dimanche 14 octobre 2018

Lire le Lucie Lumière epub en ligne gratuit



Télécharger le Luci Lumière epub gratuit, La lumière de la chambre de Léo s’alluma et vint se refléter sur l’écran de mon ordinateur. Je n’osai me retourner. J’étais perdue. L’homme qui avait le plus compté pour moi jusqu’à présent partait avec une autre et celui qui prenait de plus en plus de place dans mon cœur depuis ces dernières semaines ne pouvait m’aimer au grand jour… Dépitée, fatiguée et lasse, je descendis vers la cuisine pour me préparer une tasse de thé et pour réfléchir, au calme, dans le silence, loin de tout. En arrivant dans la pièce, je découvris David endormi, la tête sur la table. Il semblait si frêle, si fragile, qu’il me retourna le cœur. Je ne l’avais pas revu depuis la sortie du poste de police. Ne voulant pas le déranger, je m’apprêtai à faire demi-tour quand il se réveilla.Je faisais face à David dans la cuisine sans vraiment réaliser ce qui venait de se passer. Je lui avais avoué à haute voix la décision que mon cœur avait dangereusement prise. David me fixait de son regard vairon. Il sourit en s’approchant de moi. Finalement, et à ma plus grande surprise, il me prit dans ses bras et me serra si fort que je fus envahie par une étrange émotion, à la frontière du malaise et du plaisir.

le fichier Lucie Lumière en PDF ebook


Il répéta ces deux mots plusieurs fois et pendant de longues minutes. Je ne le fis pas taire et me laissai même aller contre son corps. Ce contact me réconfortait. Je fermai les yeux et pensai à Martin, June, Léo, Sam, Betty, puis mes divagations m’emmenèrent jusqu’au dernier Polaroid de l’exposition privée que ce jeune homme m’avait offerte. Cette dernière image me redonna de la force. J’allais organiser cette exposition. Elle allait tout changer, j’en étais sûre ! Ce serait le déclencheur d’une nouvelle vie, seule et loin de tous. Je me dégageai de l’étreinte de David et plantai mon regard dans le sien. Il était ému et ses yeux me procurèrent comme toujours une drôle de sensation.Je commençais à m’habituer à ce personnage, mais contrairement aux autres fois, ce comportement me donna le déclic. Rapidement, je mis de l’eau à bouillir, remontai dans ma chambre pour me munir d’un bloc et d’un stylo, redescendis dans la cuisine, me servis un thé brûlant et m’installai à table, fin prête à me lancer dans la conception du plan d’attaque pour l’exposition que j’avais promise à David et à laquelle se joindraient aussi d’autres élèves.

Lucie Lumière en ligne gratuit


Sa peau contre ma peau me submergea de bonheur. Et tant pis si ce n’étaient que quelques petits centimètres. Et tant pis si ces échanges étaient secrets et rares. Je devais m’en contenter. Nous restâmes ainsi un moment qui me sembla si long et si bref à la fois. Puis Léo finit par bouger. À regret, je dus détacher mes mains de la volupté de sa peau. L’homme que j’aimais vint prendre place à côté de moi.Depuis quand cet homme, qui maniait pourtant les mots à merveille, était si perdu ? Je n’en revenais pas. Surtout quand il partit dans un éclat de rire que je ne lui avais jamais entendu jusqu’alors. Il était si beau. Si séduisant. Son nouveau visage me chamboulait. Mon cœur et mon ventre se retournèrent à l’unisson. Je n’avais jamais vu ces magnifiques petites rides qui ensoleillaient le coin de ses yeux. J’avais envie de prendre son visage au creux de mes mains et de le noyer sous un flot de baisers. Mais je n’eus pas le temps. Léo le fit pour moi… Il m’attrapa dans un élan puissant et autoritaire et posa, dans un geste d’une douceur inouïe, ses lèvres sur les miennes. Je sentis son souffle contre mon visage et son odeur de miel. Le sang battit à mes tempes, mon cœur se mit à cogner joyeusement, un tremblement me parcourut encore une fois la colonne vertébrale, je n’avais plus de bras, de jambes, de corps. J’étais à deux doigts de défaillir de bonheur et je n’avais qu’une seule envie : que cela dure toujours. Contrairement aux apparences, la nuit demeura studieuse et absolument radieuse. Léo et moi nous en étions emparés afin de profiter de notre amour naissant, mais qui allait devoir rester secret et nocturne. Nos âmes s’entremêlaient, prêtes à ne faire qu’une, de plus en plus proches au rythme des heures qui s’écoulaient inlassablement. Proches, si proches, que je ne touchais plus terre. Au petit matin, Raphaël fut le premier à nous surprendre et son plaisir de nous trouver là tous les deux se montra à la hauteur de sa joie de vivre. Ni Léo ni moi ne l’ayant entendu arriver, il nous surprit dans une position pour le moins équivoque : Léo, une main sur ma cuisse et moi, un bras passé autour de ses épaules, somnolant l’un et l’autre mais respirant le bonheur et la volupté. Je fus la première à sentir sa présence amicale, suivie de très près par un Léo quelque peu gêné d’être ainsi pris sur le fait.

Extrait Lucie Lumière ebook


Ma nouvelle meilleure ennemie fit son entrée et me fixa d’une façon peu équivoque. Mon départ avorté ne lui faisait guère plaisir et je sus à son regard noir qu’elle avait compris ce qui se passait entre Léo et moi. Je n’avais qu’une crainte : qu’elle aille tout dire à Emma. Raphaël l’accueillit avec une affection telle que cela me fendit le cœur. Quelque chose me gênait… Je n’arrivais pas à me détacher de ce pressentiment qu’elle se jouait de lui. Mais pourquoi ? À quelle fin ? À vrai dire, j’avais encore du mal à réaliser tout ça… – Allez ! Petit-déjeuner maison pour tout le monde ! Asseyez-vous, je m’occupe de tout ! claironna Raphaël tout joyeux. Personne ne se fit prier et tout le monde prit rapidement place autour de la grande table familiale.Les cours touchèrent doucement à leur fin malgré mon souhait sincère et profond de faire s’arrêter la course inébranlable du temps. Ces derniers jours étaient chargés de travaux à achever, de dossiers à clôturer, mais aussi et surtout de sentiments contradictoires. Il planait déjà dans l’air une pointe de nostalgie, et David et Léo ne m’étaient pas d’une grande aide pour lutter contre ce sentiment qui me rongeait petit à petit. Depuis cette soirée mémorable, les choses s’étaient accélérées en termes d’organisation. June et Martin avaient quitté Paris pour suivre le chemin de leur projet sur le pôle Nord et j’avais récupéré à distance les rênes de Brouillon d’un Rêve. Puis face à mon silence gêné, il prit les devants pour m’encourager à poursuivre.

Télécharger extrait du Lucie Lumière en PDF gratuit


Nous avions pris l’habitude, Léo et moi, de nous retrouver au cœur de la nuit clandestine. Nous prenions le temps de nous découvrir, de nous sentir et de partager la moindre émotion, mais aussi et surtout le moindre centimètre carré de nos peaux, pour qu’elles n’en fassent qu’une. Mais malgré tout, la crainte qu’Emma découvre cette relation secrète planait toujours dangereusement au-dessus de nos têtes. Nous avions l’un et l’autre une confiance aveugle dans notre entourage, mais malheureusement pas en Betty… La veille de mon départ, notre discussion me mena jusqu’à elle. Je pris mon courage à deux mains et avouai tout à Léo. Je ne savais pas comment faire pour protéger Raphaël, ni comment agir pour que le machiavélisme de mon ex-amie soit enfin découvert. Contrairement à moi, Léo ne sembla pas plus surpris que cela. C’est vrai qu’il avait entretenu une relation privilégiée avec elle et je repensai, avec une pointe aiguisée de jalousie au cœur, à la conversation que j’avais surprise entre eux. Bien sûr, elle a tout fait pour… Et je me suis laissé prendre à son petit jeu de séduction… parce qu’il était flatteur… et que j’en avais grandement besoin… Mais je te jure sur la tête de Sam que jamais, au grand jamais, nous n’avons eu la moindre relation. Je sentis pointer les larmes et une vague de soulagement prendre possession de mon estomac noué. Cet homme me bouleversait. Et je constatais, jour après jour, qu’il n’avait absolument pas peur d’avouer ses faiblesses…

Télécharger PDF Lucie Lumière gratuit


J’étais à deux doigts de tomber dans les pommes, quand mes pensées volèrent vers Martin. Pourquoi ici ? Pourquoi maintenant ? Léo n’était plus qu’à quelques petits centimètres… Je sentais son souffle chaud sur mon visage. Il parlait mais je n’entendais plus rien. Et soudain, tout disparut. Quand je me revins à moi quelques minutes plus tard, j’étais allongée dans mon lit, les visages inquiets de Rose et Léo penchés sur moi. Impossible d’imaginer une nuit sans lui… Et encore moins la dernière ici, dans cette maison qui avait vu naître notre amour, le protégeait et le choyait. J’avais besoin de sentir sa présence réconfortante à mes côtés. Le temps nous était compté et je voulais profiter de chaque seconde que la vie m’offrait. Rose eut la délicatesse de disparaître dans la plus grande discrétion. Léo se déshabilla, souleva la couette douillette et, sans se faire prier, vint se lover contre moi. La chaleur de nos deux corps n’en faisant qu’un me fit plonger dans un abîme de bonheur et de sensualité. Rose et George avaient une fois de plus mis les petits plats dans les grands. La fête avec les étudiants était organisée au An Púcán, mais Rose avait eu la bonne idée d’un petit before entre nous, au chaud, dans ce foyer qui était devenu « nôtre » au cours des dernières semaines. Tout le monde était de la partie, David compris. Et pour la première fois, je le découvris sous un angle joyeux, sincère et divertissant.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire