lundi 15 octobre 2018

Lire le Chapitre 1 d'un amour d’un autre temps epub, PDF en ligne

Un amour d’un autre temps epub en ligne

Le Chapitre 1 d'un amour d’un autre temps pdf gratuit



Huit heures du matin, les premiers SMS arrivent déjà sur mon téléphone. « Joyeux anniversaire Lucie ! Aujourd’hui, samedi 25 mai, tu as 30 ans ! » Merci de me le rappeler. C’est vrai, je suis peut-être devenue sénile pendant la nuit et j’ai pu oublier mon âge. Les messages s’enchaînent et se ressemblent. Aucune imagination, rien que des banalités. Cette journée sera extrêmement longue et éprouvante. Je suis allongée sur mon lit et j’établis le bilan de ces trente premières années.

 Ma carrière professionnelle est une parfaite réussite. Mon salaire est très confortable. J’habite dans un spacieux appartement de deux cents mètres carrés. Je possède un adorable chat. Je suis entourée d’une famille aimante. Mes deux petites sœurs sont géniales, mais elles habitent loin et elles me manquent terriblement. J’ai des amis de tout bord et je peux compter sur eux à chaque instant. Ma meilleure amie Katie est toujours prête à faire les quatre cents coups.

 Sauf en ce moment avec son énorme ventre de femme enceinte et ses vingt kilos en trop. Il faut bien qu’il y ait une justice ! Nous avons toujours tout fait ensemble. De la maternelle à la fac, mêmes études, mêmes emplois et parfois, mêmes petits amis, sauf le dernier. Elle a trouvé son prince charmant et après les quelques années d’usage de vie commune, Marc a engrossé ma meilleure amie. Je suis un peu jalouse sur cette action. Mon lit reste désespérément vide et mon utérus n’est pas près d'accueillir un petit locataire. Mes dernières relations amoureuses ont été de véritables fiascos. Je suis belle, jeune, mais je ne le resterai pas éternellement. Pourquoi n’ai-je pas d’homme dans ma vie ? Je hais mon existence ! Katie est enceinte de sept mois. Elle attend une petite fille et je serai la marraine. Pour la première fois, nous vivrons une vie différente l’une de l’autre. Car même si je trouve l’homme idéal, elle aura toujours ces quelques mois d’avance. Je l’envie tellement.
Spartacus saute sur mon ventre. Monsieur réclame sa pâtée.

Un amour d’un autre temps epub en ligne


 Je lui dis :
« Mon cher Spartacus, vous vivez ici depuis cinq ans, et vous ne savez toujours pas ouvrir la porte du réfrigérateur. En réalité, c’est comme si je vivais déjà avec un homme. »
Je ris et Spartacus me regarde avec ses gros yeux tout ronds. Je fonds quand il le fait. Je m’assois au bord du lit. Je contemple le deuxième oreiller qui n’est pas froissé. Spartacus descend et se frotte sur mes jambes en ronronnant. Je me lève et je vais dans la cuisine. Je saisis la gamelle de mon petit matou. Il monte sur le plan de travail et je lui donne sa pâtée. Il la dévore sans attendre. Il mange comme un ogre et en toute hâte. Je lui dis :
« Tu sais, ce n’est pas la peine de te jeter ainsi sur ta nourriture. Je ne risque pas d'en manger. La pâtée pour chat ce n’est pas mon truc. »
Je me sers un grand verre de jus de fruit bio. Il est frais et cela me fait le plus grand bien. Il est huit heures trente. La sonnette de mon interphone retentit. Qui ose venir me déranger ? Je m’approche de celui-ci et je demande :
« Qui est-ce ? »
« Moi, espèce d’andouille ! Qui veux-tu que ce soit à cette heure-ci ? »
C’est ma Katie ! Chaque année pour nos anniversaires respectifs, nous apportons le petit déjeuner à l’autre et nous passons la journée ensemble. Elle frappe à ma porte. J'ouvre et je dis avec un très large sourire :
« Je suis si heureuse de te voir. Je ne pensais pas que tu viendrais cette année, dans ton état. »
Katie :
« Dans mon état ! N’exagère pas, je ne suis pas encore impotente. J'apporte notre traditionnel petit déjeuner. Excuse-moi, je l’ai un peu entamé en route. Ma fille avait trop faim. »
Lucie :
« Ta fille ? La pauvre, tu l’accuses alors que cette petite merveille est bien au chaud dans ton ventre. »
Katie :
« Oui, je sais. J’ai un peu honte, mais j’ai faim en permanence. Chaque bouchée me procure un extrême plaisir. »

Télécharger le fichier Un amour d’un autre temps pdf


Lucie :
« Surtout, ne le dis pas à Marc ! Il deviendrait jaloux. Le pauvre, il ne fait plus le poids devant un pain au chocolat. »
Nous éclatons de rire. Je suis enchantée d'être avec ma Katie. Malgré sa grossesse, je ne suis pas passée au deuxième plan.
Katie :
« Pourquoi me regardes-tu avec un air éberlué ? »
Lucie :
« J'avoue qu'en me réveillant ce matin, je pensais passer ma journée toute seule. Je suis très heureuse que tu me gardes une place dans ton cœur avec bien sûr, Marc et ma future petite filleule. »

Katie :
« Ne t’inquiète pas, rien ne nous séparera jamais. Nous sommes amies depuis notre plus tendre enfance. Et malgré ton caractère de cochon, je n’ai jamais pris la fuite. Bon, on arrête les compliments, sinon nous allons pleurer. Avec ma grossesse, mes hormones sont en ébullition. Un rien et je pleure comme une Madeleine. »
Lucie :
« Es-tu sûre de cela ? Ce n’est pas plutôt parce que tu en ingurgites des tonnes que tu te transformes en madeleine ? »
Katie :
« Ah ah, je suis morte de rire. Fais le café, au lieu de dire des bêtises ! Pendant ce temps, j’installe nos petites viennoiseries dans un plat. »

Nous allons dans la cuisine et je prépare le café. Bien noir pour moi, et avec une pointe de lait pour Katie. Nous mettons tout sur un plateau et nous nous installons sur le canapé. Je prends un croissant, il est encore un peu chaud et il sent très bon. Katie choisit un pain au chocolat et elle l’avale en quelques bouchées. C’est presque écœruant de la regarder manger. La grossesse transforme une femme, il n’y a aucun doute là-dessus. Je regarde le fond de ma tasse pendant plusieurs minutes et Katie lance d’un ton moqueur :
« Tu essaies de lire l’avenir dans le marc de café ? »
Lucie :
« Hum, mon avenir paraît incertain. Le fond de ma tasse dessine plutôt un maar de la chaîne des puys Auvergnate. Ne te méprends pas sur ce que je m'apprête à dire, mais je t’envie tellement que parfois, je ressens de la jalousie. C’est un mauvais sentiment, mais je ne le contrôle pas. Mais lorsque je t’avoue cela, entends bien que ton bonheur me ravit. Je suis simplement lasse d’être encore seule à mon âge. »

Télécharger le fichier Un amour d’un autre temps epub gratuit


Katie :
« C’est vrai que tu as trente ans aujourd’hui et des rides apparaissent autour de tes yeux. »
Je me lève d’un bond et je cours dans la salle de bain. Je regarde attentivement le coin de mes yeux dans le miroir et je me rends compte que je suis fichue. Je ne trouverai jamais l’amour. Des larmes envahissent mon visage. Katie me rejoint et elle dit :
« Je te taquinais. Tu n’as aucune ride. Tu es parfaite et j’ai toujours pensé que tu étais la plus belle de nous deux. Ne stresse pas. Tu es une femme magnifique et très courageuse. Tu dégoteras un homme à la mesure de ton caractère. »
Elle rit aux éclats. Elle est merveilleuse, sa grossesse la rend resplendissante. Je m’assois sur mon petit tabouret. Katie attrape la brosse à cheveux et elle me coiffe. Elle dit :
« Je te fais un chignon éclaté. Et grâce à mes doigts de fée, tu seras la plus belle. Ensuite, nous ferons notre deuxième acte traditionnel de la journée. Puis à midi, je t’emmènerai au restaurant et ce soir, nous ferons la fête. Je t’ai organisé une petite surprise. Elle te rendra le sourire. »

Lucie :
« Si ta surprise est un beau brun ténébreux au charisme endiablé, je suis preneuse. »
Katie :
« Ne rêve pas ! J’ai déjà eu du mal à trouver Marc. Alors, on laissera le destin agir pour toi. »
Lucie :
« Es-tu sûre que nous avons encore l’âge pour notre deuxième rituel ? C’est enfantin maintenant, ne trouves-tu pas ? »
Katie :
« L’année dernière pour mes vingt-neuf ans, c’est toi qui m’as traînée là-bas et tu étais tout excitée. Les trente ans sont un cap, mais ils ne nous empêchent pas de continuer nos rituels. »
J'émets un léger grognement. Elle a raison. En réalité, j’adore le faire. C’est le moment que je préfère dans cette journée, après notre copieux petit déjeuner. Je regarde Katie dans le miroir. Je me souviens de cet épisode coquin ayant eu lieu dix ans auparavant. Un petit rire s’échappe de ma bouche. Katie me demande :
« À quoi penses-tu ? »
Lucie :
« Te souviens-tu quand nous avons souhaité savoir s’il y avait plus que de l’amitié entre nous ? »
Katie :
« Oui, c’était mémorable ! On voulait être sûres qu’on était bien hétéros. Mais en même temps, nous étions curieuses de tenter cette expérience homosexuelle. Je n’ai aucun regret de l’avoir vécue avec toi. C’était la nuit la plus érotique de toute ma vie. Mais il ne faut pas le dire à Marc ! »
Lucie :
« Ne t’inquiète pas, certaines choses resteront à tout jamais entre nous. En tout cas, tu as les plus beaux seins qu'on puisse rêver d'avoir. »
Katie :
« Merci. Mais ils ont doublé de volume et ils me font mal. Les joies de la grossesse ! »
Lucie :
« J’ai hâte d’avoir les mêmes symptômes. »
Je lâche un très long soupir de désespoir. Katie termine mon chignon. Cette coiffure me va à merveille. Je dois me faire violence une bonne fois pour toutes, et affronter cette journée avec force et courage. Après tout, on a trente ans une seule fois dans sa vie. Je décolle mes fesses du tabouret et je vais dans ma chambre. Je choisis une tenue de sport. Je l’enfile rapidement. Katie attrape sa veste et je l’aide à lacer ses chaussures de randonnée. Je mets ensuite les miennes. Je la regarde et lui demande :
« Parviendras-tu à grimper la petite pente avec ton gros ventre ? »
Katie :
« Oui, ne t’inquiète pas. On garera la voiture le plus près possible et ensuite, nous monterons doucement mais sûrement. »
J’attrape les clefs et nous sortons de mon appartement. Nous descendons jusqu’au parking et nous montons dans ma voiture. Nous sommes à environ une heure de route de notre destination. Je m’y rendrai les yeux fermés. Nous nous rendons à cet endroit depuis nos dix-huit ans. Je ne sais plus dans quel film nous avons vu cela, mais depuis, nous ne dérogeons pas à la règle, même enceinte ! Au bout d’une petite demi-heure, Katie souhaite s'arrêter. Le bébé fait pression sur sa vessie, un autre désagrément de la grossesse. Je me gare dans une petite station-service. Katie fonce aux toilettes. Je vais dans le magasin et j’achète quelques barres chocolatées. À la caisse, il y a des briquets avec d’adorables petits chiots en photo. Je les prends. Je retourne à la voiture. Katie m’attend déjà. Je lui demande :
« Tout va bien ? »

Un Amour d’un Autre Temps ebook gratuit


Katie :
« Oui, arrête de me couver ! Je ne suis pas en sucre. »
Je lui tends un des briquets. Elle demande :
« Pourquoi en as-tu acheté ? On ne fume pas. »
Lucie :
« Je sais. Mais ces chiots sont trop mignons. J’ai eu envie qu’on ait chacune un briquet avec ces petits toutous. »
Katie :
« Et après, tu dis que c’est moi qui ai des idées bizarres. Tu n'es vraiment pas nette. Mais, je t’adore. Je garderai précieusement ce briquet. »
Lucie :
« Ne te moque pas ! Car tu vas adorer mon deuxième achat. »
Je lui donne une barre chocolatée et ses yeux pétillent de bonheur. C’est incroyable comme une femme enceinte a besoin de sucreries.
Katie :
« Je t’adore Lucie ! Tu connais mes envies par cœur. »


Je souris et je démarre. Quelques kilomètres plus tard, nous arrivons à notre destination sans encombre. Je me gare sur le parking. Je fais le tour de la voiture pour ouvrir la portière à Katie. Je l’aide à descendre. Elle me lance :
« J’arrive encore à m’extirper d’une voiture ! Mais j’aime que tu prennes soin de moi ainsi. »
J’attrape le sac à dos. Il contient nos bouteilles d’eau et notre feuille blanche pour nos nouveaux souhaits. Le soleil brille. C’est une très belle journée ! Je suis très heureuse de la passer avec ma meilleure amie. Nous commençons notre ascension en montant les marches puis en grimpant le talus. Heureusement, ce n’est pas trop pentu. Au bout d’une heure, nous sommes sur les ruines du château. Il reste une petite partie de la tour et quelques pans de murs. Ces ruines racontent une histoire. Elles sont l'empreinte d'un passé fier et provocant. Le château est bâti à flanc de falaise. Il défie le ciel et se moque du vertige. Nous nous installons le long de notre mur. Katie sort du sac une petite pioche et elle gratte autour d’une pierre. Elle la descelle. Cachée derrière celle-ci se trouve notre petite boîte à souhaits. Nous y mettons une feuille où sont inscrits nos vœux respectifs. Katie ouvre la boîte et elle lit nos derniers desiderata datant maintenant d’un an.
Katie :
« Moi Lucie, jeune femme de vingt-neuf ans, je désire rencontrer mon âme sœur. Et que ma meilleure amie Katie vive le parfait amour avec Marc. »
Lucie :
« Mon vœu s’est réalisé. Tu es enceinte et heureuse avec Marc. Donne-moi la feuille, je vais lire ton souhait. Tu as écrit : J’espère que mon amie Lucie trouvera enfin l’amour et je souhaite avoir une très grosse promotion. »
Katie :
« Oups, j’ai aussi eu ma promotion. »
Je n’ose plus dire un mot. Je pose la feuille et je m’allonge. Je contemple le ciel. Katie installe une couverture sur le sol. Elle se couche tant bien que mal. Je lui dis :
« Tu ressembles à un cachalot échoué sur une plage. »
Katie ouvre de grands yeux. Elle sort sa bouteille d’eau et elle m’asperge en riant comme une enfant. Je ne peux rien dire, car je l’ai bien mérité !

Télécharger le fichier Un Amour d’un Autre Temps gratuitement


Katie :
« J’ai encore deux mois à tenir… une grossesse n’est vraiment pas de tout repos. »
Je sors d’autres barres chocolatées et nous les dégustons en silence. Je ne sais vraiment pas quel nouveau souhait insérer dans cette boîte. Les derniers n’ayant pas marché, je ne crois plus aux contes de fées. Je n'ai plus envie d’être ici. Je dis d'un ton pleurnicheur :
Lucie :
« Et si l'on partait maintenant ? »
Katie :
« Non, n’y pense même pas. On écrit nos nouveaux vœux et ensuite, nous redescendrons tranquillement. Je commence. Je souhaite que les trente ans de mon amie Lucie soient sa plus belle année. Qu’elle vive un amour interdimensionnel ! »
Lucie :
« Interdimensionnel ? T’es malade ! Tu veux que je tombe amoureuse d’E.T. ? »
Katie :
« Il a l’air gentil. Je plaisante. Maintenant à toi ! »
Lucie :
« Je souhaite que l’accouchement de ma meilleure amie se passe très bien. J’espère que ma filleule sera la plus belle et la plus intelligente de toutes les petites filles. Et plus que tout, je désire ardemment rencontrer l’homme de ma vie. »

Katie :
« C’est parfait ! Je mets notre nouvelle feuille dans notre boîte magique et je te laisse l’honneur de la remettre à sa place. »
Je m’exécute. Ce que femme veut, femme l’obtient ! Tu parles, encore une expression à la noix. Sinon cela ferait belle lurette que je serais mariée ! Enfin, tout arrive à qui sait attendre… c’est énervant, n’est-ce pas, chère lectrice célibataire ?
Je dépose notre boîte dans son emplacement. Je refais grossièrement les joints avec l’argile se trouvant à nos pieds et voilà, nous reviendrons dans un an.
Katie a englouti toutes nos sucreries. Je lui demande :
« Auras-tu encore de l’appétit pour le déjeuner ?
Katie :
« Oh, oui ! Ne t’inquiète pas, j’ai une faim de loup. »
J’éclate de rire. Katie s’esclaffe aussi à pleine voix. Je la trouve magnifique. Le soleil éclaire ses cheveux de mille feux. Ses rondeurs la rendent rayonnante de bonheur. J’ai hâte que sa petite fille vienne au monde. Je pouponnerai par procuration. Ma meilleure amie va devenir maman. Je suis certaine qu’elle sera une très bonne mère, attentive, tendre et avenante. Je ramasse nos affaires et nous retournons vers la voiture. Nous avons mis plus de temps pour descendre que nous n’en avons mis pour monter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire