lundi 26 novembre 2018

Telecharger Les espionnes du Salève - Tome 1 epub gratuit


Telecharger Les espionnes du Salève - Tome 1 ebook gratuit

Le 14 juin 1940, l’armée allemande rentre dans Paris et les années sombres recouvrent la France. Aussitôt, le service de renseignement suisse, le SR, s’active aux frontières. En même temps, la communauté internationale du renseignement basée à Genève depuis 1936 se mobilise sous la férule du vice-consul anglais Victor Farrell. Peu à peu des filières de passage entre la France et la Suisse romande se mettent en place, la résistance s’organise entre Genève et Lyon en concertation avec les espions installés à Genève. Hannah Leibowitz, échappée de justesse du ghetto de Lodz, arrive à Genève en juin 1940 avec son fils Avram.

Elle prend la tête d’un groupe de femmes de toutes nationalités et résolument décidées à lutter contre la barbarie nazie. On les dénomme : Les Espionnes du Salève. Le 1er juin 1941, Armand jeune lycéen de Gex en zone interdite, est capturé par la Gestapo alors qu’il entre en Suisse au nord de Genève. Une certitude s’impose : on l’a dénoncé. Qui est le traître ? Les espionnes et leurs contacts mènent leur enquête. Elles seront confrontées à des collaborateurs sournois prêts à les dénoncer, à des agents allemands déterminés et agissant en Suisse sous couverture et à des trafiquants en tout genre. Une série d’intrigues toutes aussi palpitantes nous mènent entre 1940 et 1942 dans Genève, « nid d’espions ».


ce symbole féminin sublimé m’a fascinée et j’ai souhaité artistiquement atteindre l’âme de ce personnage qui regarde du ciel celui qu’elle aime sans pouvoir être à lui. Danser ce songe doux m’a séduite. Le thème de cette œuvre traitée avec tant de lyrisme et d’émotion ne pouvait que m’attirer. À mes yeux, la poursuite d’un rêve dans la réalité donne à James, héros de ce ballet, l’occasion de poursuivre la Sylphide qui occupe ses pensées et son cœur durant son sommeil… même – ou surtout – si elle n’est qu’un songe. Ce beau poème m’incita à me fondre dans ce rôle en or et à lui donner tous les sentiments qu’il m’inspirait. Les découvertes de Pierre me permirent d’accéder à des textes fondateurs de Philippe Taglioni au travers desquels je compris tous ses apports à la danse romantique, à la tendresse et à la poésie nourrissant l’art chorégraphique de son temps. Je découvris également que le travail des pointes, nouvellement inventé à l’époque de la création du ballet, devint un atout pour la protagoniste Marie Taglioni, qui perfectionna cette technique en la sublimant par son immense talent.

Les espionnes du Salève - Tome 1 epub gratuits

Des petits défauts de morphologie furent employés par le chorégraphe et père attentif qui fit de ses imperfections de nouvelles qualités. Il lui fit croiser les bras que l’on trouvait trop longs dans des poses gracieuses qui illustreraient à tout jamais le « style de la Taglioni ». Elle fut ovationnée et trouva en cette Sylphide le rôle de sa vie. Couverte de gloire et d’hommages, elle reçut ceux des plus grands de son temps. À preuve ce livre que Victor Hugo lui fit parvenir avec cette dédicace : « À vos pieds, à vos ailes ! » J’appréciais tout particulièrement cette technique imposée dans ce ballet, basée sur l’adage, la rapidité, dans un style où il faut cacher tout effort. Pierre composa cette œuvre avec plus de talent que jamais, mais il faut aller chercher parfois très loin la nature, la vérité d’un personnage. Il accepta alors de m’accompagner, de se glisser en moi pour ce rendez-vous fantastique qui s’appelle le bonheur de danser.

Les espionnes du Salève - Tome 1 (2018) epub gratuits

dans ma tête car je savais l’importance que ce meuble avait dans le ballet : je devais m’y asseoir et disparaître dans une trappe sans que les spectateurs s’en aperçoivent. J’imaginai les problèmes qui s’enchaîneraient immanquablement s’il n’arrivait pas à relever ce fauteuil et à le replacer à l’endroit précis qui devait être le sien… Je poursuivis et m’envolai, comme prévu, dans une cheminée, tirée par les mains de deux machinistes placés au-dessus de moi, hors de la vue du public. J’eus du mal à poser les pieds sur l’estrade où ils me déposèrent tant l’angoisse paralysait mes jambes. Je repris mes esprits lorsque Pierre Lacotte arriva en coulisse pour me réconforter, ayant compris l’émotion qui s’était emparée de moi… « Tout va bien ! L’incident est réparé et le spectacle va se poursuivre dans de bonnes conditions ! » Je repris un peu confiance en moi et glissai le long de la fenêtre pour réapparaître sur scène, n’ayant toutefois pas complètement recouvré mon calme. Ce n’est réellement qu’au moment du pas de trois que je me sentis maîtresse de la situation.

Les espionnes du Salève - Tome 1 pdf ebook gratuits

Ce bel adage où je n’étais visible que par James me permit de laisser aller ma sensibilité et d’interpréter ce rôle avec toute l’harmonie qu’il était possible de donner à ce personnage. Le premier acte se termina sur de chaleureux applaudissements mais j’eus pourtant l’impression que mes moyens m’avaient abandonnée et que j’avais dansé maladroitement. Je pleurais dans ma loge et voulais désespérément rentrer chez moi, me demandant ce que je faisais là. Mais la sonnerie marqua la fin de l’entracte et « the show must go on »… Épuisée par mes pleurs, complètement détachée de tout, je me lançai sur scène et la magie fonctionna. Je parvins enfin à me maîtriser totalement, atteignant la plénitude du rôle tel que je l’avais rêvé. Mon partenaire était idéalement en phase avec mon interprétation et le chef d’orchestre Richard Blareau me suivait parfaitement. L’accueil du public fut la plus belle des récompenses et l’un des grands moments de ma vie de ballerine.

Telecharger Les espionnes du Salève - Tome 1 1001ebook epub gratuits

L’amitié qui la rapprochait de Pierre me fut bénéfique. Elle venait souvent chez nous dans le Marais pour dîner en toute simplicité, et j’avais un grand plaisir à l’entendre évoquer avec Pierre des souvenirs de l’Opéra, émaillés de truculentes anecdotes. Yvette savait également imiter à la perfection des étoiles de l’Opéra, leur manière d’être et même de saluer le public… ce qui dénotait un sens aigu de l’observation ! Ma plus grande chance fut qu’elle m’accepte auprès d’elle dans le studio pendant qu’elle travaillait seule pour elle-même… Quelquefois, lorsque je préparais Giselle ou Le Lac des cygnes, elle me demandait d’essayer certains passages, puis me corrigeait aimablement : une leçon exceptionnelle pour moi qui découvrais chaque fois mille et une subtilités. Yvette Chauviré était un pur produit de l’école française mais sa rencontre avec Boris Kniaseff fut décisive et lui permit de remettre en question sa façon de travailler, d’aborder ses rôles en dominant tout à fait son corps et de réaliser des prodiges.

Telecharger Les espionnes du Salève - Tome 1 pdf epub gratuit

Elle demeure l’une des plus grandes ballerines du siècle dernier et l’avoir vue danser représenta pour moi un réel choc artistique dont je garde un souvenir impérissable. Elle représentait un rêve à atteindre… et je ne devais pas tarder à m’en approcher. Roland Petit m’avait fait parvenir un contrat qui attendait ma signature depuis de longs mois afin d’être engagée comme étoile dans sa troupe des Ballets de Marseille. Pierre m’avait demandé d’attendre mais je ne pouvais plus longtemps le laisser sans réponse. Roland, du reste, me demandait de toute urgence quelle était ma décision. J’étais sidérée de sentir Pierre réticent et visiblement dans l’attente de quelque chose qui comblerait ses vœux pour moi, et je lui dis un jour, gênée de cette situation : « Vous attendez quoi au juste ? Des rêves qui semblent hanter vos pensées et vos espoirs. Vous n’imaginez quand même pas qu’ils vont m’engager comme danseuse étoile à l’Opéra ? – Mais pourquoi pas ? ».

Les espionnes du Salève - Tome 1 ebook gratuit

Je pris conscience du génie d’Eisenstein, qui avait réussi à en tirer des séquences mémorables ! La ville géorgienne de Tbilissi me laissa une très forte impression après la découverte de la vieille ville médiévale et ma rencontre avec le fameux danseur Chabukiani, qui dirigeait alors le ballet. Célèbre partenaire de Galina Oulanova, il formait avec elle un couple hors pair ; ils furent les deux seuls danseurs à avoir reçu le prix Lénine. Chabukiani, qui avait de grands yeux bleus, un peu embrumés d’alcool, semblait me dire, comme s’il me parlait dans ma langue maternelle : « J’appartiens à un autre temps… Que venez-vous faire ici ? » À Novossibirsk, la piste d’atterrissage était tellement glacée que nous avons zigzagué un bon moment avant l’arrêt de l’appareil. Il faisait – 40 °C et un soleil éblouissant. Le théâtre gigantesque abritait une compagnie admirable ! Un maître de ballet me parut passionnant ; ancien membre du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, il avait été relégué au fond de la Sibérie – comme beaucoup d’autres – pour ne pas avoir affiché des idées conformes au nouveau régime soviétique.

Il en allait de même à Perm, ville natale de Serge Diaghilev : tout le gotha artistique de Saint-Pétersbourg y avait été également déporté, ce qui permettait de découvrir des foyers artistiques d’une qualité rare dans le fin fond de ces provinces russes qui restaient des creusets importants pour la danse, la musique et le chant… À l’abri de l’influence du régime, ces artistes bannis avaient conservé une tradition intacte et des danseurs purent aussi bénéficier d’une formation exceptionnelle. J’en veux pour exemple l’école de Kiev, qui a engendré une génération d’étoiles ayant fait de grandes carrières internationales à l’image de la divine Svetlana Zakharova, d’Alina Cojocaru ou de Leonid Sarafanov. Pour mon premier spectacle à Saint-Pétersbourg (Léningrad à cette époque), je dansai au légendaire théâtre du Mariinsky.

Telecharger Les espionnes du Salève - Tome 1 epub gratuit

Kaplan, le maître de ballet de l’époque, était remarquable de technique et d’empathie et il était extrêmement cultivé. Il m’accueillit en compagnie de Gabriela Komleva, Ninel Kourgapkina et Alla Osipenko avec une grande chaleur, comme si je faisais partie de leur famille. Très vite, elles firent preuve de tendresse et d’affection, me considérant, selon ce qu’elles me dirent, comme « une de leurs petites sœurs ». Avec beaucoup de gentillesse, elles me dispensèrent de précieux conseils et me réconfortèrent durant les répétitions, ce dont je leur reste reconnaissante aujourd’hui encore. Je fus transportée par l’accueil chaleureux que me réserva le public et la sensation de plénitude que j’éprouvai à l’issue du spectacle. La grande Irina Kolpakova, pour qui j’avais une très grande admiration, vint dans ma loge, me serra dans ses bras avec beaucoup de tendresse, puis ses beaux yeux intenses fixèrent les miens pendant qu’elle me caressait le front en me disant avec une grande sincérité : « Vous êtes une des nôtres. »

Les espionnes du Salève - Tome 1 epub ebook gratuit

Par la suite, je revins bien souvent dans ce théâtre où l’amour du ballet occupait toujours une place d’honneur. Chaque fois j’éprouvai un immense plaisir mêlé d’un soupçon de nostalgie indéfinissable en retrouvant ce lieu sacré de la danse. Après mes représentations de Giselle à Saint-Pétersbourg, où Pierre m’avait rejointe, je poursuivis cette première tournée en Union soviétique qui m’emmena à Erevan, aujourd’hui capitale de l’Arménie. J’y arrivai au petit matin et ce fut un spectacle biblique que de voir le soleil se lever sur le mont Ararat au moment de l’atterrissage près de cette grande ville de granit rose. Ensuite, je fus invitée en Hongrie pour danser le même ballet à l’opéra de Budapest avec Viktor Róna pour partenaire. J’obtins un joli succès et j’eus plaisir à découvrir cette ville heureuse où la chaleur humaine et la qualité.

Ma carrière me laissait peu de temps de liberté mais tellement de chances de rencontres et de découvertes ! Après la Hongrie, je me rendis en Irlande pour danser La Belle au bois dormant, puis ce fut le retour à Paris pour reprendre ma nouvelle fonction à l’Opéra, où je commençai à interpréter tout un nouveau répertoire où figurait notamment la Suite de danses, sur une musique de Chopin et dans une chorégraphie d’Ivan Clustine. J’y repris Les Sylphides dans la version de Michel Fokine, toujours aux côtés de mon idéal partenaire Michaël Denard. J’étais aux anges et je volais d’un rôle à un autre avec le même bonheur ! Pourtant d’autres surprises, de nouvelles découvertes m’attendaient.

Ebook gratuit : Télécharger Les espionnes du Salève - Tome 1 bookfrench.com

 Ainsi Rolf Liebermann, promu directeur général de l’Opéra de Paris, décida-t-il pour son premier programme de monter Orphée et Eurydice de Gluck dans une mise en scène de René Clair sur la chorégraphie de George Balanchine. Sa répétitrice, Brigitte Thom, avait sélectionné plusieurs danseuses étoiles de l’Opéra, dont Noëlla Pontois, et elle avait également retenu Wilfride Piollet, afin que le chorégraphe puisse choisir la distribution qui lui conviendrait le mieux. Étant la nouvelle coqueluche de la maison, je figurais au nombre des élues. Nous avions appris les bases de la chorégraphie grâce à Brigitte Thom, qui avait assisté Balanchine quand ce dernier avait recréé cette « Grande Chaconne » de Gluck à Hambourg, au moment où Rolf Liebermann y dirigeait l’Opéra ; c’est Marjorie Tallchief qui en avait été l’interprète avec Peter Van Dyk comme partenaire. Au début des répétitions, nous étions toutes convoquées et j’étais très émue de rencontrer pour la première fois.

Ebook gratuit : Les espionnes du Salève - Tome 1 pdf

George Balanchine et de travailler avec lui. Je remarquai immédiatement qu’il s’intéressait à moi. À la fin de la répétition, il nous retint pendant plus d’une heure avec Michaël Denard afin de préciser ses intentions dans quelques passages de la chorégraphie et pour nous suggérer de donner des qualités différentes à certains de nos mouvements. En voyant le tableau de service, je constatai que j’avais été choisie pour la première représentation. Ma fierté n’avait d’égal que mon bonheur ! J’étais extrêmement flattée d’avoir l’assentiment de cet éminent chorégraphe et de pouvoir ainsi chaque jour répéter sous sa direction. Je peux dire que travailler avec Balanchine représenta un des plus beaux moments de ma vie artistique. Jamais je ne m’étais trouvée en face d’un tel génie, doté d’une grande simplicité, toujours courtois et élégant dans ses propos.

Télécharger Les espionnes du Salève - Tome 1 epub gratuit

Jamais je ne devais en rencontrer un autre ayant sa stature. Sa manière de s’exprimer, la musicalité si profonde et si personnelle de ses propos, de ses recommandations me captivaient littéralement. Je me rendais à chaque répétition avec un enthousiasme que je tentais de maîtriser pour suivre attentivement le moindre de ses conseils. J’étais tellement séduite par toutes ses indications que je parvenais à tourner à droite comme à gauche en suivant ses directives. En même temps, j’étais cependant très impressionnée, terrorisée à l’idée de ne pas être à la hauteur de ses attentes. Lui, était très détendu et semblait s’amuser de nous apprendre cette chaconne.

Telecharger Les espionnes du Salève - Tome 1 pdf epub gratuit

Il remit en question ma façon de me placer pour entamer une diagonale ou un manège, me recommandant avec insistance de ne jamais lâcher ma ligne de déplacement dont dépend l’« architecture » de la chorégraphie. Il faisait montre d’un grand attachement au protocole des « prises de main » pour les différentes figures à exécuter dans un pas de deux : le maître insistait sur la nécessité, lorsque le partenaire vous propose sa main, de maintenir une distance suffisante pour pouvoir discerner l’acceptation de la danseuse qui, à ce moment-là, se laisse guider par l’invitation du partenaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire