lundi 3 décembre 2018

Telecharger Khalil epub gratuit de Yasmina Khadra


Telecharger Khalil ebook gratuit

Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale. 
Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ?
Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d’un réalisme et d’une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l’insoutenable brutalité de la folie.





Tu as sans doute raison. Mais au fond, je crois que je suis plus libérée d’un poids que contrariée. Je vais l’appeler rapidement. Je peux lui dire que c’est toi qui m’as informée qu’il vivait avec la demoiselle ? Je n’en dirai pas plus. Je ne vais pas le sermonner parce qu’il la trompe, ce n’est pas mon problème. — Tu peux lui dire tout ce qui te passe par la tête. J’ai déjà eu l’occasion de parler de ce sujet avec lui depuis votre divorce et je lui ai dit ma façon de penser. Tant que cela ne te touche pas, il agit comme il le souhaite, mais il t’a assez fait souffrir. Il ne sera pas étonné que je t’aie informée. — Ne va-t-il pas t’en vouloir ? — Même pas ! Rappelle-toi qu’il est psychologiquement déficient avec les femmes, mais très intelligent et conscient de ses défauts. Doué comme il est pour communiquer, il fera profil bas et ne m’en parlera jamais si je n’aborde pas le sujet. Dans la foulée, j’avais joint Philippe.

Telecharger Khalil pdf epub gratuit

 Je ne voulais pas entrer dans une polémique avec lui. Je m’étais efforcée de rester très factuelle. Il n’était pas bon perdant, mais il était bon père. Que l’information me vienne d’Anthony lui avait fait comprendre qu’aux yeux de ses fils, il avait été trop loin et que ses enfants n’acceptaient plus qu’il joue avec moi. Il ne s’était pas excusé, ce type d’actes n’entrait pas dans ses capacités. J’avais raccroché en sachant que je n’aurais plus de nouvelles de lui pendant de longs mois. Mais j’étais convaincue que maintenant, dans certaines situations exceptionnelles autour de nos fils, nous pourrions nous retrouver en bonne entente. Une fois cette corvée effectuée, j’avais pris plus de temps pour analyser mes états d’âme. Le soulagement persistait et l’idée que j’aurais presque pu dire merci à Philippe émergeait. En effet, avant qu’il ne commence à m’appeler et à tenter de me séduire, j’avais oublié que j’étais une femme. Sa trahison avait détruit toute ma confiance en ma féminité. En s’amusant à ce jeu avec moi, il avait reconstruit ce qu’il avait si bien saccagé quelques mois auparavant. Je pense que croire à nouveau en moi m’avait apporté une aura qui attirait les regards de la gent masculine. La cour discrète, mais assidue de Paul existerait-elle si Philippe ne m’avait pas confortée dans ma féminité ? Peut-être pas ! Cette idée m’amusait.

Ebook gratuit : Khalil pdf

Quand vous étiez mariés, nous savions qu’il te trompait et nous ne pouvions pas imaginer que tu ne l’avais pas compris. Pour nous, tu avais choisi de vivre cette existence. Tu te réalisais dans ton rôle d’épouse dévouée et de mère aux petits soins avec ses fils. Nous avions peur d’ébranler ce fragile édifice en t’expliquant que nous pouvions gérer notre linge ou même t’aider à préparer le repas ou remplir le réfrigérateur. À chacune de nos petites tentatives, tu nous repoussais vers le salon pour tenir compagnie à notre père. Anthony et moi, nous nous sommes concertés, nous avons conclu que tu étais rassurée de te sentir utile près de nous. Ce n’est que quand tu as quitté papa que nous avons deviné que tu t’étais enferrée dans ce mode de fonctionnement sans vraiment le vouloir. Je n’en revenais pas d’avoir donné cette image. Mais je comprenais leur point de vue. Je crois qu’ils ont bien cerné la situation. Intérieurement, je grognais. 

Khalil epub ebook gratuit

Mais, j’aimais penser que je me sacrifiais pour leur bien-être. J’ai profité de la présence de Maud pour lui demander de nous prendre en photo devant la maison entre mes deux fils. Je voulais ce cliché pour deux raisons. En premier lieu parce que je ne possédais aucune représentation récente de mes deux enfants. Du fait de mon exil, je les voyais moins et j’avais envie de les avoir sous les yeux tous les jours. Dorénavant, ils trônent sur mon buffet. Et deuxièmement, pour satisfaire le souhait de Vincent Dubois et lui transmettre une image correcte et honnête. J’ai réussi à acquérir la conviction que je suis une belle femme de 50 ans, mais il m’a semblé qu’entourée de mes deux garçons, j’affichais le charme de mon âge. Pour accompagner ce cliché, je me suis amusée à répondre à son mail sur le ton qu’il avait lui-même employé dans le précédent. Bonjour Vincent, Si gentiment demandé, je ne pouvais que satisfaire votre désir. Vous trouverez, en pièce jointe, une photo de ma petite personne entourée de mes deux grands fils et comme vous l’aviez sollicité, nous posons devant la maison.

Khalil ebook gratuit

Quand je vous écris, je n’arrive pas à employer le possessif devant le mot maison, j’ai le sentiment de vous voler quelque chose. Pourtant, je m’y sens de plus en plus chez moi et j’y suis très heureuse. Ces fêtes de Noël qui viennent d’avoir lieu m’ont apporté le plaisir d’y recevoir les gens que j’aime et m’ont détournée temporairement de ma solitude choisie. En effet, après cinquante ans dans le bouillonnement de Paris, j’ai opté pour une existence plus sereine. J’adore me promener seule dans votre campagne bretonne (voyez, je considère même que la nature vous appartient plus qu’à moi). Depuis ce matin, j’ai retrouvé ma vie d’ermite. Je suis désolée de vous annoncer que je ne dispose de la formule de l’élixir de Jouvence que pour les maisons. De plus, même si la potion magique adaptée aux humains résidait entre mes mains, je ne la dispenserais qu’avec parcimonie. Il me faudrait juger de visu des qualités des postulants. 

Telecharger Khalil epub gratuit

Pour rien au monde, je ne voudrais accorder l’éternité à une personne qui n’entretiendrait pas le physique que la nature lui a offert ou à une autre qui ne saurait pas respecter la gent féminine, ou bien encore, à un individu sans humour. À mes yeux, ce défaut s’avère rédhibitoire. Comme vous pouvez le constater, les critères resteraient très sélectifs. J’espère que pour vous aussi cette trêve de fin d’année se passe dans la joie et auprès de vos enfants. En effet, par l’intermédiaire de la photo jointe, j’ai choisi de vous présenter mes fils, car pour ma part, j’ai eu le privilège de découvrir dans les albums de votre mère le visage de vos enfants. Je ne sais pas encore si je souhaite clore ce mail avec les mêmes mots que ceux que vous avez employés dans votre dernier écrit. Pour cela, ainsi que pour me permettre de décider si vous méritez de bénéficier de l’élixir de Jouvence, il me semble indispensable de vous rencontrer. Lors de votre prochain voyage en métropole, je serais ravie si vous preniez le temps de venir me saluer.

Telecharger Khalil livre pdf epub gratuit

advienne que pourra ! Je ne connais pas cet homme. S’il ne peut goûter cet humour, je préfère qu’il ne prenne plus contact. Je ne reçois plus d’appel de Philippe et je n’ai pas vu Paul depuis une semaine, la présence de mes fils dans les lieux lui a fait déserter la maison. Je l’avais informé que mes enfants me rendaient visite, je n’avais pas jugé utile de lui fermer ma porte pendant ce laps de temps. Il l’avait décidé lui-même. Il est 11 h et je ne suis pas étonnée d’entendre le bruit d’un moteur de voiture qui s’arrête devant chez moi. Paul reprend ses habitudes. Après les échanges d’usage sur les fêtes de Noël, j’engage la conversation sur sa situation personnelle. Je voulais qu’il cesse de m’informer subrepticement des éléments qui pourraient toucher à l’hypothèse d’une future relation entre nous. Bien qu’il m’attire physiquement, je ne sais pas encore si je souhaite plus d’intimité entre nous. 

Mais, je suis convaincue que l’amour s’installe grâce à une certaine complicité. Si, quand nous passons du temps ensemble, nous ne parlons que de sujets d’ordre général et jamais de nos vies privées respectives, nous ne nous sentirons jamais à l’aise. — L’autre jour, en partant, tu m’as dit que tu n’habitais plus avec Catherine. Comment vis-tu votre séparation ? Pas trop compliquée ? Je vois dans son regard qu’il est pris au dépourvu. Il bafouille puis finit par me répondre. — Je ne sais pas si j’ai envie de parler de ces problèmes avec toi. Je suis gêné. — Pourquoi ? Quand on divorce, on se sent souvent seul. Tu peux avoir besoin d’extérioriser. Alors, pourquoi pas, avec moi ? — Je crois que je ne t’imagine pas comme une confidente. Pour ce rôle, une mère ou une sœur conviennent mieux. — Effectivement, vu comme cela, te concernant, je ne suis ni l’une ni l’autre. Mes questions ont jeté un froid entre nous. La conversation peine à se relancer et Paul s’éclipse plus rapidement que d’habitude. Je ne le retiens pas. Je suis déçue de sa réaction. Se méfierait-il de moi ? Je l’évacue de mes pensées. Pour le moment, cet homme ne fait pas partie de ma vie et cette situation demeurera peut-être ainsi définitivement.

Telecharger Khalil 1001ebook epub gratuits

Après deux bonnes heures d’émerveillement, je rentre chez moi, les joues rosies par le froid et égayée par la luminosité intense qu’apportent les reflets de la neige. Je suis surprise de voir une voiture inconnue et sans occupant, stationnée devant ma maison. Alors que je m’apprête à me diriger vers le fond du jardin pour essayer de repérer mon ou mes visiteurs, je tombe nez à nez avec un homme que je reconnais immédiatement. Mon cœur palpite dans ma poitrine. Je reste sans voix. Il est nettement plus beau que sur les photographies. Planté devant moi, Vincent Dubois s’amuse de mon trouble. Il m’observe, un sourire charmeur aux lèvres, et laisse passer quelques secondes. Puis il franchit prestement les quelques mètres qui nous séparent et sans préambule il me prend par les épaules et me pose un baiser sur mes joues glacées. — Le froid vous va très bien. À vos yeux, j’ai compris que je n’avais pas besoin de me présenter. Nathalie, vous m’avez invité, je suis venu. Je ne trouve pas les mots pour lui répondre. 

Khalil pdf ebook gratuits

Je ne m’attendais pas à le rencontrer aussi rapidement. Je ne sais absolument pas comment me comporter. Nos mails pleins de sous-entendus me reviennent en mémoire et accentuent ma gêne. J’essaie de reprendre mes esprits en me répétant que je dois avoir l’air d’une gourde à rester ainsi statique et silencieuse devant lui. Il enchaîne : — Remettez-vous Nathalie. Je n’ai aucun don particulier permettant d’expliquer que je me présente devant vous aussi rapidement. Il se trouve simplement que je suis arrivé en métropole depuis le 23 décembre, j’ai fêté Noël avec mes enfants. Hier, quand j’ai lu votre mail d’invitation, je n’ai pas résisté à l’envie de venir immédiatement. Son explication m’accorde le temps de me ressaisir et de retrouver mon humour : — Vous me rassurez ! J’ai cru que vous possédiez le don d’ubiquité. Maintenant que vous avez visité le jardin, je vous invite à l’intérieur autour d’un verre. Je m’en veux de ne pas avoir pu m’apprêter pour le recevoir. Je le précède vers la maison. Avec mes chaussures de randonnées, ma doudoune.

Khalil (2018) epub gratuits

Tout en m’expliquant les raisons de son attachement à cette demeure, il continue à manipuler le petit fourgon. Puis il le pose et enchaîne ; — Je trouve génial que vous ayez recyclé les objets anciens pour compléter la décoration. J’ai repéré les vases, le vieux garde-manger et bien d’autres choses. Mais c’est surtout cette voiturette qui fait remonter en moi plein de souvenirs. Je n’imaginais même pas qu’elle pouvait encore traîner dans un recoin. — Je l’ai trouvée au grenier parmi de nombreux jouets que, pour la plupart, j’ai conservés. — Je m’en suis raconté des voyages en roulant ce combi dans toute la maison. En tant que fils d’agriculteurs, je n’ai quitté Folle-Pensée pour la première fois qu’à l’âge de 16 ans. Je suis allé vendanger dans les Pays de Loire. Donc gamin, ce n’est que par l’imagination que je découvrais des contrées plus exotiques les unes que les autres. Je me rêvais aventurier, et ce camping-car miniature a représenté le support de nombreuses escapades fictionnelles. 

Khalil epub gratuits

— Je trouve que ce jouet affiche un côté décalé. Quand j’ai commencé à trier et à vider la maison, j’ai eu le sentiment qu’elle était figée depuis de longues années. Une impression que la modernité et le changement n’avaient pas atteint ces lieux. Et lorsque j’ai exhumé vos jouets, j’ai ressenti le renouveau qu’appelaient ces vieux murs. Ce petit véhicule, synonyme de découvertes, représentait le contraire de ce qui transpirait de cette demeure sclérosée par les années sans que lui ait été apportée la moindre modification à son agencement. — Vous avez raison. Je crois que mes parents qui y ont vécu trop longtemps sous le joug de la génération précédente n’ont pas osé imprimer leur touche personnelle. Dans la tête de ma mère, et probablement jusqu’à la fin de sa vie, elle a considéré cette propriété comme celle de ses parents et non comme la sienne. Allez, j’arrête avec ma nostalgie ! Je vais vous plomber le moral alors que cette magnifique journée d’hiver ne s’y prête pas. J’imagine que c’est la première fois depuis votre arrivée que vous appréciez le pays sous la neige.

Telecharger Khalil ebook gratuit de Yasmina Khadra

Les minutes d’émotions sont passées et l’humour et la joie de vivre que j’avais ressentie dans ses mails refont surface pour mon plus grand bonheur. Nous nous observons. La conversation s’enchaîne naturellement. Je suis un peu prise au dépourvu quand il lance : — Nathalie, nous devons résoudre un problème ! Chez vous, je me sens chez moi, je n’ai pas envie de partir. Nous bavardons depuis presque deux heures. L’heure du déjeuner a sonné et je n’arrive pas à vous quitter. Vous allez devoir me mettre dehors ou m’accepter dans vos meubles. En l’écoutant, je m’apprête à lui proposer de partager mon repas. Avant que je ne puisse prononcer le moindre mot, il se lève et tout en se dirigeant vers la porte, comme s’il avait lu dans mes pensées, me dit : — Non, sans façon, je ne vais pas m’imposer. — Je vous assure que mon réfrigérateur est rempli, vous pouvez rester déjeuner. — Je vous taquinais. 

Télécharger Khalil epub gratuit de Yasmina Khadra

Je suis attendu par des amis pour le repas. Mais, cela étant, je confirme que je me sens très bien chez vous ou peut-être avec vous ! Comme à son arrivée, il m’embrasse chaleureusement et en franchissant la porte, ajoute : — J’aimerais vous revoir avant mon départ. Puis-je vous demander votre numéro de téléphone et espérer vous rendre à nouveau visite ? — Avec plaisir. Je le regarde partir. Je ne comprends pas cette impression de déjà-vu, de déjà-vécu que j’ai ressentie en sa présence. Je ne me crois pas mystique, mais ce que je perçois s’apparente à une situation que j’aurais rencontrée dans une existence antérieure. Je me suis sentie profondément sereine avec lui. À 50 ans, pour la première fois de ma vie, j’éprouve des sensations que je ne m’explique pas. Justement étant donné mon âge, ces pensées d’adolescente sont décalées. Je vieillis mal. Je m’oblige à évacuer ce visiteur de mon esprit. Ce n’est pas dans mes habitudes, mais exceptionnellement, je regarde les actualités en déjeunant. Il n’est question que de la neige qui recouvre une bonne partie de la France. Les difficultés de circulation sévissent sur tous les axes secondaires. Vincent m’a dit qu’il avait pris une chambre dans un hôtel à Ploërmel, avait-il pu la regagner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire