samedi 8 décembre 2018

Telecharger Engeance, Livre 1 ebook gratuit de Sabrina Lionat

 Telecharger Engeance, Livre 1 epub gratuit

Tous les deux cents ans, un conflit sanglant né de l’obstination d’une déesse et d’un roi légendaire, oppose moines-sorciers et démons. L’équilibre des mondes est en péril, seul le sacrifice de l’engeance pourra les sauver. 
Éva Brunel, jeune bibliothécaire pleinement satisfaite de son existence ordinaire, voit un jour sa vie basculer lorsque des murmures intempestifs s’insinuent dans son esprit. Ces voix vont l’entraîner au-delà de sa propre réalité, là où les enjeux sont célestes et les manigances, divines.




 La bataille pour la rationalité allait être rude, se dit Regina dans un soupir. «- Maman, c'est vrai que j'ai toujours été fascinée par ce genre d'histoires, sans vraiment trop y croire... jusqu'à aujourd'hui ! Allons, sois honnête avec toi-même. Avoue qu'une telle concomitance pour les photos, ce n'est vraiment pas possible ! Et si papa était un descendant de la famille Hardwood ? Ça paraît dingue, je sais, mais envisage la chose rien qu'un moment. Où pourrions-nous trouver des informations sur la naissance de papa ? A la mairie ? Il y a forcément un certificat de naissance ! Je veux en avoir le cœur net maman. Pouvons-nous aller à la mairie ? De toute façon, j'y vais, que tu viennes ou non. » Sur ce fait, Bridget se leva.

Engeance, Livre 1 epub gratuits

Dans le couloir, elle enfila ses bottes et son blouson chaud, se saisit de son sac à main et prit ses clefs de voiture. Regina lui emboîta le pas et fit de même : hors de question de laisser sa fille seule dans cet état. De plus, sa qualité de veuve d'Alan leur permettrait peut-être d'obtenir des informations plus facilement. Paul, stimulé par ces préparatifs inattendus, s'ébroua, tout joyeux à la perspective d'une balade à trois. «- Non, tu restes là mon chien. On revient, garde la maison. » dit Regina un peu honteuse de manipuler Paul en jouant sur la fierté que l'animal tirait de son rôle de gardien pour mieux lui faire oublier quelles lâcheuses elles étaient. «- J'ai cru qu'elles ne partiraient jamais ! » Se dit-il en voyant la voiture franchir enfin le portail de la maison. Il avait repris sa surveillance, muni à présent d'un véritable arsenal de matériel espion, jumelles mais surtout micro.


Engeance, Livre 1 (2018) epub gratuits

Il saurait enfin ce qu'elles avaient découvert et où elles en étaient de leurs investigations ! Il allait pouvoir entrer, en poser au moins un dans la pièce principale, lieu de leurs incessantes discussions. Il s'approcha de la maison et sortit son ustensile à crocheter les serrures. Celle-ci n'opposerait aucune résistance, même pour un amateur de son acabit. Il s'agissait d'un modèle rudimentaire, dépourvu de tous les points de sécurité des portes modernes. Mais à peine avait-il entamé l'opération qu'une salve d'aboiements se fit entendre. Le chien ! Ce bon dieu de chien allait tout ficher en l'air ! Comment allait-il faire? Tout se présentait si bien pourtant : venu dans une camionnette de location qui faisait illusion et revêtu de la tenue adéquate, il jouait au Iivreur venu remettre un colis spécial. Mais, déguisé ou pas, il y avait le barrage du chien à franchir...

Engeance, Livre 1 pdf ebook gratuits

Il se souvint soudain qu'il lui restait un bout de sandwich au roast-beef. Il alla le chercher dans la camionnette et se remit à l'ouvrage. Il fallait éviter de se faire mordre dès l'ouverture de la porte et c'est là que son reste de son repas frugal allait lui venir en aide. S'assurant que personne ne le regardait, il éparpilla façon Petit Poucet des morceaux de pain et de viande, en les éloignant de plus en plus de la porte. Une fois celle-ci déverrouillée, il se mit sur le côté puis la poussa pour libérer le chien. Paul réagit comme il l'espérait : d'abord très surpris de ne voir personne en face de lui, son flair lui fit oublier rapidement l'objet de ses aboiements, l'attrait du sandwich l'emportant sur le reste. Pendant que l'animal s'attaquait aux morceaux qui, peu à peu, l'éloignaient de la maison, l'homme entra discrètement. Il referma précautionneusement la porte derrière lui afin de ne pas attirer l'attention du chien.

Telecharger Engeance, Livre 1 1001ebook epub gratuits

L'homme installa son micro sous la petite table basse et fit des essais rapides. Son travail étant terminé, il n'avait plus qu'à quitter les lieux. Il décida de le faire par la porte de la cuisine à l'arrière de la maison. Au moment où il refermait à clef la porte d'entrée de l'intérieur, lui vint une idée troublante : le chien était censé se trouver à l'intérieur de la maison, pas dans le jardin ! La tuile ! Comment faire rentrer le chien sans risquer de tout faire capoter ? Ses tempes s'inondèrent de sueur froide. Tout s'était pourtant passé convenablement jusqu'à cette minute... Des bruits de voiture...Étaient-ce elles qui revenaient ? Il fit le choix de sortir par la porte de derrière et de la laisser ouverte, ce qui laisserait à penser que le chien l'avait ouverte et qu'il était sorti tout seul...

Telecharger Engeance, Livre 1 pdf epub gratuit


Il ne voyait que cette solution pour repartir rapidement et faire en sorte que son camion n'attire pas trop longtemps l'attention. Il réussit à passer par-dessus le muret à l'arrière de la maison, traversa la haie et longea les buissons en faisant en sorte de ne pas trop se faire remarquer par le chien, qui attendait sagement devant la porte d'entrée. Il prit également soin d'afficher un air aussi naturel que possible si jamais il venait à croiser des habitants du quartier. Il ne devait pas griller sa couverture. Du côté de Paul, tout se passa pour le mieux : il était chez lui et se contenta de lever la tête sans manifester d'hostilité. L'inconnu put ainsi rejoindre sa camionnette sans dommage et c'est le cœur léger qu'il repartit.

Engeance, Livre 1 ebook gratuit

Certes, les deux femmes s'inquiéteraient de voir le chien à l'extérieur mais son stratagème ferait son office, elles croiraient que le chien avait ouvert la porte tout seul. Il alla se ranger à quelques pâtés de maison dans l'attente de leur retour, impatient de tester son petit jouet. Satisfait de lui-même, il se repassait, dans sa tête, le film de sa prouesse de gentleman cambrioleur lorsque soudain... Son visage blêmit... Non, il ne pouvait pas avoir été aussi idiot ! L'effraction était signée, cela ne pouvait être plus limpide ! Le morceau de viande qu'il avait gardé pour le chien au cas où... Il l'avait posé sur la table basse au moment de poser le micro.

Et l'avait laissé là – en évidence ! Pourquoi ne pas avoir laissé en prime un message avec une flèche indiquant : micro ci-dessous ! Mais quel sombre et stupide abruti il était ! De quoi se taper la tête contre les murs ! Vite, retourner sur place. Après tout, la porte de derrière était ouverte. Mais pas avec la camionnette, il avait déjà suffisamment laissé de traces de son passage ! Sans plus réfléchir, il s'élança sur la neige des trottoirs au risque de chuter à chaque foulée. Lorsqu'il arriva, malheureusement pour lui, le portail s'ouvrait et la voiture de Bridget s'engageait dans l'allée. C'était fichu. Autant retourner à la camionnette au plus vite et se mettre à l'écoute. Ah ! Il était clair encore une fois qu'il n'était pas fait pour ce "métier". Et « elle », elle allait la lui renvoyer en pleine face, cette débâcle!


Telecharger Engeance, Livre 1 epub gratuit

Regina et Bridget ne relevèrent pas tout de suite le fait que Paul, assis sagement en remuant la queue, les attendait sous le porche. Ce n'est que lorsqu'il vint les accueillir à leur descente de voiture qu'elles se regardèrent, inquiètes. Se dirigeant de suite vers la porte d'entrée, elles la trouvèrent fermée et ne comprirent pas comment Paul s'était débrouillé pour se retrouver à l'extérieur. S'était-il faufilé entre leurs jambes à leur départ et - dans la précipitation - ne s'en étaient-elles pas rendu compte ? Sur leurs gardes à présent, elles entrèrent dans la maison, à l'affût de tout ce qui aurait bougé ou changé de place. Mais ce qui les frappa, ce fut cette sensation de froid intense, totalement inattendue. La porte du grenier ? Vite, elles s'y rendirent.


Engeance, Livre 1 epub ebook gratuit

Par bonheur, le fauteuil qui la bloquait était toujours en place. Le courant d'air glacé venait d'ailleurs, vraisemblablement de la cuisine. Se tenant par la main pour mieux se rassurer, mère et fille progressèrent en direction de la pièce, talonnées par Paul, qui se demandait à quel jeu elles jouaient. Elles craignaient de découvrir des bris de verre, signe évident d'effraction. Elles découvrirent la porte arrière ouverte mais intacte et poussèrent en chœur un profond soupir de soulagement mais aussi de consternation ! Etaient-elles en train de devenir complètement paranoïaques ? Regina referma la porte et s'assura qu'elle l'était à double tour pendant que de son côté Bridget retirait son manteau. Lorsque celle-ci passa devant le séjour, elle ne remarqua pas Paul occupé à prendre quelque chose sur la table basse. Alors qu'elle était revenue raviver les braises du foyer.


Ebook gratuit : Télécharger Engeance, Livre 1 bookfrench.com

Couché dans son panier Paul, rassuré, observait ses deux maîtresses. Il aurait aimé les remercier pour les morceaux de viande mais ne sachant comment le leur faire savoir, il s'endormit, bercé par les échos paisibles de leur conversation du moment. ELLE NE L'A PAS TROUVE ! LE CHIEN M'A SAUVE LA MISE ! L'échange de propos entre mère et fille lui parvenait parfaitement. C'était une grande joie à laquelle se mêlait toutefois de la frustration car n'ayant pu être témoin de leur conversation du matin, il n'avait pas réussi à déterminer ce qui les avait amenées à se rendre à la mairie. Ont-elles découvert quelque chose que je n'ai pas trouvé ? Le mystère restait entier, sa visite aux archives de la petite mairie n'ayant rien donné. Demain ce sera peut-être plus clair, si elles partent, je les suivrai. La soirée fut sereine. Les deux compagnes d'aventure discutèrent agréablement de tout et de rien. Pour rajouter du plaisir au plaisir, elles commandèrent leur pizza préférée, la quatre fromages avec supplément oignon, poivrons et pepperoni. Elles la dégustèrent accompagnée d'un bon chianti bien frais, tout en regadant un de leurs films préférés. Un incontournable de leur cinéphilie commune, parfait pour se vider la tête. Patrick Swayze était toujours aussi sexy lorsqu'il apprenait à Bébé à faire le porté dans l'eau.

Ebook gratuit : Engeance, Livre 1 pdf

Elles réussirent à voir le film en entier même si les bras de Morphée les appelaient. Elles ne résistèrent plus, d'autant qu'elles devaient se lever tôt le lendemain. Dans l'âtre bienveillant, le feu s'apaisait doucement, les braises finissaient de crépiter. Les lumières s'éteignirent, la maison plongea dans le silence, à l'exception des ronflements de Paul qui lui parvenaient par l'oreillette. Il se dit qu'il pouvait sans dommage interrompre la surveillance. Même OSS 117 a droit à un peu de sommeil. La camionnette était toute équipée : lit, réchaud, chauffage, une vraie petite planque de barbouze ! Demain, il les suivrait dans leur déplacement : il fallait absolument qu'il sache ce qu'elles avaient à faire à la mairie.


Télécharger Engeance, Livre 1 epub gratuit

Mais pour plus d'efficacité, il trouverait un autre véhicule, plus discret. La nuit était claire et parsemée d'étoiles scintillantes. Tout le monde dormait profondément lorsque, percevant quelque chose d'insolite, Paul ouvrit un œil. Ce qu'il vit le laissa perplexe : la porte du grenier s'ouvrait devant lui, son battant repoussant le fauteuil qui la bloquait, il sentit un nouveau courant d'air froid traverser le salon. Il hésita à aboyer puis y renonça : la mystérieuse manifestation, toute invisible et réfrigérante qu'elle fût, n'était pas hostile. Placide, il referma les yeux... Plus réactives que le chien, les dernières braises du feu s'étouffèrent d'un coup lorsque le courant d'air s'engouffra dans le conduit de cheminée. Dans le sillage de cet effet étrange, la photographie de George Hardwood.

Telecharger Engeance, Livre 1 pdf epub gratuit

Un bruit confus leur avait fait ouvrir l'œil pratiquement au même instant, tôt le matin. Les aboiements de Paul qui avaient suivi avaient eu définitivement raison de leur sommeil. Bridget, le regard étrangement vide, s'était dirigée vers l'escalier menant au rez-de-chaussée. Alarmée par les jappements de son chien, Regina était sortie en toute hâte de sa chambre. Lorsqu'elle vit Bridget en haut des marches, elle se précipita à sa suite persuadée qu'elle allait tomber, mais n'avait pu la rejoindre avant qu'elle ne se soit engagée dans la descente. Trébuchant au niveau des dernières marches, Regina , parvenue à la hauteur de sa fille au dernier instant, pu la rattraper tant bien que mal au moment de sa chute.

Engeance, Livre 1 telecharger ebook gratuit 


Bridget n'était ainsi pas tombée de très en haut et les bras secourables de sa mère en avaient amorti l'impact, mais elle s'était tout de même cogné la tête à la porte du grenier, incompréhensiblement - ouverte ! alors qu'elle était fermée à double tour la veille au soir, bloquée de plus par le fauteuil ! Et en bas, quel froid ! Bridget rouvrit les yeux. Elle était assise, hagarde, au pied des marches. Tout était flou. Les couleurs avaient disparu. Les aboiements de Paul, qui n'avaient pas cessé, se réverbéraient, insupportables, contre les parois de son crâne endolori. Au milieu de ce magma sonore, de faibles échos de paroles lui parvenaient. Elle comprit peu à peu que c'était sa mère qui lui parlait, qui l'encourageait à réagir. Elle tenta alors de se relever mais la tête lui tournait et elle tituba.

Regina tentait de calmer le chien, en vain. Paul regardait fixement dans la direction de la porte du grenier. Il avait le poil hérissé, la queue droite en position d'arrêt, les canines dénudées. Elle aida Bridget à s'asseoir et se rua vers la porte pour la refermer... une fois de plus ! Avant de ce faire, elle ne put s'empêcher de jeter un coup d'œil dans l'escalier. Elle n'en crut pas ses yeux. Tout en haut des marches, dans la pénombre, se tenaient une forme blanche, vaporeuse avec, à ses côtés, une forme sombre, d'aspect électrique, qui semblait lui bloquer le passage. Regina poussa un cri de surprise. Aurait-elle pris un choc, elle aussi ? La forme sombre, de même que la blanche, tournèrent leur face dans sa direction car il s'agissait vraisemblablement de personnes : elle distinguait des visages, des yeux !

Le "nuage" blanc, profitant de la confusion ambiante, s'évanouit vers le haut du grenier tandis que le sombre fonçait droit vers elle. Par réflexe, Regina, dans l'intention de bloquer le passage à la « chose », voulut claquer la porte mais n'y parvint pas tout à fait. Elle eut le temps de franchir le peu d'espace resté libre juste avant que la porte ne claque violemment. Les deux femmes échangèrent un regard qu’elles dirigèrent ensuite, de concert, vers le "nuage". Paul ne cessait d'aboyer après la forme qui, maintenant, s'approchait de la cheminée. Les photos en évidence sur la table basse se retrouvèrent à terre, mélangées, et les braises éteintes furent ravivées au moment précis où la "chose" s'engouffrait dans le conduit de l'insert resté ouvert. Bridget, l'air encore un peu absent, ne quittait pas la cheminée des yeux.

Ce qui venait de se passer n'était-il pas la simple résultante de son coup sur la tête ? Les couleurs revenaient peu à peu et sa vision était de moins en moins floue mais elle n’était pas encore tout à fait remise de ses émotions. Sa première vraie réaction fut de tourner les yeux vers Regina : elle l'aperçut le dos collé à la porte du grenier, comme si elle entendait s'opposer – avec l'énergie du désespoir - à toute possibilité de nouvelle ouverture. Bridget se sentit suffisamment de forces pour rejoindre sa mère et la libéra de sa position en repoussant le fauteuil contre la porte. De son côté, Paul avait cessé d'aboyer : il se contentait à présent d'émettre quelques petits jappements et son poil n'était plus dressé. Il s'approcha de ses maîtresses et leur fit la fête, comme pour leur signifier, "ah vous voilà, vous avez vu ? Je vous ai encore bien défendues, hein !" Mais Regina demeurait tétanisée et Bridget sonnée.

Pour se réconforter, les deux femmes s'étreignirent un long moment. Plus aucun doute possible, des entités vivaient dans la maison ou du moins se servaient du grenier comme passage et souhaitaient clairement leur communiquer un message. Tandis que d'autres, au contraire, semblaient décidées à les en empêcher. L'affaire prenait des proportions démesurées, plus rien n'était cohérent ni sensé. Impossible dès lors de raconter une histoire pareille à qui que ce soit ; elles ne pouvaient compter que sur elles-mêmes. Leur unique solution était de progresser dans leur enquête. Elles s'habillèrent promptement, sans cesser de se parler, comme pour camoufler la moindre seconde de silence. Paul se demandait pour quelle raison elles s'agitaient de la sorte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire