samedi 20 octobre 2018

Lire et Télécharger Sexy Rider Epub en ligne gratuit


Extrait 1 : Sexy Rider ebook gratuit



Je tremblais de tous mes membres et sentais le regard de toute l’assemblée posé sur moi. J’avais toujours détesté ça et ce soir, encore plus. Je n’entendais plus rien, noyée dans ma bulle de trac. Seuls les battements de mon cœur résonnaient dans mes oreilles. Je lançai sèchement la flèche vers la cible qui me fixait avec insolence. Les applaudissements me firent revenir à la réalité. J’avais touché la cible, mais à quelques millimètres du bord. Je n’en revenais pas moi-même ! Sam et Léo échangèrent un coup d’œil complice et satisfait avant de se diriger ensemble vers moi.Le reste de la soirée fut à l’image du début. Une succession de petites joies et de grandes victoires jusqu’à l’uppercut final et totalement inattendu. Pour mon plus grand bonheur, la petite Samantha me témoigna une affection de plus en plus démonstrative au fil des heures. Rassasiée par son repas fétiche, elle finit même par s’endormir sur la banquette, entre Léo et moi, la tête posée sur mes genoux, créant ainsi un lien qui signifiait beaucoup. Et je sentis que ce partage ne passa pas inaperçu. Rose et George avaient pour une fois pris place à table avec nous. Le sujet sensible de David avait surgi au milieu des onion rings. Rose s’en voulait d’avoir oublié cette date tragique et Léo fut surpris d’apprendre que j’étais allée chercher le jeune homme au poste à la place de Raphaël.

Lire le Sexy Rider epub gratuit


Je refusais d’offrir ma peine à cet homme. J’étais profondément blessée dans mon orgueil. Je m’en voulais d’avoir été un jouet facile et manipulable. J’étais en colère contre lui, aussi et surtout contre moi. Mais je refusais catégoriquement d’être considérée au même niveau que Betty et ce sentiment, que je ressentais pour la toute première fois, me dégoûtait ! Qui étais-je pour me croire au-dessus d’elle ? Avait-elle finalement raison de m’appeler « la dragonne » et d’avoir des doutes sur mon amitié ? Heureusement que j’avais rencontré une nouvelle famille. Rose, George, David et Raphaël m’offraient chacun à leur manière un bonheur inattendu. Perdue au milieu de tous ces sentiments confus, je fus surprise par de chaudes larmes à la fois réconfortantes et violentes. J’enfouis mon visage dans l’oreiller fleuri pour pleurer en silence. Les mots de Léo ne cessaient de tourner en boucle dans mon esprit et avaient réveillé la douleur enfouie au plus profond de moi. L’espace d’un instant, la vie me sembla impossible et difficile à affronter. Je n’avais plus de force. Pour rien.Elle repartit sans que je ne puisse la questionner. J’avais mal au cœur, mal à l’âme. J’étais perdue, chamboulée et extrêmement fatiguée. Comment pouvait-elle savoir ça ? Ce n’étaient que des mots d’enfant après tout, bien que Sam fût différente. Elle était si perspicace et fine, elle semblait avoir grandi un peu trop vite… Mais… Et si elle avait raison ? Si Léo m’aimait bien ? Cette idée tourna en boucle dans mon esprit, pendant que je tentais autant que faire se peut de reprendre forme humaine. Mais quand les dernières paroles de Samantha se retrouvèrent face à face avec celles de Léo, le peu de force vitale qui me restait disparut en un instant…

Télécharger le fichier Sexy Rider epub


Je m’écroulai sur le lit et laissai libre cours à toute cette colère empreinte d’un chagrin sourd et si lourd à porter. Au bout de longues et interminables minutes, je finis par sombrer dans un sommeil ouateux. Quand je remontai à la surface, les heures avaient dangereusement tourné et j’avais rendez-vous avec Betty depuis un bon quart d’heure ! Je me précipitai dans la salle de bains, puis dans un jean et enfin dans l’escalier. La maison était étrangement vide pour un samedi après-midi. Avais-je loupé quelque chose ? Impossible à savoir, mais pas le temps de réfléchir. Betty m’attendait depuis déjà bien trop longtemps et une petite voix me disait qu’elle devait avoir les explications dont j’avais besoin pour comprendre Léo. Bien décidée à la faire parler l’air de rien et obtenir ainsi le mode d’emploi de cet homme qui me hantait, je pris rapidement le chemin de The Cupán Tae.Je restai sidérée par le monologue que Betty venait de me cracher à la figure. Une amitié de plus de vingt ans venait de voler en éclats. Elle avait dû le ressasser un certain temps pour réussir à le déclamer comme ça, d’un trait, sans reprendre son souffle une seule fois ! Une chape de plomb s’était écrasée sur mes épaules et je me demandais bien ce que je faisais encore là, assise à la table de cet adorable salon de thé, face à cette femme que je ne connaissais plus…

Je lui fis un petit signe et cherchai rapidement mes lunettes de soleil au fond de mon sac. Fort heureusement, elles n’avaient pas bougé et ce fut avec soulagement que je les glissai rapidement sur mon nez humide. Sam traîna son père jusqu’à moi. Me retrouver face à lui me paraissait insurmontable. Était-il au courant de la double personnalité de Betty ? Je n’en revenais toujours pas… Je n’arrivais pas à l’intellectualiser… Comment pouvait-elle m’en vouloir en silence depuis tant d’années ? Pourquoi ne m’avait-elle jamais rien dit ? Et pourquoi m’avait-elle suppliée maintes et maintes fois de venir jusqu’ici ? Jusqu’à la rencontre avec cet homme… absolument magnifique… qui se tenait face à moi… et me regardait avec une petite ride d’inquiétude plantée entre ses yeux si profonds qu’on s’y noierait avec délectation… J’aurais donné toute ma vie pour me jeter contre lui et me blottir enfin dans ses bras.

Partie 1 : Sexy Rider en ligne gratuit


À la nuit tombée, je n’avais plus une minute à perdre. Je devais rassembler rapidement mes affaires, faire mes valises, envoyer un mail à tous mes étudiants, m’enregistrer sur le vol du matin… Mais l’émotion était si forte que chaque mouvement me coûtait lourdement. Soudain, la lumière s’alluma dans la chambre de Léo. Je m’arrêtai net, le souffle coupé, et mon cœur se mit à battre à mille à l’heure. J’avais chaud. J’avais mal. La nausée monta. Je me laissai tomber sur le lit. Impossible de détacher mon regard de sa fenêtre.Je ne bougeai pas, complètement abasourdie. Le rai de lumière se mit à tourbillonner, probablement dans l’attente de quelque chose. Après quelques secondes d’hésitation, j’éteignis à mon tour toutes les lampes de ma chambre. Face à l’obscurité, le faisceau stoppa sa course folle et se mit à clignoter. Était-ce un SOS ? Samantha devait probablement se trouver à l’autre bout et me faire signe. J’avançai donc rapidement vers la fenêtre et sans même y penser, je l’ouvris. Le faisceau s’éteignit subitement. Je devinai une silhouette qui se tenait derrière les rideaux dans la pénombre. Et cette silhouette n’était pas celle de Samantha, mais bel et bien de Léo. Mon cœur s’emballa. Je remarquai aussi quelque chose d’inhabituel accroché le long de la vitre. Je pris mon téléphone, activai le mode « lampe torche » et le pointai en direction de ce que je découvris être une feuille sur laquelle un message m’attendait. La silhouette ne bougea pas. Je sentis à cet instant précis les yeux de Léo me fixer. Je perçus son regard de braise sur moi. À l’aide de ma lampe, je pus déchiffrer ces quelques mots qui me retournèrent le cœur : Ne pars pas. Parlons-nous. Je sentis les larmes monter instantanément. Mon corps fut saisi de forts tremblements. Je ne pouvais faire le moindre pas, ni le moindre geste. Ma respiration se faisait de plus en plus courte. La tête me tournait. Je n’en revenais pas. Léo me demandait de rester… Lui qui, quelques minutes plus tôt, m’avait craché sa colère à la figure… Lui qui m’avait piétiné les entrailles en m’annonçant que tout était impossible entre nous…

Finalement, en puisant au plus profond de mon être, je réussis à reculer de quelques pas, puis sous l’emprise d’une force insoupçonnée, je courus vers mon bureau à la recherche d’une feuille et d’un crayon. Heureusement, je n’avais rien rangé de ce côté-ci pour le moment. Mes mains impatientes écrivirent une réponse et mes jambes reprirent le chemin de la fenêtre que je fermai avec précipitation. Avec des gestes fébriles, je collai la réponse sur la vitre intérieure et reculai pour ne lui offrir à mon tour que ma silhouette bien cachée dans l’obscurité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire