter bon retour et bonne nuit. Elle le regarda, troublée, s'éloigner dans la nuit. Dans la voiture, furieuse contre elle-même, elle se frappa le front contre le volant. Pourquoi ne l'avait-elle pas laissé l'embrasser, pourquoi ce recul devant lui ? Il allait sûrement se dire que c'était fichu ou qu'elle n'était pas intéressée. Quelle idiote elle pouvait être parfois ! Elle n'aurait pas de ses nouvelles de sitôt. Elle démarra, reprit le chemin de la maison sans se rendre compte qu'elle était suivie. Lorsqu'elle arriva, la maison semblait tranquille ; elle n'avait pas reçu de message codé. Elle gara la Mini juste devant la porte du garage et fut accueillie en fanfare par Paul, comme s'il ne l'avait pas vue depuis des jours. En-dehors de ce joyeux tapage, le silence régnait. Mais que signifiait cette lueur mouvante au salon?.

Ebook gratuit : Le refuge des coeurs blessés pdf

« Oh non, ça ne va pas recommencer », se dit Bridget, les nerfs à vif « Pas là, je suis fatiguée ! » Débouchant dans la pièce, tous sens en alerte, elle se rendit compte que la lumière scintillante était celle de la télévision restée allumée. Pourtant, sa mère n'était pas dans la pièce. Elle éteignit le poste et s'interrogea. Où était-elle? Elle gravit les marches quatre à quatre, ouvrit la porte de la chambre de Regina avec précipitation et poussa aussitôt un soupir de soulagement : sa mère y dormait à poings fermés. Bridget rejoignit sa chambre, quitta ces vêtements qu'elle avait choisis soigneusement pour ne paraître ni trop habillée ni trop négligée.


Télécharger Le refuge des coeurs blessés epub gratuit

En les rangeant, elle se revoyait au pub s'avançant mal à l'aise vers Jonathan et essayait d'imaginer l'impression qu'elle avait produite sur lui à ce moment, avec son jean slim bleu foncé rentré dans ses bottes cavalières en cuir marron, sa chemise blanche sous un pull gris avec col en V, son collier pendentif pierre de lune et, pour la note de couleur, son écharpe Gryffondor... Ce dernier détail n'avait pas eu l'air de le choquer, ils avaient même échangé à propos d'Harry Potter. Peut-être l'avait-t-il prise pour une ado attardée... Elle se démaquilla, puis se mit au lit. Lorsqu'elle brancha son téléphone sur le chargeur, elle reçut une vibration. Elle regarda l'écran et sourit. «- Bonne nuit à toi, jolie Hermione. » Non, il n'avait pas l'air d'avoir pris peur. Il n'avait pas l'air de l'avoir trouvée attardée. Il n'avait pas l'air de ne pas avoir envie de la revoir. Elle décida de ne pas répondre, le mieux serait un petit message demain matin au réveil.

Elle avait passé une excellente nuit, mais quelle ne fut pas sa surprise en découvrant la maison plongée dans un silence absolu. Sa mère n'était donc pas levée ? Elle regarda l'heure : six heures quarante cinq. Normal, il était encore un peu tôt, mais pas tant que cela pour sa mère. Les pensées de Bridget revinrent à Jonathan. Si elle envoyait un message à cette heure-là, est-ce que cela le dérangerait ou le réveillerait ? Peut-être n'avait-il pas apprécié qu'elle ne réponde pas le soir précédent, mais elle était beaucoup trop fatiguée à ce moment-là pour entamer une conversation SMS... Et puis zut ! Il fallait qu'elle arrête de s'inquiéter, elle enverrait un message plus tard et allait tenter de se rendormir.

Telecharger Le refuge des coeurs blessés pdf epub gratuit

Mais ce fut chose impossible : tout tournait dans sa tête, les images de la veille en boucle, la décharge, le spectre, les photos, l'acte de naissance... Elle se leva, enfila un bon pull et des chaussettes chaudes, puis descendit se faire un café. La maisonbaignait dans un silence sépulcral. Même Paul dormait profondément. Elle raviva les braises dans le foyer et s'installa confortablement sur le canapé. En voulant poser son mug de café sur la table basse, il lui échappa des mains. Elle le rattrapa in extremis, réussit à ne rien renverser du liquide mais la tasse produisit un bruit sourd en heurtant le plateau de la table. *BLONG !* Le choc sonore déchira brusquement le tissu de son joli rêve. Qu'est-ce qu'elle faisait déjà réveillée, quelle heure était-il surtout ? Et puis laquelle était-ce ? Ou était-ce juste le chien ?.

c'était sûrement la mère. Il mit alors le casque sur ses oreilles pour suivre l'action. Paul leva la tête et aperçut Bridget sur le canapé, il s'étira et sortit de son panier afin de venir réclamer sa dose de caresses matinales. « Désolée mon chien, je t'ai réveillé avec ma maladresse, je n'ai pas toute ma tête ce matin », s'excusa Bridget. C'était elle ! Et non sa mère ! Que faisait-elle levée de si bonne heure ? Il fallait vraiment qu'il passe à la vitesse supérieure : depuis le temps, il n'avait toujours rien trouvé qui pourrait l'aiguiller sur ce qu'elle savait ou avait découvert. Si elle connaissait déjà la vérité, il y a longtemps que les choses auraient bougé. Bridget se levait du canapé pour aller se resservir du café lorsque son téléphone vibra de nouveau.

Elle se dit que c'était encore une pub pour voyages pas chers, ne regarda pas de suite et se rendit à la cuisine. Paul s'approcha du portable qui continuait de trépider, et, énervé, se mit à aboyer. De retour dans le salon, Bridget aperçut d'abord le chien qui aboyait vers la table basse puis elle le vit s'élancer d'un coup en direction de l'escalier. Il n'avait pas le droit de monter, il le savait, et restait en bas à aboyer. Bridget comprit qu'il se passait quelque chose ; elle se saisit de son téléphone, prit acte d'appels en absence de sa mère, lesquels étaient suivis de plusieurs SMS intitulés GHOST ! Sommant instinctivement Paul de la suivre, elle se rua vers l'escalier et surgit, le cœur battant, devant la chambre de sa mère.

Le refuge des coeurs blessés telecharger ebook gratuit 


La porte, verrouillée de l'intérieur, résista à ses tentatives d'ouverture. Elle décida alors de faire comme dans les films, la porte ne devait pas être trop solide. Elle se lança à son assaut en y mettant toutes ses forces ; un coup d'épaule, puis deux et, comme au cinéma, la porte céda. Mais l'héroïne de films d'action ne fut guère récompensée : entraînée par l'ouverture du panneau, elle tomba sur le plancher et se fit atrocement mal à l'épaule. La douleur n'était rien cependant à côté de la vision qui s'offrait à elle : sa mère était prostrée sur le lit, son téléphone à la main, tandis qu'au-dessus d'elle flottait une forme spectrale blanche.

Myriam Dhupar - Le Surhumain ebook gratuit

Le plus curieux était que l'entité, qui aurait dû paraître effrayante, avait au final un aspect bienveillant, voire apaisant. Interdite, Bridget se résolut au bout d'un moment à s'adresser à la « chose ». «- Mais qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Nous voulez-vous du mal ou souhaitez-vous que l'on vous aide ? » Sans réponse de la part de l'ectoplasme, Bridget se précipita vers le lit et prit Regina dans ses bras. La pauvre était transie de frayeur et tremblait de tout son être. Elle n'allait plus pouvoir nier la réalité des faits maintenant : elle en avait la preuve sous les yeux ! Se relevant, Bridget constata que la forme semblait suivre ses pas. Étrangement, elle qui avait été si choquée par ce qui s'était passé dans le grenier, ne ressentait aucune peur. Il en allait de même, nota-t-elle, pour Paul qui s'était mis au pied du lit et, chose étonnante, sans aboyer ! Soudain, la forme vaporeuse prit la direction du couloir, Bridget ne put s'empêcher de la suivre. Le temps d'ordonner à Paul de rester avec Regina.

Telecharger Le Surhumain ebook gratuit de Myriam Dhupar 

Bridget distinguait avec plus de netteté la personne enfermée dans l'apparition. Il s'agissait vraisemblablement d'une femme. Elle était vêtue d'une longue robe, et de ses cheveux noués sur la nuque s'échappaient de longues mèches folles. Soudainement, les photos rangées dans leur boîte à côté de la table basse en furent éjectées avant de retomber en pluie sur le canapé. L’apparition parut ensuite parler à Bridget : elle se mettait à produire des sons ; ces bruits ressemblaient beaucoup à des mots ! Bridget, qui avait du mal y croire, les entendit néanmoins distinctement. Trois mots, pas plus, qui disaient : « Allez au château ».

Puis la forme s'évapora. Résistant à l'envie de voir de suite ce qu'il en était des photos, Bridget remonta les marches quatre à quatre. Regina pleurait dans son lit, les genoux entre les bras, se balançant d'avant en arrière. Exactement comme l'avait fait sa fille dans le grenier. «- Maman, MAMAN ! Ça va, ce n'est pas un mauvais esprit, en fait, elle nous demande de l'aide. Il faut te ressaisir, je crois que je sais ce que nous devons faire ! » Regina sortit peu à peu de sa torpeur mais la façon dont elle regardait sa fille n'était pas rassurante. Bridget aurait juré que ne la fixaient que deux orbites creuses et noires... Pétrifiée, elle ne pouvait détacher son regard des yeux morts de sa mère. Mais était-ce encore sa mère ?.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire