vendredi 30 novembre 2018

Telecharger Je révise les expressions anglaises aux toilettes pdf de Enzo Matthews

Telecharger Je révise les expressions anglaises aux toilettes pdf  ebook gratuit 

Nous passons trois ans de notre vie aux toilettes, à raison de 2 :33 en moyenne à chaque « séjour ». Et si vous en profitiez pour rafraîchir votre anglais ?
Ici, pas de leçons de grammaire barbantes. Avec cette méthode hilarante, améliorez votre vocabulaire, révisez la structure des phrases dans les répliques des meilleures séries TV, et cultivez-vous avec les expressions idiomatiques les plus drôles !
Une vraie méthode de fainéants, diablement efficace ! En moins de 3 minutes, vous ferez des progrès à coup sûr, le fun en plus !

Mon nom n’apparaît jamais sur la couverture d’un livre. Ce qui me convient tout à fait. Paul affirme que je mérite la reconnaissance du public, mais je me contente d’en rire. Et ça marche. Il a suffisamment de soucis comme ça avec les machinations du Dr Beecham. Paul s’inquiète plus qu’il ne le laisse paraître et je m’efforce de lui redonner confiance en lui. Je le rassure en lui répétant qu’il est un excellent professeur et que ses étudiants adorent ses cours. 

Telecharger Je révise les expressions anglaises aux toilettes pdf gratuit

Quand ça ne suffit pas, je lui rappelle qu’il m’a sauvée en m’acceptant à ses côtés, ce qui le fait toujours sourire. Je me demande s’il se souvient de nos débuts, dans les années quatre-vingt-dix, lorsque j’essayais désespérément de prendre ma vie en main. J’étais plus vieille et trop différente des autres étudiants pour me lier à eux. Puis il y avait Paul. Je lui ai fait des avances dès le premier trimestre.

Je révise les expressions anglaises aux toilettes pdf 

comprenait l’étudiante paumée que j’étais, ma tête embrouillée. Pauvre Paul. Quelle énorme responsabilité pour lui ! Il prétend être tombé amoureux sur-le-champ, mais nous savons tous deux qu’il a romancé notre histoire. En vérité, il a d’abord été flatté par l’intérêt que je portais à ses cours, puis compatissant face à ma lutte avec les devoirs et la vie étudiante. Il m’a prise sous son aile, j’étais l’élève à problèmes du département. Pauvre Paul. Il n’avait pas la moindre idée de ce dans quoi il s’embarquait. J’ai commencé à le suivre dans tout le campus, à fréquenter chacune de ses classes afin d’être près de lui. Les autres étudiants de ma promo ont tout de suite repéré mon manège ; ils se donnaient des coups de coude quand ils me voyaient, échangeant des messes basses peu sympathiques. À la fin, même Paul s’est rendu compte que la situation lui échappait et il a tenté de me rappeler.

Telecharger Je révise les expressions anglaises aux toilettes livre pdf

mettant en avant ses responsabilités professionnelles et me pressant de me trouver un petit ami de mon âge. Adorable de sa part. « Emma, a-t-il dit, je suis assez vieux pour être votre père. » Jude aurait rétorqué que c’était justement l’idée, si je lui en avais parlé. Mais je n’en ai rien fait. Ma mère ne faisait pas partie de ma vie à ce moment-là. Je n’étais obligée de confier à personne que Paul était pour moi un refuge et que je n’avais aucune intention de le laisser m’échapper. Plus tard, il m’a raconté que c’était ma vulnérabilité qui l’avait décidé. J’avais besoin de lui plus que n’importe quelle autre femme qu’il avait connue. Si romantique. Pas comme notre premier rendez-vous secret dans un restaurant indien minable aux murs.

Telecharger Je révise les expressions anglaises aux toilettes epub ebook gratuit

Bon d’accord, finit-il par accepter. Mais pas longtemps. Je loge chez un ami en ce moment. À Shepherd’s Bush. On peut se retrouver là-bas ? Dans le café près de la station de métro, peut-être ? — Parfait ! Je ne suis pas très loin. J’y serai dans une demi-heure. C’est bon pour vous ? Kate était déjà en train d’attraper son sac accroché à l’accoudoir du fauteuil quand Gordon Willis leva les yeux. Il avait la mauvaise habitude d’espionner toutes les conversations, et elle avait mentionné la police – sa chasse jalousement gardée. — Qu’est-ce que tu mijotes ? s’enquit-il. Il y a quelque chose que je devrais savoir ? — Non. Rien qu’une histoire de bébé mort à Woolwich. Le Standard en a parlé, Gordon, répondit-elle en prenant soin de minimiser l’importance de l’affaire pour couper court à toute ingérence.

Je révise les expressions anglaises aux toilettes ebook gratuit

Le gars de la crim’ était un faucheur de sujets notoire, toujours prêt à saisir la moindre occasion de mettre son nom sur le travail des autres. — Ouais, j’ai vu ça, reprit-il. Les flics pensent que ça date, que ça remonte même au siècle dernier. — J’ai eu envie de creuser un peu malgré tout. On pourrait en tirer un bon portrait. — Un truc de filles, grogna-t-il avant de reprendre ses mots croisés. Peter avait déjà un Coca posé devant lui lorsque Kate le rejoignit à sa table. L’homme était maigre comme un clou et sa peau était si pâle qu’on distinguait ses veines. Il leva la tête à son approche, se mit debout et lui serra la main. La sienne était froide et tremblait.

Je révise les expressions anglaises aux toilettes epub gratuit

Peter lui relata les faits par à-coups, levant les yeux de temps à autre, et lui expliqua qu’on lui avait demandé de déblayer les jardins pour permettre à l’excavateur de passer. — C’était dur de creuser là-bas. John a dit qu’il y avait des immeubles avant, et il restait des dalles de béton dans le sol. Les fondations. Sous les jardins. Il pleuvait et je glissais dans la boue. J’ai rigolé avec le conducteur de l’engin parce qu’on est tombés tous les deux. C’était marrant…, lâcha-t-il avant de paraître affligé par sa désinvolture. — C’est bon, Peter, le rassura Kate. C’est ce qu’il s’est passé. Sur le moment c’était drôle. Vous ne pouvez rien y changer. L’ouvrier la remercia d’un hochement de tête et se pencha en avant. — J’étais en train de déplacer un gros bac en béton, reprit-il, le conducteur était retourné dans sa cabine.

Je révise les expressions anglaises aux toilettes pdf gratuit

préparer à traverser. Et il était là. Il était enterré profondément mais j’avais dû creuser un trou en tirant la jardinière. Je me suis penché pour toucher la terre… Sa voix s’éteignit et il se mit à sangloter, le visage caché par ses mains rougies et gercées. Kate lui tendit une serviette en papier trop fin et trop rêche pour absorber quoi que ce soit. Elle posa avec douceur une main réconfortante sur la sienne. — Je vous en prie, ne vous torturez pas, Peter. Ce n’est pas votre faute. Peut-être que ce bébé pourra être enterré convenablement désormais. Il leva les yeux sur elle. — C’est ce que m’a dit le prêtre. Ce serait bien. — Y avait-il quelque chose avec le corps ? Des vêtements ? Des jouets ? demanda-t-elle en priant pour obtenir des détails qui rendraient le bébé plus réel auprès de ses lecteurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire