lundi 26 novembre 2018

Telecharger Devenir epub gratuit

Michelle obama - Devenir pdf

Telecharger Devenir ebook gratuit


Il y a encore tant de choses que j'ignore au sujet de l'Amérique, de la vie, et de ce que l'avenir nous réserve. Mais je sais qui je suis. Mon père, Fraser, m'a appris à travailler dur, à rire souvent et à tenir parole. Ma mère, Marian, à penser par moi-même et à faire entendre ma voix. Tous les deux ensemble, dans notre petit appartement du quartier du South Side de Chicago, ils m'ont aidée à saisir ce qui faisait la valeur de notre histoire, de mon histoire, et plus largement de l'histoire de notre pays. Même quand elle est loin d'être belle et parfaite. Même quand la réalité se rappelle à vous plus que vous ne l'auriez souhaité. Votre histoire vous appartient, et elle vous appartiendra toujours. À vous de vous en emparer."




À l’époque où j’y allai, le pays connaissait des problèmes et des mutations qui se déroulaient dans le plus grand secret… Ni moi, ni Pierre, ni les danseurs m’accompagnant n’en avaient conscience sauf quand nous discutions avec des artistes comme le prodigieux pianiste Miguel Ángel Estrella, issu lui-même de la bourgeoisie ; il fut arrêté peu de temps après notre rencontre… pour ses idées révolutionnaires ! Il passa près de huit ans de prison à Montevideo, ce dont pâtit sa carrière de pianiste. Daniel Barenboim lui aussi était un disciple de cette grande école musicale argentine, mais il sentit le vent mauvais que soufflait la dictature et il quitta le pays beaucoup plus tôt pour faire une brillante carrière internationale de pianiste et de chef d’orchestre. Il fut même directeur de l’Opéra de Berlin. Étant en tournée au Brésil où je devais danser Notre-Dame de Paris de Roland Petit et Le Lac des cygnes avec le Ballet de l’Opéra, je profitai de quelques jours où je n’étais pas affichée pour répéter La Fille du Danube que mon mari montait pour moi.

Devenir epub gratuits

Je ne parlai à personne de mon projet d’incursion en Argentine, pensant que je ne courais aucun risque. Seul Michaël Denard savait où me joindre en cas d’urgence. Dès mon arrivée en Argentine, je rejoignis le théâtre Colón et je me mis au travail en compagnie d’artistes argentins pour apprendre une partie de mon rôle. Un soir où je répétais, le directeur du ballet pénétra dans le studio le visage décomposé et me prit à part pour m’annoncer la mort du général Juan Perón, chef du gouvernement. Il était donc indispensable que je rejoigne au plus vite l’aéroport pour retourner à Rio, car dès que l’annonce de ce décès serait officielle, le pays cesserait toute activité et l’aéroport serait fermé. Un danseur fut chargé de me conduire sur une grosse moto en toute hâte jusqu’à l’aéroport, sans que j’aie le temps de passer à l’hôtel récupérer mes bagages. Heureusement, j’avais sur moi mon passeport et mon billet de retour.

Devenir (2018) epub gratuits

il était urgent de quitter l’Argentine où je séjournais sans le moindre accord du Ballet de l’Opéra, ce qui constituait une grave faute professionnelle passible d’une importante sanction. Je n’étais pas très fière et morte d’inquiétude à l’idée d’être prise au piège. Je pris le dernier avion qui décolla ce soir-là mais je ne fus vraiment soulagée que lorsque nous atterrîmes au Brésil. Pour sa part, mon mari qui était toujours en Argentine fut bloqué durant une quinzaine de jours sans pouvoir répéter au théâtre Colón, qui était fermé.

Dans les rues, des haut-parleurs diffusaient des musiques funèbres. Le pays était à l’arrêt et chacun appréhendait un soulèvement militaire, une révolution pour la prise du pouvoir. Finalement, le deuil national ne fut troublé par aucune velléité de putsch et c’est la troisième femme du dictateur défunt, Isabel Martínez Perón, ancienne danseuse de cabaret, qui devint chef du gouvernement, et son imprésario, Premier ministre. La danse mène à tout ! Communion La vie reprit son cours, les répétitions également. Malheureusement, lors de l’une d’elles, je me fis une déchirure à la cheville et dus interrompre la préparation du spectacle. Je fus aussitôt entourée de beaucoup d’attentions. Mes amis spectateurs et admirateurs me témoignèrent une affection inoubliable, trouvant même un médecin spécialiste qui me remit rapidement sur pied. Durant toute ma convalescence, les journaux donnèrent de mes nouvelles, tandis que Michaël s’impatientait devant la prolongation du séjour, craignant même que je ne puisse recouvrer ma forme. De fait, ma douleur était intense mais je ne pus consentir à l’immobilisation, reprenant les répétitions en modifiant certains pas trop difficiles et dangereux pour ma cheville accidentée. Le jour de la première, lorsque j’entrai en scène, le public, enchanté de me retrouver.

Devenir pdf ebook gratuits

L’atmosphère était indéfinissable, il y avait dans l’air des vibrations bénéfiques et, me sentant tellement attendue, je dépassai ma douleur en exprimant toute ma joie d’être là, portée par ce public chaleureux. Tout au long du spectacle je sentis une communion totale avec les spectateurs. Mon accident et leur attente avaient scellé entre nous un courant de sympathie harmonieuse et sensible qui me permettait d’être confiante et heureuse. Michaël m’accompagnait avec tout son talent et sa sollicitude, partageant le succès inouï que nous obtînmes. Tous les spectacles qui suivirent me parurent un enchantement. Un jour pourtant, une tempête effroyable éclata durant le dernier acte. Le vent déracinait des arbres et menaçait de s’engouffrer dans la salle, dont les portes étaient hermétiquement closes, pénétrant par un vasistas resté ouvert au-dessus de la scène.

Telecharger Devenir 1001ebook epub gratuits

Un machiniste habitué à ce genre de réaction de la nature grimpa rapidement le refermer, alors que le spectacle se poursuivait. Dans sa précipitation, il perdit une chaussure qui tomba sur scène. Michaël, surpris et inquiet, me regarda et j’eus cette phrase étonnante : « Ne t’inquiète pas… C’est juste une chaussure qui est tombée ! » Le dernier spectacle arriva, imprégné de nostalgie et d’émotion, et la représentation se termina sur une ovation indescriptible, des applaudissements et des cris de joie ininterrompus : la joie et l’affection le disputaient à un déchirement devant l’inéluctable séparation. Une multitude de petits bouquets de jasmin furent jetés sur scène et je vis un nombre impressionnant de mouchoirs blancs se balancer au-dessus des têtes des spectateurs. J’eus la gorge serrée et je ne pus retenir des larmes de bonheur et d’émotion. Je pense toujours avec beaucoup de tendresse à l’Argentine, à ce peuple sensible et sincère que je garderai dans mon cœur à jamais.

Telecharger Devenir pdf epub gratuit

La danse est un univers magique de rencontres et d’échanges. C’est un privilège de le vivre. Entre autres belles rencontres, je conserve dans mon coffret souvenirs celle de Helmut Berger, l’interprète mythique des derniers films de Luchino Visconti ! Beau, drôle, un humour féroce, une intelligence très vive et un esprit très pragmatique. Marie de Luynes était amoureuse de lui au point d’en perdre la tête. Embarrassé devant pareille passion, il me demanda comment la dissuader sans être inélégant, car c’était une dame d’un certain milieu… Nous avons devisé et avons beaucoup ri ensemble. Je peux dire que rapidement s’est installée entre nous une certaine complicité, laquelle n’occultait pas la tendresse que j’avais pour lui. Il avait un immense talent, mais étrangement il fut desservi d’avoir commencé sa carrière en haut de l’échelle en tournant sous la direction de Visconti. Après la disparition du grand réalisateur, aucun autre ne lui proposa un rôle à la hauteur de son talent, hormis sa tardive et magistrale interprétation d’Yves Saint Laurent vieillissant que j’eus plaisir à découvrir pour le revoir !

Devenir ebook gratuit

Mais revenons à ma vie en pointes et plus particulièrement à mon rôle fétiche de La Sylphide qui ouvrit encore plus largement les portes de ma carrière. Malgré moi, mon nom fut associé à ce ballet et partout où était montée sa version recréée d’après l’original, les directeurs de théâtre et organisateurs souhaitèrent que je sois invitée pour interpréter les premiers spectacles. Ce qui me valut de danser cette œuvre dans le monde entier. La Sylphide devint ma compagne de route, mon double et mon porte-bonheur. En me rendant au Japon pour danser ce rôle, j’avoue que je ne savais pas quelles pourraient être les réactions du public. Ma première prestation au pays du Soleil levant se fit aux côtés de mon fidèle partenaire Michaël Denard, avec lequel je devais partager un nombre incalculable de représentations de ce ballet sacré.

Telecharger Devenir epub gratuit

Le Japon est un pays particulier où vit un peuple très intelligent, patient et très violent à la fois… Peut-être est-ce le reliquat d’une conduite rigoureuse et immuable instaurée depuis des siècles. Discipline, politesse, honneur, honnêteté sont des vertus cardinales doublées d’un parfait esthétisme s’exprimant par un sens prééminent d’une beauté sobre, élégante et exigeante. Les haïkus représentent la quintessence du verbe dans le dépouillement de l’essentiel. Trois fleurs et un brin de feuillage peuvent confiner au chef-d’œuvre décoratif. Le Japon est un pays qui proscrit le gaspillage et préconise la densité créative dans l’utilisation des éléments proches de chacun. Ce qui a favorisé le génie de ce pays, qui s’est hissé à la pointe de la technologie sans perdre le sens des traditions les plus anciennes. Surpeuplé, le Japon cultive également l’économie de l’espace et son utilisation optimale. Il concède peu de place à l’inutile, à l’accessoire et à la fantaisie… Autant de vertus qui créent – selon moi – un univers très apaisant.

Devenir epub ebook gratuit

le public japonais est unique, chaleureux, enthousiaste et d’une grande fidélité. J’y suis retournée souvent avec l’Opéra ou dans le cadre des fameux galas du Tokyo Ballet, organisés tous les quatre ans par son créateur Sasaki Tadatsugu avec des programmes où se côtoyaient les étoiles du monde entier, dans une atmosphère très conviviale. Chaque fois que j’y ai dansé, je me suis toujours retrouvée face à une assistance avisée, cultivée et exigeante. Mais ô combien généreuse dans l’expression de son contentement. L’art chorégraphique occupant une place privilégiée dans la culture japonaise, nous étions toujours royalement reçus et j’ai vécu avec le public nippon des moments inoubliables. Sylvie Guillem, exceptionnelle danseuse dont je suis très proche, nourrit également une vraie passion pour le Japon.

Ebook gratuit : Télécharger Devenir bookfrench.com

Sasaki Tadatsugu était aussi un brillant imprésario qui sut faire venir au Japon les plus grandes compagnies de ballet et les opéras les mieux chantés du monde. Dynamique et sympathique, il était partial et apprécié plus par certains danseurs que d’autres. J’ai eu la chance d’être parmi ceux qui l’estimaient et toujours comblée de délicieux repas durant mes séjours à Tokyo, où je suis retournée très souvent avec un plaisir inaltéré. J’y ai dansé Le Lac des cygnes dans le cadre du Tokyo Ballet avec Cyril Atanassoff, un partenaire de grand talent, drôle, bavard et extrêmement sympathique. Outre ma découverte du pays, j’ai développé au Japon une vraie passion pour les perles. Beaucoup de mes cachets d’artiste invitée passèrent directement chez Mikimoto, grand joaillier spécialiste en la matière. Elles sont à mes yeux une image de la finesse et de l’élégance de ce pays qui, au moment où les cerisiers et les azalées fleurissent, prend une dimension magique. Aujourd’hui, le Japon me paraît vivre une mutation de plus en plus occidentale contrastant avec la séculaire tradition nipponne. Depuis quelques décennies, la jeunesse s’éloigne de ses racines.

Telecharger Devenir pdf epub gratuit

Par la suite, Pierre Lacotte remonta Coppélia pour le Ballet de l’Opéra de Paris dans sa version originale de 1870 selon la chorégraphie d’Arthur Saint-Léon, le très célèbre chorégraphe français qui, à la fin de sa vie, fut maître de ballet au Théâtre impérial de Saint-Pétersbourg et à l’Opéra de Paris, alternant ses séjours pour moitié dans chacune des deux capitales. Ce chef-d’œuvre avait été maladroitement abandonné du répertoire. L’ayant vu durant toute sa jeunesse, Pierre se souvenait parfaitement des deux premiers actes, qui étaient fréquemment joués à cette époque, et il eut l’envie, la volonté de le ressusciter.

Ebook gratuit : Devenir pdf

Il régla intégralement une nouvelle version pour le troisième acte et je pris beaucoup de plaisir à danser ce ballet gorgé de verve et d’esprit. Les enchaînements de pas rapides sont typiques de l’école de danse française et furent employés talentueusement par Arthur Saint-Léon avec une intelligence remarquable et une musicalité exquise. George Balanchine admirait ce chef-d’œuvre ; il me demanda souvent à New York de lui montrer des extraits de cette version… Et, chaque fois, il éprouvait le même enchantement. Michaël Denard fut encore mon partenaire dans cet ouvrage subtil dont les grandes sections de pantomime sont extrêmement bien conçues. J’eus infiniment de plaisir à interpréter le rôle de Swanilda, difficile techniquement mais d’un langage et d’une musicalité peu courants.

Télécharger Devenir epub gratuit

nourrissant et influençant les différentes compagnies de ballet qui se constituèrent dès le XVIIIe siècle, aidées par des maîtres de ballet français apprenant ce mode d’expression corporelle que Louis XIV affectionnait particulièrement. J’eus la chance d’avoir à mes côtés Serge Peretti dans le rôle de Coppélius, qu’il avait vu danser à la perfection par Carlotta Zambelli. Il m’expliqua en détail les nuances de son interprétation. Mon mari dansa également Coppélius avec moi, apportant à ce rôle riche en jeux de scène les subtilités qu’il avait découvertes et cultivées grâce à son infaillible mémoire. Plus je dansais, mieux je parvenais à intégrer les rôles et à oser certaines évocations personnelles. Force est de reconnaître que le talent de mes partenaires consolidait le mien, en l’espèce comme dans d’autres ballets. Ce fut le cas avec Alicia Alonso : invitée à monter La Belle au bois dormant à l’Opéra, elle choisit deux danseuses pour interpréter le rôle de la princesse Aurore, Noëlla Pontois et moi… Danser à ses côtés forçait au dépassement de soi et à s’améliorer d’un jour sur l’autre. Comme tant d’autres disciplines, la danse impose un travail constant, permanent. C’est à ce prix et ce prix seul que la réussite peut être alors au rendez-vous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire